Le marc de café produit de l’énergie renouvelable

À Joure, aux Pays-Bas, Veolia et Douwe Egberts Master Blenders ont mis au point une solution permettant de réutiliser le marc de café pour produire de la vapeur et réduire ainsi la consommation de gaz naturel du torréfacteur.

Biomasse, le choix du marc de café.
 
 

Douwe Egberts Master Blenders (DEMB) produit du café soluble et des concentrés liquides de café, une activité qui nécessite beaucoup de vapeur. Deux sources énergétiques sont utilisées pour la générer : le gaz naturel et, grâce au procédé élaboré en partenariat avec Veolia, les résidus de marc de café.  
 
Faire d’un déchet une source d’énergie renouvelable
Les résidus de marc de café issus du processus de torréfaction sont disponibles en grande quantité sur le site. Autrefois destinés à l’enfouissement, ces biodéchets alimentent désormais une chaudière biomasse qui produit de la vapeur, grâce à un système de séchage et de combustion.
 
Conçue pour accompagner l’augmentation de la production du site, la chaudière biomasse consomme aujourd’hui 33 000 tonnes de résidus de marc de café par an. Le site a réduit sa consommation de gaz naturel, entraînant une réduction de 70% de ses émissions de CO2, l’équivalent de 14 000 tonnes de CO2 par an.


Wiebe Jongsma,
Directeur technique de DEMB à Joure, aux Pays-Bas

« Avec Veolia, nous économisons du gaz naturel en utilisant plus de marc de café valorisé. C’est un gain de 1 à 2 millions d’euros par an. »

 

33 000 tonnes de résidus de marc de café valorisés chaque année

14 000 tonnes
de CO2 évitées
par an


 

Push blog
Découvrez sur notre Blog les contributions de Veolia et de ses partenaires aux débats liés à la COP21

Nos solutions
Sur le modèle de l'économie circulaire, nous utilisons les ressources de manière plus sobre et efficace

Grenouille
Lorsque l’on plonge une grenouille dans de l’eau bouillante, elle s’en échappe d’un bond. Mais si on la place dans de l’eau froide ...