Protéger les écosystèmes, la santé et la biodiversité

Selon l'ONU (Millennium Ecosystem Assessment), plus de 60% des services écosystémiques sont en cours de dégradation. La perte de biodiversité appauvrit l'homme et le met en péril. Protéger la biodiversité et maintenir la qualité des écosystèmes est une priorité.

Veolia contribue aux travaux de caractérisation des services écosystémiques et déploie des outils et actions visant à leur protection et à leur renforcement.

Réduire les pollutions et préserver les écosystèmes et la santé

Contribuer activement au bon état écologique de la Seine

En France, OTV, filiale de Veolia Water Solutions & Technologies, s'est vu confier en 2012 la refonte du site de Seine Aval, deuxième plus grande station d'épuration du monde, avec mise en place d'un nouveau traitement biologique plus poussé, notamment sur l'azote, pour contribuer activement au bon état écologique de la Seine.

Limiter les atteintes à la santé et aux milieux naturels

Veolia Environnement contribue à limiter les atteintes à la santé et aux milieux naturels par ses spécialités consistant à réduire les pollutions et restaurer l'environnement :

  • collecte des eaux usées et des déchets évitant ainsi la dispersion des polluants,
  • technologies de traitement améliorant la qualité des eaux dépolluées rejetées dans la nature,
  • réhabilitation des sols,
  • préservation de la qualité de l'air (traitement des fumées des incinérateurs, évitement de rejets de polluants dans l'atmosphère grâce aux réseaux de transport en commun), etc.

Favoriser la biodiversité

Limiter la pollution des eaux superficielles

A Saint-Brieuc (France) et Indianapolis (Etats-Unis), Veolia a mis en place le projet Aquisafe, consistant en la création de zones humides artificielles qui captent les nitrates issus de l'agriculture, limitant ainsi la pollution des eaux superficielles et permettant, entre autres bénéfices, le diversification de la flore au bord des rivières et de nouveaux habitats pour la faune.

Identifier les impacts pour mieux les réduire

Sur son site de Dungun (Malaisie), Veolia Eau a signé un partenariat avec l'université de Terengganu pour réaliser un inventaire de la biodiversité locale, évaluer la façon dont elle est affectée par ses activités et fournir des recommandations favorables à la préservation de la biodiversité.

Développer une politique active en matière de biodiversité

Face à l'enjeu majeur de l'érosion de la biodiversité, Veolia Environnement, partenaire de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) depuis 2008, mène une politique active en matière de biodiversité autour de trois axes :

1. Améliorer ses connaissances sur la biodiversité et poursuivre la caractérisation de ses impacts et de sa dépendance vis-à-vis des écosystèmes :

  • le groupe a développé des outils permettant d'identifier les sites qu'il exploite dans les zones prioritaires au regard de la biodiversité ainsi que des outils permettant d'établir des diagnostics biodiversité sur les sites concernés.

2. Agir pour préserver la biodiversité et valoriser les services écosystémiques :

  • en améliorant le bénéfice de ses procédés pour la biodiversité,
  • en intégrant davantage les services écosystémiques dans ses activités (comme avec le procédé Organica FBRTM de traitement naturel des eaux usées par exploitation croisée de milieux écologiques),
  • en évitant, réduisant et compensant l'impact de ses installations tout au long de leur cycle de vie,
  • ou encore en participant, notamment via la Fondation Veolia, à des projets de conservation en partenariat avec les acteurs du territoire.

3. Informer, former et sensibiliser sur les enjeux de la biodiversité, tant ses collaborateurs que ses clients.

  • Suivre le nombre de sites ayant déployé un diagnostic biodiversité
  • Réaliser un diagnostic et déployer un plan d'action sur 95 % des sites à enjeu potentiel significatif au regard de la biodiversité (Veolia Propreté)
  • Inclure une évaluation d'impact biodiversité dans 100 % des projets de développement (Veolia Propreté)