Média
22 mai 2014

Journée mondiale de la biodiversité, 22 mai 2014

Veolia s'engage pour la préservation et la restauration de la biodiversité.

A l'occasion de la journée mondiale de la biodiversité, le 22 mai, Veolia, référence mondiale de la gestion optimisée des ressources, réaffirme son engagement à œuvrer pour la préservation et la restauration de la biodiversité. La surexploitation et la pollution des milieux naturels réduit la capacité des écosystèmes à produire et à régénérer les ressources (matières premières, énergie…) essentielles aux hommes. Veolia contribue chaque jour à protéger et restaurer les milieux naturels, et ainsi à ressourcer le monde.

Nos efforts ont été dernièrement soulignés à l’occasion d'une étude publiée par le bureau d’étude B&L évolution, cabinet d’accompagnement sur les enjeux de responsabilité sociétale.
 
Meduse Veolia Biodiversité
Veolia travaille notamment avec l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature pour la définition de sa stratégie et la prospective scientifique, mais aussi de nombreux partenaires locaux. En France, Veolia a ainsi mis en place un partenariat très prometteur avec le conservatoire Botanique National du Bassin Parisien dans le cadre d'un projet de revégétalisation de ses centres de stockages. A l’international, Veolia Allemagne travaille étroitement depuis 2011 avec le Nature and Biodiversity Conservation Union "NABU Bundesverband”, une des plus importantes associations environnementales Allemandes et a rejoint l'initiative "Biodiversity in good company".
 

22 mai 2014, les îles et les milieux marins proches des côtes à l’honneur : 
Cette année, la journée mondiale de la biodiversité aura pour thème les îles et les milieux marins proches des côtes. De par nos activités et nos implantations, nous avons un impact direct sur le maintien des écosystèmes, notamment les écosystèmes aquatiques que sont, entre autres, les cours d'eaux et les milieux marins.

 
Zoom sur quelques une de nos initiatives liées aux milieux aquatiques.

1.  Repeuplement des rivières - Europe de l'Est
Repeuplement d'esturgeons
Veolia a participé à différents projets de repeuplement par différentes espèces de poissons en Europe de l'Est. Un partenariat avec des chercheurs du "Danube Delta National Institute" a permis la réintroduction de 150 esturgeons dans le delta du Danube en 2011. Dans le même temps Veolia a soutenu un projet sur 5 ans visant à favoriser le retour des salmonidés dans les rivières de République Tchèque, en partenariat avec l'association Freshwater Giants. Les premiers résultats de ces réintroductions étant très positifs, des actions similaires devraient voir le jour en Slovaquie et en Hongrie.



 2. Zones humides littorales
Le Conservatoire du Littoral, Rivages de France et Veolia, partenaires depuis 3 ans, ont réuni leurs expertises pour valoriser au travers d'un guide paru en novembre 2013, les zones humides littorales et leur rôle. Les zones humides littorales sont des espaces intermédiaires d'interface entre la terre et la mer qui contribuent à la régulation du grand cycle de l'eau, et jouent en particulier un rôle clé d'atténuation des effets du changement climatique comme les inondations, les crues, l'érosion côtière. 

 3. Mission Tara - Mer Méditerrannée
Veolia, par le biais de la Fondation Veolia, soutient depuis plusieurs années la mission scientifique nommée Tara, du nom de sa goelette. Tara a pour objectif d'étudier le comportement des océans face à la crise écologique et sensibiliser les populations. De mai à novembre 2014, Tara repart sillonner la mer Méditerranée pour étudier l'impact des déchets micro-plastiques sur l'écosystème marin.
Cliquez ici pour consulter le site de la Fondation Veolia
 
Tara Mission Fondation Veolia



4. Le poisson Melanotaenia Veoliae - Ile Papouasie Nouvelle-Guinée
Veolia a soutenu une expédition menée en 2010 par des chercheurs montpelliérains de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) sur le karst de Lengguru, situé en Indonésie sur la partie ouest de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Celle-ci a permis de mettre en évidence une biodiversité étonnante et jusqu'alors complètement ignorée des biologistes. Une nouvelle espèce de poisson cavernicole a même été découverte lors de l'expédition. Il a été baptisé Melanotaenia Veoliae pour remercier Veolia de sa participation. Une nouvelle expédition est lancée en 2014.