Média
31 août 2016

Au Niger, Veolia développe l’accès à l’eau potable pour le plus grand nombre

Même dans les pays les plus pauvres, il existe des solutions pour améliorer l’accès à l’eau. Au Niger, les infrastructures s’adaptent : l’installation de bornes-fontaines dans les centres urbains et périurbains permet à des millions de personnes d’obtenir une eau potable de qualité.

 
Niger

Enjeu

> Au Niger, l’accès à l’eau potable reste difficile, dans un contexte de forte augmentation de la population urbaine.

 

Objectifs

> Assurer la distribution d’eau potable à un maximum d’habitants des villes, à un coût compatible avec les revenus des populations.
> Assurer des standards de qualité comparables à ceux de l’Europe et une bonne continuité du service.

 

La réponse Veolia

> Développer parallèlement la distribution d’eau au compteur et via des bornes-fontaines alimentant des quartiers et gérées par les habitants. Inventer et déployer des solutions de paiement adaptées.
 
  • Niger - slide 1
  • Niger - slide 2
  • Niger - slide 3
  • Niger - slide 4
  • Niger - slide 5

 

L’eau, priorité du Niger

Dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, l’enjeu de l’accès à l’eau est crucial. Le Niger est dernier au classement de l’Indice de développement humain créé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Sa population croît fortement, de 4,2 % par an, entraînant une très importante augmentation du nombre d’habitants dans les villes. Ces deux facteurs se conjuguent pour provoquer une forte hausse de la demande d’eau potable.

 

« L’enjeu est de faire face à cette demande et de trouver les compétences sur place », précise Rémi Bourgarel, directeur de Veolia en Afrique.

 


L’une des solutions mises en œuvre par Veolia consiste à installer des bornes-fontaines dans les centres urbains du pays. Elles sont un bon moyen d’apporter de l’eau à de nombreuses familles, là où les infrastructures sont limitées et où les moyens manquent.  Chaque borne-fontaine alimente en moyenne 250 personnes,  et est gérée par un habitant qui se charge de vendre l’eau au bidon. 


 

> Question posée à Aboubacar Mohamed, fontainier à Niamey :

  • Combien de personnes sont alimentées par votre borne-fontaine ?

Je gère une borne-fontaine qui alimente environ 2 000 personnes. Grâce à cette activité, j’arrive vraiment à couvrir les besoins de tous ceux qui viennent s’approvisionner ici.
 
Anim Aboubacar FR

 

> Question posée à Rémi Bourgarel, directeur de Veolia en Afrique :

  • Que fait Veolia au Niger ?

Nous y sommes présents depuis 2001, avec l’objectif de développer largement l’accès à l’eau. C’est pour cela que nous avons créé la Société d’Exploitation des Eaux du Niger (SEEN). Pour Veolia, le Niger est une référence importante. C’est l’illustration de notre double capacité à déployer un savoir-faire au service du développement de l’accès à l’eau auprès de pays et de populations aux ressources limitées et à maintenir une bonne performance en matière de continuité du service. Lors de la dernière campagne, achevée en 2014, nous avons ainsi raccordé 50 000 branchements, qui alimentent environ 500 000 personnes. Au total, nous allons bientôt fêter notre 200 000ème branchement, et sommes en mesure d’alimenter quotidiennement près de 3 millions de personnes !

 
film AG
Découvrez des exploits étonnants que le groupe réalise chaque jour pour ses clients.
réalisations
Retrouvez toutes les réalisations de Veolia.
expertises
Retrouvez toutes les expertises de Veolia.