Média
9 septembre 2015

Antoine Frérot au Forum mondial Convergences : « L’économie circulaire est une réponse aux défis des territoires »

La 8ème édition du Forum mondial Convergences (7-9 septembre), organisé à Paris par Acted et l’AFD , a réuni près de 10 000 décideurs publics, privés et ONG, avec un objectif partagé : « Zéro exclusion, zéro carbone, zéro pauvreté ». Le Président directeur général de Veolia Antoine Frérot a participé à la session : « Territoires et changement climatique : les espaces urbains et ruraux face au défi ».

Antoine Frérot : Forum Convergence 2015

Les évolutions du climat en cours ou à venir posent d’innombrables défis aux territoires
Répondre aux besoins alimentaires de populations de plus en plus nombreuses ; satisfaire une demande en énergie croissante tout en réduisant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre ; s’adapter aux évènements extrêmes qui vont aller en se multipliant ; mieux organiser les usages de l’eau puisqu’en 2050, un habitant sur deux de la planète sera soumis au stress hydrique ; freiner la perte de biodiversité qui s’accélère avec la hausse des températures ; assurer la continuité et la qualité des services essentiels…

Pour Antoine Frérot, Président directeur général de Veolia, répondre à ces défis et accroître la résilience des territoires face au dérèglement climatique passe avant tout par le développement d’une économie plus circulaire. 


Développer l’économie circulaire
D’un modèle de développement fondé sur la consommation linéaire (« prélèvement-utilisation-rejet ») et toujours croissante des ressources - en particulier des sources d’énergies fossiles, génératrices de rejets massifs de gaz à effet de serre -, les territoires doivent passer à un modèle d’usage des ressources plus sobre, plus efficace, fondé sur le recours aux énergies renouvelables, plus circulaire. Transformer les déchets des uns en ressources pour d’autres dans des boucles locales constitue aujourd’hui pour les territoires le meilleur levier pour préserver leurs ressources et réduire leurs émissions de CO2.

Antoine Frérot, PDG de Veolia

« La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre exige la mise en œuvre d’un autre modèle d’utilisation des ressources naturelles, plus sobre et plus efficient, reposant sur les principes de l’économie circulaire », confirme Antoine Frérot.
 

 

Favoriser la collaboration au sein des territoires
L’économie circulaire est aussi une économie collaborative. C’est pourquoi Veolia optimise la gestion des flux à l’échelle du territoire. Le Groupe valorise, par exemple, les eaux usées non seulement sous forme d’eau propre pour des besoins industriels, municipaux ou agricoles, mais aussi d‘énergies renouvelables (qui produisent chaleur et électricité), ou de matières (fertilisants pour les agriculteurs et même du bioplastique !). C’est ainsi qu’à Durban (Afrique du sud), les eaux usées des habitants, une fois épurées, servent à alimenter les industries locales pour leurs besoins en eau.  

« Si les changements climatiques risquent d’attiser les tensions entre territoires urbains et ruraux, ils sont avant tout une occasion de renforcer les coopérations entre eux », explique Antoine Frérot.


Déployer une économie bas carbone
La lutte contre le dérèglement climatique  est un défi d’innovation technologique qui s’appuie sur des solutions de recyclage, de valorisation, de production d’énergies renouvelables, d’atténuation ou de remplacement des émissions polluantes. Pour déployer un modèle bas carbone à grande échelle, la technologie à elle seule reste insuffisante,  il faut aussi inventer des solutions économiques, financières, sociales, sociétales et politiques.
 

Les territoires ruraux aident les villes à adopter une économie à bas carbone et les villes aident les campagnes
A Fort Saint James et Merritt , au Canada, les autorités publiques nous ont confié la construction et l’exploitation de deux des plus grosses centrales à biomasse d’Amérique du Nord. Les 600 000 tonnes de biomasse utilisées proviendront des déchets de l’industrie forestière. Elles fourniront de l'électricité à 200 000 personnes, et éviteront, l’équivalent des rejets annuels de CO2 de 90 000 voitures ! Dans le Queensland (en Australie), le recyclage des eaux usées permet d’irriguer des vignes, des cultures céréalières ou maraîchères, aidant les zones rurales à combattre les pénuries d’eau. Longtemps les villes ont bu l’eau des campagnes ; aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques, les campagnes s’alimentent en eau auprès des villes.
 

Veolia et les Objectifs de Développement Durable (ODD) pour 2030
Pierre Victoria, Directeur du développement durable de Veolia, est également intervenu au Forum Convergences, dans la conférence « Partenariats et ODD : quels leviers et quel impact des alliances multi-acteurs ? ». Il a rappelé que Veolia est partie prenante des engagements du Millénaire pour lutter contre la pauvreté. Le Groupe propose des solutions d’exploitation plus sobres écologiquement et plus efficaces économiquement, contribuant à développer l’accès aux ressources pour tous. 


En savoir plus sur :

> Le Forum mondial Convergences
Veolia et le climat 
> La position d’Antoine Frérot sur le climat