Média
24 avril 2013

Billettique sur téléphone mobile

Qui ne s'est jamais trouvé un matin, sans ticket, sans carte de transports ou sans avoir eu le temps de regarder les horaires alors qu'il ne doit pas arriver en retard ? Demain, le téléphone mobile pourra mettre fin à ces angoisses. Grâce à BPass, un service développé par Veolia Environnement et bientôt mis en œuvre, il sera possible depuis son mobile d'acheter son titre de transport, le valider, consulter les horaires, être averti des perturbations et même disposer du plan de quartier !

Quand nos mobiles nous rendent plus mobiles

Prendre les transports collectifs permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre à titre individuel mais ils sont parfois perçus comme compliqués ou peu fiables. Comment dès lors faciliter leur usage ? L'une des solutions est de recourir aux technologies du téléphone mobile. En effet le téléphone mobile est un objet courant, aujourd'hui, 80% des Français en possèdent un et il tend à devenir une véritable extension de l'individu. Or cet appareil sera bientôt plus qu'un téléphone grâce à l'interface « Neard Field Communication » (NFC). Concrètement, le téléphone permettra l'échange de données avec une borne située à quelques centimètres.

Les applications de cette technologie sont nombreuses : payer avec son téléphone, lire des étiquettes électroniques... Et pourquoi pas prendre les transports en commun, comme c'est déjà le cas en Corée, ou au Japon ?

La R&D se mobilise

Fort de ces exemples, Veolia Transport a sollicité la R&D pour mettre au point un nouveau type de services. Le défi ? Mobiliser les acteurs de toute la chaîne technologique. Ainsi Veolia Environnement à initié trois projets complémentaires TilaMo à Nice, TreiZEN dans les Bouches-du-Rhône et à l'échelle européenne BPass prévu pour 2009. Dans chaque cas, ce sont des partenariats internationaux réunissant des opérateurs de téléphonie mobile, des industriels, des ensembliers et les collectivités locales concernées.

Pour le voyageur, l'objectif est de lui offrir un processus d'achat et de validation unique et simple, sur la globalité de son parcours qu'il prenne le bus, le tramway, le train de banlieue ...

Un accueil enthousiaste des voyageurs

Dans les Bouches-du-Rhône, le retour des expérimentateurs a été très positif sur la possibilité de voyager dans les transports en commun avec comme seul ticket et porte-monnaie son téléphone mobile. Pour le voyageur, ce service contribue à fluidifier les déplacements et à diminuer les temps de parcours. Pour Veolia Environnement, ce service rend l'offre de transports collectifs plus visible et plus attractive.

BPass, une grande première en Europe

L'objectif d'ici deux ans est de déployer cette solution sur une dizaine de réseaux de transport en commercialisant en 2009 une gamme de services encore plus larges. Concrètement, BPass possède trois atouts : son étendue, couvrant tous les transports collectifs d'une ou plusieurs agglomérations ; son contenu, amené à intégrer de nombreux autres services ; enfin son rôle de précurseur, BPass est l'un des premiers lancements commerciaux de mobile NFC en Europe et deviendra donc une référence pour un modèle pérenne de déploiement.

Des pistes pour demain

La R&D ne s'arrête pas en si bon chemin. Elle étudie la possibilité d'interopérabilité qui permettrait aux voyageurs d'acquérir leurs titres de transport quels que soient leur opérateur téléphonique et les réseaux empruntés. Ainsi le téléphone mobile deviendrait l'interface unique de tous leurs trajets.

« Les habitudes de mobilité changent. (...) D'où un besoin croissant d'information ciblée et de flexibilité, mais aussi de solutions d'achat nomade afin de capter ces mobilités impulsives. Le mobile y répond parfaitement et est totalement complémentaire du transport public. A Nice et dans les Bouches-du-Rhône, ces nouveaux services ont enregistré un taux de satisfaction supérieur à 90% sur le panel interrogé. Les voyageurs ont apprécié la possibilité d'acheter leur titre de transport où qu'ils soient et à n'importe quelle heure (...) et le gain de temps qu'occasionne le fait de ne pas avoir à faire la queue à un guichet.(...) L'offre de transport devient ainsi plus visible, facile et attrayante. Là encore, le mobile s'impose comme le média à portée de toutes les mains. »
Dominique Descolas, responsable du programme BPass