Média
5 août 2013

Déchets électroniques, le tri s'active

Électroménager, matériel informatique, écrans divers et variés... Ces appareils qui ont investi notre quotidien génèrent un volume croissant de déchets électroniques. Une problématique qui incite la filière du recyclage des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) à s'organiser.

Imported image 26935

C'est le cas de la société française Triade Électronique, filiale de Veolia Propreté, qui a choisi de dimensionner ses capacités de recyclage, notamment celui des écrans plats.

Un nouveau process industriel de tri automatisé permettra de traiter un écran plat en 5 minutes seulement, contre 30 minutes actuellement.

L'initiative répond aux mesures adoptées par le Parlement européen en 2012, en vue de renforcer la législation sur les DEEE. À partir de 2019, ce sont 85 % des produits électroniques mis sur le marché français au cours des trois dernières années qui devront être collectés. Les députés européens souhaitent également s'attaquer plus fermement aux filières illégales d'exportation, avec des contrôles accrus aux frontières, laissant prévoir une augmentation des volumes à traiter à l'intérieur de l'UE.