Média
31 août 2014

Eau, énergie et déchets : le triptyque gagnant de demain

À Stockholm, le 31 août, le débat organisé par Veolia à l’occasion de la « 2014 World Water Week » a dépassé la problématique de la préservation de l’eau pour inscrire cette ressource dans la nouvelle dynamique de l’économie circulaire.

World Water Week 2014 - Stockholm

Les représentants de Veolia, de la Banque mondiale, de McKinsey, de WWF, The Nature Conservancy, d’industriels comme Shell, Nestlé, et de divers acteurs publics, ont échangé sur leurs expériences et choix stratégiques respectifs durant l’après-midi du 31 août. Au centre de leurs discussions, l’eau et son utilisation demain.

Ils ont souligné la place cruciale de l’eau, porteuse de matières et d’énergie, dans la mise en œuvre de l’économie circulaire.

Pour Veolia, à l’initiative du séminaire, comme pour les participants, un panel de solutions existe déjà pour faire face à un stress hydrique croissant et réussir le pari de l’économie circulaire de la gestion intégrée de la ressource au recyclage des eaux usées. Reste à briser une approche linéaire et traditionnelle par silo, et à ne plus envisager séparément la gestion  des déchets, de l’eau et de l’énergie, en favorisant les  partenariats.
 
Water at the heart of the Circular Economy
PDF - 4.98 MB
Plusieurs exemples sont venus étayer la mise en œuvre d’une approche industrielle et économique en cycle vertueux. Veolia a partagé son expérience dans les raffineries de pétrole aux Etats-Unis , avec une technologie permettant de récupérer 95% de l’hydroxyde de potassium (KOH), utilisé par près de la moitié d’entre elles dans leur process. Une solution qui ne laisse échapper aucun déchet dangereux dans l’eau, et qui réduit les besoins en ressources nécessaires à une nouvelle production de KOH. Résultat : 34% d’énergie et 50 000 m3 d’eau économisés par an.
 
Cette approche intégrée des ressources eau- énergie déchets est, selon le groupe, une clé de la réussite de l’économie circulaire, mais elle doit être accompagnée d’une stratégie permettant de développer des synergies économiques et sociales. Pour cela, le débat a aussi porté sur la place des territoires, des villes en particulier, dans ce changement de paradigme. Rassemblant tous les acteurs – citoyens, industries, infrastructures publiques - les villes ont en effet une opportunité unique de guider cet effort d’intégration et d’articulation.

Pour Veolia, villes et entreprises se doivent de repenser leurs modes de production et de consommation en planifiant l’économie circulaire à l’échelle locale et en guidant les réflexes vers des comportements citoyens.

> Voir la conférence animée par Veolia à la World Water Week