Média
24 septembre 2013

Eaux usées : clarification exemplaire

Actiflo Carb : un nouveau développement innovant.

Le défi est de taille : parvenir non plus simplement à filtrer mais à éliminer les micropolluants émergents dans les eaux usées comme les perturbateurs endocriniens (résidus pharmaceutiques, cosmétiques, pesticides dont certains figurent dans la liste des substances prioritaires de la directive cadre européenne sur l'Eau...), soupçonnés de produire des effets nocifs sur les systèmes hormonaux humain et animal.

Imported image 27408

©Roger Straessle/Photothèque VWS

Un nouveau procédé, développé à partir d'Actiflo Carb® (qui est commercialisé depuis 2009), a réussi cette performance en éliminant 75 % de résidus médicamenteux au cours d'un essai à l'échelle industrielle grâce à un procédé d'adsorption(*) par charbon actif innovant.

Il obtient ainsi une bonne note dans le traitement du phosphore, avec des seuils bien inférieurs aux concentrations tolérées. Bien qu'encore en phase pilote, il apporte une solution incontournable pour le traitement des micropolluants dans les eaux à potabiliser.

En attendant, le procédé poursuit son tour du monde expérimental :
après la France, la Suisse et les États-Unis (essais menés par Veolia Water North America, sa filiale Kruger Inc. et le Milwaukee Metropolitan Sewerage District), c'est au tour de l'Allemagne de tester son efficacité.


(*) Le procédé d'adsorption consiste à fixer la matière organique polluante sur un support solide

Le procédé Actiflo® Carb

Planet #2