Média
22 avril 2013

Expérience de Veolia Propreté dans les mécanismes de projet du protocole de Kyoto

Depuis 2001, avant l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto, Veolia Propreté a travaillé au développement de « mécanismes de développement propre » (MDP) permettant à des pays en voie de développement ou des pays émergents de réduire leurs émissions de GES, grâce aux investissements de pays sous contrainte.

Six projets sont d'ores et déjà enregistrés par les Nations Unies et d'autres projets sont en cours de développement. Ils consistent principalement en l'installation de systèmes de collecte et de mise en torchère ou de valorisation du biogaz et éventuellement d'un évaporateur de lixiviats.

Au-delà de leur impact positif sur le contrôle des GES, les mécanismes de développement propre,en créant au bénéfice des projets une nouvelle recette liée à la vente des crédits carbone, permettent d'améliorer la qualité environnementale des infrastructures de traitement des déchets dans les zones en développement.