Média
22 janvier 2016

Forum Economique Mondial de Davos : Veolia réaffirme le rôle central de l'économie circulaire et milite pour un prix du carbone

A Davos, lieu d'échange des responsables économiques du monde entier, le PDG de Veolia Antoine Frérot a continué de marteler les priorités du Groupe en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

Davos

Il a notamment participé au Comité de Direction du projet Mainstream – qui est une coalition d’acteurs engagés sur le thème de l’économie circulaire – dont Veolia est membre. Cette réunion a été l’occasion de présenter le rapport sur le recyclage du plastique – « The New Plastics Economy  » – publié par la Fondation Ellen Macarthur et auquel le Groupe a contribué.

Antoine Frérot est également intervenu dans le cadre d’une session sur la thématique « Leading the clean revolution » afin de promouvoir une économie circulaire et bas carbone.
 
Antoine Frérot, PDG de Veolia

A cette occasion, il a affirmé : « Pour dépasser le goulot d’étranglement entre des ressources qui se raréfient, des besoins humains qui augmentent et des émissions de gaz à effet de serre à diminuer, l’économie circulaire en organisant un recyclage permanent des ressources entraîne une véritable « Révolution propre ». Il a  par ailleurs rappelé que « Produire de nouvelles matières premières en recyclant les déchets émet bien moins de carbone qu’extraire des matières premières vierges de l’environnement. Par exemple, le papier se recycle 7 fois ; une tonne de papier recyclé équivaut à 1 tonne d’équivalent pétrole économisée et 100 m3 d'eau économisés ».


Antoine Frérot a aussi co-animé une table ronde sur le prix du carbone au cours d’un échange post COP21 réunissant plus de 50 PDG engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique. L’occasion de revenir sur l’une des conditions qu’il juge comme indispensables à la mise en œuvre d’une économie bas carbone et qu’il avait largement défendue en amont de la COP21 : l’instauration d’un « prix de la pollution » pour que « polluer devienne plus cher que dépolluer »



Veolia soutient la « nouvelle économie du  plastique »

Le nouveau rapport publié par le World Economic Forum et la Fondation Ellen MacArthur, dans le cadre du projet de Mainstream a pour objet la question des plastiques. Il constate les deux écueils majeurs de notre système actuel de production : non seulement une très grande partie des matériaux d’emballages sont perdus (pour une valeur estimée entre 80 et 120 Mds$ chaque année) mais en outre, beaucoup d’entre eux se retrouvent jetés dans la nature et plus particulièrement dans l’océan. Le rapport pointe ainsi que si l’on continue à ce rythme il y aura en 2050 une masse plus importante de plastiques que de poissons dans les océans !  La solution préconisée dans le rapport est la mise en œuvre d’une « nouvelle économie du plastique», fondée sur les principes de l'économie circulaire - une économie dans laquelle rien ne devient jamais déchets. Elle est conditionnée par la mise en place d’une filière de collecte, de traitement et de recyclage des matières plastiques et par l’instauration de mesures incitatives.

 

En savoir plus :

> Le rapport complet « The New Plastics Economy » 
> L’article du WEF : “How can we create a world where plastic never becomes waste?” 
> L’article de la Fondation Ellen MacArthur : « New plastics economy report offers blueprint to design a circular future for plastics »