Média
24 avril 2013

Jean Jacques Rigolleau nous parle d'"Energies sans frontières"

Jean-Pascal Rigolleau, collaborateur de Veolia Energie-Dalkia, a créé une nouvelle structure visant à renforcer les actions de solidarité internationale de Veolia Environnement.
Pour ouvrir les opérations de solidarité internationale de Veolia Environnement aux métiers de l'énergie, Jean-Pascal Rigolleau, jusqu'alors responsable corporate Santé Sécurité et Sûreté de Veolia Energie-Dalkia, construit une structure commune avec Veolia Eau.

Comment s'est développé ce projet ?

Veolia Eau a créé voilà une dizaine d'années deux forces d'intervention : Waterforce, une unité d'urgence dédiée aux opérations humanitaires, qui est notamment intervenue après le tsunami en Asie, et Waterdev, une unité chargée de projets de coopération décentralisés dans la durée.

Il s'agit de venir en aide aux populations victimes de catastrophes naturelles ou de conflits, afin d'assurer leur approvisionnement en eau potable et éviter les épidémies, mais aussi d'en faciliter l'accès, dans un contexte de lutte contre la pauvreté, par la réalisation de forages ou la construction de systèmes d'adduction grâce à des équipements faciles à entretenir.

Ces opérations sont réalisées à la demande d'organisations non gouvernementales (ONG),de collectivités territoriales, d'institutions ou de cellules d'urgence de ministères.

Des équipes de Veolia Energie-Dalkia ont déjà participé bénévolement à certaines de ces actions et 21 collaborateurs sont enregistrés comme volontaires de Veolia Waterforce et Waterdev.

Quel est l'objectif commun avec ces filiales de Veolia Eau ?

Nous voulons associer les métiers de l'énergie à ces premières structures qui fonctionnent bien : apporter des moyens décentralisés d'énergie adaptés aux pays, comme des systèmes de secours électrique pour des hôpitaux ou dispensaires ; mettre en place de petites unités de production d'énergie pour que les habitants de bourgs ruraux africains sans électricité puissent recharger leurs petits équipements électriques...

Des volontaires de Veolia Energie-Dalkia seront formés à ce type de mission et partiront dans le cadre de leur activité professionnelle. À terme, nous comptons intégrer les quatre métiers de Veolia Environnement dans une structure unique.

Avez-vous déjà programmé des missions ?

Un des premiers projets, prévu pour la fin de l'année, concerne la mise en place de l'unité de stérilisation et de la blanchisserie à l'hôpital d'Hérat en Afghanistan. Pour cette opération nous allons nous appuyer sur l'expertise de Waterforce.

Nous avons aussi des projets communs avec Waterdev : installer des équipements de chauffage, d'alimentation en eau et des sanitaires dans des écoles et orphelinats en Moldavie, ou encore fournir les structures vitales d'accès à l'eau et à l'énergie dans des petits bourgs au Mali.

Source : Energiemag n°11