Média
17 juin 2016

Journée mondiale de lutte contre la désertification : la fondation Veolia soutient le projet de la Grande Muraille verte au Sénégal

La Journée mondiale de la lutte contre la désertification a pour thème cette année : « Restaurer et protéger la Terre en engageant les populations ». Une nécessité à laquelle Veolia contribue activement en soutenant le projet de la Grande muraille verte au Sénégal.

Muraille verte Tessekere
Le Sahel est l’une des régions du monde les plus affectées par la désertification, qui paupérise les villages et accélère l’urbanisation des littoraux. Lancée en 2008, la Grande muraille verte est un espace de plantation d’espèces végétales, large de 15 km, qui traverse 11 pays d’Afrique d’ouest en est, sur 7 675 km. 

La fondation Veolia soutient ce projet au Sénégal en partenariat avec l’Observatoire Hommes-Milieux International (OHMi) qui associe le CNRS et l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar pour comprendre les relations entre les hommes et les environnements sahéliens. Dans les communautés rurales pastorales des villages[1] de Widou, Thiengoli et de Téssékéré, l’OHMi analyse les impacts écologiques et sociaux de nouvelles plantations, de l’échelle microbiologique aux animaux et végétaux, jusqu’aux conditions de vie des populations (activité économique, santé, alimentation).

 

> Un dattier du désert pour lutter contre la désertification

Gilles Boëtsch

« Par exemple, le dattier du désert ou Balanites aegyptiaca, résiste à la sécheresse et permet une restauration des écosystèmes des zones sèches grâce aux animaux de la région pastorale du Ferlo. En effet, ces derniers facilitent la circulation et la germination des graines par leurs systèmes digestifs. Et les chercheurs ont démontré que ce dattier est un moyen de diversifier les apports alimentaires durant la saison sèche, avec près de 10 000 fruits produits annuellement par dattier, riches en vitamine C et minéraux, dont l’huile est très utilisée par les populations locales », explique Gilles Boëtsch, anthropobiologiste, directeur de l’UMI Environnement-Santé-Sociétés[2].


> Les 4 axes du projet 2016 - 2017 de l’Observatoire Homme – Milieux international :

  • Renforcement des moyens techniques de la case in-situ de Widou dédiée aux chercheurs, thésards et masters Environnement et Biodiversité.
  • Soutien des jeunes chercheurs sénégalais : 4 thèses et 10 mémoires de master soutenus, 11 autres en cours.
  • Lancement de 3 nouveaux projets : écologie de la santé et du bien être humain, animal et végétal ; Compréhension des interfaces avec le biotope ; Recherches en parasitologie associant « eau-animal-homme ».
  • Financement de 2 universités d’été en août 2016 et 2017 (100 participants dont 30 chercheurs sénégalais et étrangers).

 

En savoir plus : 

> Lire la tribune de Gilles Boetsch sur « Un dattier du désert pour lutter contre la désertification  » dans le « blog climat » de Veolia
> Le projet de la Grande Muraille verte   
La journée mondiale de lutte contre la désertification de l’ONU 
> La fondation Veolia


 
[1] Dans la région Ferlo au nord du Sénégal.