Média
18 novembre 2014

Prague à l'heure du 3.0

Après le Heat-Tech Center de Varsovie et le centre de gestion de l’eau de Pudong, voici le dernier-né des centres intelligents : le SWiM, ou Smart Water integrated Management de Prague.

Leurs atouts communs ? Le contrôle à distance et en continu et la mise à disposition permanente de l’information aux usagers. Plongée dans les systèmes 3.0.

La mise en service de SWiM à Prague, en 2014, pourrait être un remake du blockbuster « Matrix » ! 
Installés au dernier étage du siège de Pražské vodovody a kanalizace (PVK), les agents d’exploitation inspectent chaque recoin du réseau d’alimentation en eau. 

Imaginez un centre de contrôle et de pilotage couvrant tout le cycle de l’eau, de la source au consommateur, y compris la collecte des eaux usées. C’est SWiM, la cinquième génération du système de gestion de l’eau de Prague : conduite de l’infrastructure, contrôle de la production et de la consommation, optimisation des coûts, gestion des incidents, programmation de l’entretien préventif,  organisation des ressources et de l’information à destination des clients et du grand public… Tout est intégré !
 
 

« Grâce à cette intégration, nous avons rationalisé la gestion de toutes les  installations mais aussi amélioré la réactivité en cas  d’incident d’exploitation. Par ailleurs, nous détectons beaucoup plus rapidement les fuites d’eau et les ruptures de canalisations », pointe Petr Mrkos, PDG de PVK. 


Mais la communication avec les clients est sans conteste la fonctionnalité la plus visible du nouveau système. « C’est le service que nos clients vont remarquer en priorité. En allant sur notre site internet, ils peuvent déjà visualiser des cartes les informant des incidents et des pannes en cours, et même des solutions temporaires d’approvisionnement », ajoute-t-il.



Enjeu

Pour Pražské vodovody a kanalizace (PVK), opérateur en charge des services d’eau de Prague (1,2 million de personnes), comme pour Pražská vodohospodárská spolecnost (Compagnie des eaux de Prague), société de gestion des actifs du réseau d’eau de la ville créée par la municipalité propriétaire de ce réseau, il s’agit de répondre aux exigences des normes européennes.
 

Objectifs

  • Accroître l’efficacité des processus liés à l’eau et optimiser les coûts.
  • Informer les clients en temps réel.
  • Diminuer le temps de réaction en cas d’urgence ou d’inondation.
     

La réponse Veolia

  • Avec le Smart Water integrated Management (SWiM), PVK a un meilleur accès aux informations, communique mieux avec ses clients et assure un contrôle plus efficace du réseau d’approvisionnement.

  • ​La carte des alertes en instantané (Current Alerts Map), accessible aux clients sur la base de données de SWiM, propose des rapports de progression sur les incidents en cours.

Varsovie - Heat Tech centre -liste news
Heat-Tech Center de Varsovie, une génération d’avance


Cependant SWiM n’a pas encore révélé tous ses atouts. À Prague, les opérateurs tablent sur plusieurs bénéfices à venir : diminution du temps de réparation lors d’incidents, contrôle plus efficace de la qualité de l’eau ou encore meilleures planification et répartition des ressources. Autant de facteurs d’amélioration de la gestion, avec à la clé le maintien des coûts  opérationnels.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans notre magazine Planet.  

 

Heat-Tech Center de Varsovie : l’un des tout premiers centres au monde d’excellence et de recherche sur les réseaux de chaleur,

Pudong, douze ans d’innovation :
le service de l’eau de Pudong, le quartier financier et commercial de Shanghai, est devenu une plate-forme d’expertise mondiale.