Média
14 décembre 2010

La Réunion, île verte

Veolia Eau vient de se voir confier la conception, le financement, la construction et l'exploitation d'une nouvelle station d'épuration.

Dans le cadre d'un groupement d'entreprises, un contrat de concession vient d'être confié à Veolia Eau par la communauté intercommunale Nord Réunion (CINOR), autorité responsable de l'assainissement des eaux usées des communes de Saint-Denis, de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne (environ 190 000 habitants).

Ce contrat comprend la conception, le financement, la construction et l'exploitation, pour une période de 20 ans, de la nouvelle station d'épuration des eaux usées au lieu-dit « le Grand Prado », sur la commune de Sainte-Marie. Il s'agit d'un projet déterminant pour la reconquête du milieu naturel.

Pour satisfaire aux dispositions de la directive européenne « Eaux résiduaires urbaines », celui-ci répondra à la norme de qualité es aux urbaines en zone sensible, ainsi qu'à celle de la qualité bactériologique des eaux de baignade. Il repose sur un concept zéro nuisance (bruit et odeurs), le respect d'une charte « chantier vert » pour le volet construction et un partenariat avec l'office réunionnais de l'air, qui organisera pendant l'exploitation un jury de« nez » bénévoles avec les riverains du site.

Cette station sera la référence en matière de développement durable sur l'île, dans le cadre du projet « Réunion-île verte » issu des accords de Grenelle : valorisation des toitures pour production d'énergie photovoltaïque, production d'électricité à partir du biogaz digestion) par cogénération, unité de microfiltration afin de réutiliser une partie de l'eau traitée pour les besoins internes de la station, traitement des eaux de ruissellement par phytoremédiation. Par ailleurs, l'intégration de la station au sein du site a été particulièrement soignée grâce à la mise en place d'un rideau végétal et à un enfouissement partiel des ouvrages.