Média
24 juin 2015

Le prix de la Solidarité étudiante Veolia soutient cette année les enfants réfugiés au Niger

Organisé depuis 2008 par la Fondation Veolia, en collaboration avec la Direction générale des ressources humaines du Groupe, le prix de la Solidarité étudiante a été remis aujourd’hui par le PDG de Veolia, Antoine Frérot. Ce prix distingue et soutient chaque année des projets d'intérêt général imaginés par des associations portées par des étudiants.

 

Le prix de la Solidarité étudiante récompense des démarches innovantes concourant au développement durable dans l'un des trois domaines d'intervention de la Fondation Veolia : urgence humanitaire et aide au développement, lien social et accompagnement vers l'emploi, protection de l'environnement et de la biodiversité. 85 associations étudiantes - notamment canadienne, camerounaise, émirienne, chinoise, gabonaise, nigérienne et françaises - ont participé cette année. 


 

PSE - Prix de la solidarité étudiante 2015
 

Les lauréats 2015 sont :

  • 1er Prix : l’Association des Enfants et Jeunes Travailleurs d’Ouallam, qui propose d’aider 200 enfants vulnérables, âgés de 6 à 17 ans et vivant dans les rues d’Ouallam au Niger, à se réinsérer dans le système scolaire ou à accéder à l’apprentissage d’un métier. Le Niger accueille actuellement 37 000 réfugiés maliens dont de nombreux enfants migrants abandonnés et vulnérables.
     
  • 2e Prix : A Phnom Penh au Cambodge, Family First, une association étudiante de HEC Paris,  propose de mesurer l’impact social de l’ONG Enfants du Mékong qui, depuis 1958, a favorisé l’accès à l’éducation de 80 000 jeunes enfants d’Asie issus de la grande pauvreté. L’étude d’impact de Family First vise à maximiser le bénéfice social non seulement pour les bénéficiaires directs mais également pour leurs familles.
     
  • 3e Prix : YA+K, collectif d’étudiants de l’Ecole nationale supérieure d’architecture[1] et de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, propose d’accompagner les habitants du département de la Seine-Saint-Denis pour créer un espace de jardinage et de sociabilité à Bagnolet sur un modèle d’économie solidaire : un lieu pédagogique sur le recyclage et le développement durable.
     
  • Prix spécial pour la COP21 : Hydr’Open, association d’étudiants de l’ENSE3[2] à Grenoble, propose de construire une turbine hydraulique à faible puissance pour l’électrification rurale, avec une technologie libre de droit et d’une construction facile à partir de matériaux de récupération pour réduire les coûts.
 

 
Antoine Frérot, PDG de Veolia




Antoine Frérot
Président-directeur général de Veolia

« Je félicite les lauréats pour la qualité de leurs projets, a déclaré Antoine Frérot. Qu’ils concernent l’environnement et l’économie circulaire, la solidarité internationale ou le lien social, tous font échos aux sujets sociétaux sur lesquels Veolia s’engage à avoir un impact positif par ses activités : notre mission « ressourcer le monde » témoigne de notre ambition. Ce pourrait être aussi un slogan porté par tous ces étudiants ».



Comment sont distinguées les associations ?

  • Un jury composé de 7 membres : Catherine Fraunhofer, Responsable du service entreprises & collectivités à l’Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg ; Brigitte Chotel, Chargée des relations entreprises, de l’université Sorbonne nouvelle - Paris 3 ; Alice Pillet, Chargée de partenariats à l’Adie[3] ; Thierry Vandevelde, Délégué général de la fondation Veolia ; Brigitte Durand, Directrice de la promotion des métiers, Veolia ; Clémentine Fontanel, Directrice de la coordination des ressources humaines zone Asie et Australie/Nouvelle Zélande, Veolia ; Dominique Boizeau, Directrice de la communication de la fondation Veolia.
     
  • 7 critères de sélection : la qualité du dossier de candidature, le professionnalisme de la démarche proposée, la faisabilité du projet, l’impact du projet, les synergies recherchées par l’association, l'aide demandée pour les dépenses d'investissement et de formation, l’implication de ressources locales pour pérenniser le projet.
     
  • Une dotation de 17 500 € répartie entre les associations lauréates, qui bénéficient aussi de l’appui et des compétences d’un parrain collaborateur de Veolia.
 




 
[1] La Villette et Paris-Malaquais
[2] Ecole Nationale Supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement
[3] Association pour le Droit à l’initiative économique