Média
8 juin 2015

Océan et climat : la Fondation Veolia renouvelle son engagement auprès de Tara

La journée mondiale de l’océan est consacrée en 2015 au lien entre l’état de l’océan et celui de la planète. Intitulée «océan sain, planète saine», elle vise notamment à faire prendre conscience de l’impact néfaste de la pollution engendrée par les matières plastiques.

 
Veolia, via sa Fondation, est aux côtés de Tara depuis de nombreuses années maintenant. Tara Expéditions exerce des missions sur tous les océans, ayant pour but d’étudier les écosystèmes marins et l’impact des pollutions engendrées par l’homme sur ceux-ci. Sa dernière mission en Méditerranée a permis de rappeler que cette mer concentre 5 kg de plastiques au km² (soit cinq fois plus que la concentration en plancton !). 
 
L’océan est notre premier fournisseur d’oxygène. Véritable poumon de la planète, il absorbe près d’un quart des émissions de CO2 rejetées dans l’atmosphère par l’activité humaine, et joue un rôle régulateur déterminant dans le changement climatique. Mais avec l’augmentation des émissions de CO2 – qui se traduit aussi par une acidification des eaux -, la surexploitation des ressources et la pollution, on constate une baisse de la capacité des écosystèmes marins à s’adapter aux changements climatiques. C’est pourquoi sa protection apparaît aujourd’hui plus fondamentale que jamais.

 

Aujourd’hui, la Fondation Veolia renouvelle son soutien à Tara pour sa nouvelle mission : « Tara Corail ».

La Fondation Veolia, qui s’est déjà investie dans deux expéditions de la goélette, soutient la nouvelle mission « Tara-Corail » dans le Triangle du corail (Indonésie, Malaisie, Taiwan, Philippines, Papouasie). L’objectif : appréhender l’évolution des récifs coralliens dans le contexte des changements démographique et climatique. Alors qu’ils ne couvrent que 0,1% de la superficie des océans, les récifs coralliens rassemblent 30% de la biodiversité des mers. Ils assurent la subsistance directe - en termes de nourriture - de près d’un milliard de personnes, principalement dans cette zone où se concentrent plus de 30% des récifs de la planète. Près de 80% d’entre eux sont menacés de disparaître à court terme du fait de l’accroissement de la population et des conséquences du changement climatique.

 

L’Appel de l’Océan pour le Climat

Ce 8 juin, l’Appel de l’Océan pour le climat est le point de départ d’une vaste mobilisation du grand public et des décideurs, en faveur d’une meilleure prise en compte des océans dans les négociations internationales sur le climat en vue  de la COP21. Et pour sensibiliser le public et les décideurs, et développer les connaissances scientifiques sur l’interaction océan-climat, la Plateforme Océan et Climat, initiée conjointement par des organismes de recherche, des ONG et la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO, éclaire les débats de la COP21.
 


En savoir plus :

> Site officiel de la journée mondiale de l’océan 
> Détail des célébrations de l’UNESCO à l’occasion de la journée mondiale des océans

> Le partenariat entre Tara et la Fondation Veolia :> Les déchets plastiques en Méditerranée : du constat de Tara aux solutions de Veolia