Média
16 décembre 2010

Préserver la biodiversité

La diversité biologique mondiale diminue à un rythme sans précédent. Selon le Millenium Ecosystem Assessment, le taux d'extinction des espèces est mille fois supérieur à ce qu'il serait naturellement. Face à cet enjeu majeur, Veolia Environnement développe une approche reposant sur la caractérisation des impacts de ses activités et l'intégration de la gestion de la biodiversité au sein du système de management environnemental.

Toutes les activités du Groupe sont concernées par cet enjeu

Imported image 7009

Noortalje en Suède

  • Au travers de l'emprise foncière de ses installations, Veolia Environnement s'efforce d'intégrer la protection de la biodiversité dès la conception des projets, notamment au travers de sa démarche d'aménagement durable.
    Lorsque le Groupe reprend des installations existantes, il travaille en collaboration avec ses clients municipaux ou industriels pour améliorer leur intégration au sein du milieu naturel.
  • Au travers de ses activités, Veolia Environnement contribue positivement à la préservation de la biodiversité en réduisant la charge polluante pesant sur les écosystèmes et en prenant en compte ses impacts secondaires (pollution résiduelle contenue dans nos rejets, consommation de ressources naturelles) qu'il nous appartient de contrôler et réduire. La protection de la biodiversité fait partie des engagements de la charte développement durable de l'entreprise, qui peut être consultée sur : Notre charte développement durable.

Caractérisation de nos impacts

L'évaluation des impacts par la R&D de Veolia continue de progresser. En complément des approches physico-chimiques et bactériologiques classiques, le Groupe a désormais acquis une bonne expertise des outils d'évaluation de ses rejets dans les milieux aquatiques, de ses émissions atmosphériques et de ses produits (amendements organiques et matières premières secondaires). Les tests d'écotoxicité utilisés de manière prévisionnelle sont complétés par des outils biologiques, indicateurs du bon état du milieu aquatique ou terrestre.

Le Groupe travaille par ailleurs avec de nombreux partenaires universitaires et institutionnels pour bénéficier de l'expertise la plus avancée, en particulier en matière de modélisation des écosystèmes, discipline qui permettra de mieux comprendre leur complexité et de prévoir les modifications qu'ils subissent.

Biodiversité urbaine

Le développement des villes conduit souvent à une occupation intensive de l'espace qui laisse peu de place à la nature. Pour autant, ces milieux urbains ne sont pas forcément pauvres en biodiversité et sont même paradoxalement devenus le refuge de nombreuses espèces menacées figurant sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L'évaluation de la situation de la biodiversité urbaine est donc indispensable pour en assurer une gestion appropriée. L'utilisation d'outils comme le « cadastre vert » permet aux acteurs de l'aménagement urbain d'adapter leurs stratégies (analyse écologique et recensement des emprises foncières vertes sur un territoire). Veolia Environnement s'intéresse ainsi aux caractéristiques et aux fonctions de la biodiversité urbaine afin d'en favoriser le développement au niveau des emprises vertes de ses sites. Certains sites de Veolia Eau feront l'objet d'expérimentations en 2008.

Gestion de la biodiversité sur nos installations

Notre système d'information géographique (SIG) localise nos principales installations par rapport aux zones d'intérêt écologique et géo-référence, déjà plus de 1 200 installations prioritaires. L'intégration progressive de cet outil à notre système d'information environnementale (utilisé pour le reporting et les audits environnementaux) permettra son utilisation plus large par les opérationnels.

Depuis 2005,Veolia Environnement met en oeuvre des actions visant à sensibiliser ses collaborateurs et promouvoir les bonnes pratiques. Le Groupe déploie un questionnaire permettant le recueil d'informations quantitatives et qualitatives sur les actions liées à la biodiversité. Les résultats recueillis par Veolia Propreté sur près de 300 installations permettent d'évaluer le niveau de sensibilité des opérationnels par rapport à cet enjeu et d'identifier les actions pouvant être généralisées (rédaction de guides méthodologiques).

Le Groupe développe une méthode d'évaluation systématique de l'impact, sur la biodiversité, de ses installations prioritaires. Cette méthode intégrera les caractéristiques locales du milieu naturel et les modes d'aménagement et de gestion du site pour permettre la définition d'un plan d'action adapté et la mesure des résultats obtenus à travers la définition d'indicateurs de suivi. La méthode sera progressivement enrichie par les résultats de travaux de R&D en cours. Le Groupe définira en 2008 un périmètre de déploiement assorti d'un objectif de réalisation à échéance 2011.

Importance de la biodiversité dans nos activités

Chaque espèce remplit un certain nombre de fonctions fondamentales pour l'équilibre de l'écosystème. Ce faisant, la nature rend des services utiles à nos activités, à travers par exemple la capacité des écosystèmes à épurer l'eau ou à réguler la qualité de l'air.

La biodiversité contribue ainsi à faciliter l'exercice de notre métier (traitements biologiques des eaux brutes et usées, recours aux lagunes ou aux bandes enherbées pour leur capacité d'autoépuration....) et peut permettre la mise en oeuvre de procédés de traitements plus simples et moins coûteux (consommations d'eau et d'énergie).

Valorisation économique des services écosystémiques

L'association Orée, l'Institut français de la biodiversité (IFB) et Veolia Environnement ont initié en 2006 un groupe de travail intitulé « Comment intégrer la biodiversité dans les stratégies d'entreprise », qui réunit une vingtaine d'entreprises, des collectivités et des associations. L'objectif est d'évaluer l'interdépendance de l'entreprise à la biodiversité. Un guide sur les outils économiques à mobiliser pour valoriser ces interdépendances sera publié en 2008.

Veolia Environnement vient par ailleurs d'engager une collaboration avec le laboratoire de recherche économique de l'université de Columbia, New York (CEMTPP) au sujet de la valorisation économique des services écosystémiques.