Média
19 septembre 2016

Semaine internationale de la santé et sécurité de Veolia : objectif « Zéro accident »

Aujourd’hui débute la deuxième semaine internationale de la santé et de la sécurité au travail de Veolia. Elle est dédiée à un objectif global : faire évoluer la culture sécurité et atteindre le « Zéro accident ».

Semaine santé et sécurité

Mobiliser tous les collaborateurs pour éviter les accidents

Cette année, la semaine de la santé et de la sécurité de Veolia met l’accent sur les activités à risque élevé : circulation au travail, travaux en espaces confinés, travaux en fouilles et en tranchées, travaux par points chauds et manipulation de marchandises ou d'agents chimiques dangereux. A cette occasion, le Groupe déploie une campagne de communication choc pour mobiliser tous les collaborateurs.
 
Antoine Frérot

 « Les risques professionnels majeurs et spécifiques de nos métiers doivent être gérés et maîtrisés, d’une part sur la base d’une connaissance approfondie de notre expertise et de nos bonnes pratiques, et d’autre part via le partage et la mise en œuvre quotidienne de celles-ci dans toutes nos activités, partout où Veolia est implanté », explique Antoine Frérot


Garantir un environnement de travail sain et sécurisé

La prévention en matière de santé et de sécurité est une préoccupation prioritaire pour Veolia dans toutes ses activités. Partout le Groupe s’engage à garantir l’intégrité physique et psychique de ses collaborateurs. Pour cela, Veolia dispose d’un centre d’excellence santé-sécurité réunissant 15 experts mondiaux et 130 correspondants locaux. Les objectifs de taux de fréquence[1] des accidents du travail sont désormais pris en compte parmi les critères de définition des rémunérations des managers.
 

Les 5 standards de management des activités à risque élevé couvrent : 

♦ Le travail en espace confiné
Les espaces confinés ne sont pas des lieux de travail habituels. Ils sont dans la plupart des cas peu aérés, ce qui accroît le risque de développement rapide d’atmosphères dangereuses, particulièrement si l’espace est réduit. Les dangers n’y sont pas toujours facilement identifiables et peuvent être différents d’un espace confiné à un autre. 

♦ La circulation au travail
La circulation au travail sur les sites Veolia et sur la voie publique peut être à l’origine de nombreux dangers dans les activités du Groupe. Les interventions sur la voie publique au contact des usagers et les interactions entre les différents types de véhicules et avec les piétons accentuent le niveau de risque pour les collaborateurs et pour les tiers.

♦ Les travaux en fouilles et en tranchées
Les travaux en fouilles et en tranchées regroupent généralement tous les travaux de retrait de terre ou de roches d’un site en réalisant une cavité à l’aide d’outils manuels et mécaniques ou d’explosifs. Ils font partie des travaux les plus dangereux opérés dans l’industrie.
 
♦ Les travaux par points chauds
Les travaux par points chauds sont ceux qui peuvent générer une source d’inflammation des matériaux (flamme, étincelle, chaleur...) ou qui présentent un risque d’incendie sans présence de matériaux inflammables sur le lieu de travail. Ils sont à l’origine d’un incendie sur trois. 

♦ La manipulation de marchandises ou d’agents chimiques dangereux sur le lieu de travail est une source de danger majeur pour les collaborateurs. Les substances chimiques sont omniprésentes dans les activités du Groupe et les dangers associés ne sont pas toujours facilement perceptibles ni identifiables. Il s’agit de prévenir et réduire les risques de santé au travail.
 

En savoir plus: 

> La Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) chez Veolia 
> Les engagements de développement durable 
> La 1ère semaine de la santé et de la sécurité Veolia (25 septembre 2015) 


[1] Taux de fréquence = nombre d’accidents avec arrêt multiplié par 1 000 000, et divisé par le nombre d’heures travaillées.