Média
26 mai 2016

A Hong Kong, Veolia a construit la plus grande usine de traitement des boues d’épuration au monde

Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat en charge du Commerce extérieur, et Antoine Frérot, PDG de Veolia, ont inauguré ce jour à Hong-Kong la plus grande usine de traitement des boues d’épuration au monde. Cette installation, autonome en eau et en énergie, traite les boues issues des onze stations d’épuration de la région, qui compte 7,2 millions d’habitants. Dotée d’une architecture exceptionnelle, elle conjugue écologie urbaine et art de vivre.

Antoine Frérot T Park
 

Une technologie de pointe.

La capacité installée de cette nouvelle usine, avec 2 000 tonnes traitées par jour et 110 collaborateurs, en fait la plus grande unité d’incinération de boues d’épuration au monde. La technologie de traitement et d’incinération utilisée permet de réduire de 90 % les déchets, en protégeant le milieu naturel et sans aucun rejet en mer. Le traitement des boues produit de la chaleur pour les trois piscines du spa situées à proximité de l’usine, et de l’électricité pour 4 000 foyers. Une unité de dessalement d’eau de mer répond aux besoins en eau du site et un programme de compensation carbone prévoit la plantation de 1 000 arbres.
 

Une architecture exceptionnelle.

Veolia et l’architecte français Claude Vasconi ont construit un bâtiment innovant « entre vagues et collines », totalement intégré à l’environnement de la baie de Hong-Kong. Ce site de 7 hectares, dénommé « T PARK[1] », a été conçu pour symboliser le « voyage des déchets à l’énergie » et s’inscrit dans « l’ambition verte » de la ville. Il comprend :
  • un centre récréatif et éducatif pour le grand public, avec une exposition interactive de 2 800 m² sur le traitement des boues ;
  • un jardin paysager et écologique de 9 800 m2 rassemblant la biodiversité de la baie de Hong Kong - grèbes[2], martins-pêcheurs, poules d'eau, libellules et amphibiens - ;
  • un théâtre, un espace de restauration, un spa avec trois piscines chauffées et une terrasse donnant sur Deep Bay et Shenzhen.
     
Antoine Frérot

« Cette usine devient une référence dans le monde de l’eau et illustre ce que seront les stations d’épuration du futur. Elle conjugue écologie urbaine et art de vivre avec une esthétique raffinée, associant protection de l’environnement et développement urbain intense », rappelle Antoine Frérot
 


Faire des déchets une ressource énergétique selon les principes de l’économie circulaire.

Avec cette usine, Veolia apporte une solution face à la raréfaction des énergies fossiles et au réchauffement climatique, des défis auxquels la Chine et l’Asie sont particulièrement confrontées.
 

Répondre aux enjeux environnementaux et optimiser la performance énergétique de Hong Kong

Hong Kong a investi massivement dans la modernisation des usines de traitement des eaux usées au cours des deux dernières décennies. Depuis 1990, les impacts environnementaux de la croissance économique (+25 % par an) conduisent le Gouvernement à répondre à 4 enjeux principaux : assainir et préserver les eaux ; améliorer la gestion et la valorisation des déchets ; réduire le bruit et améliorer la qualité de l'air ; optimiser la performance et la consommation énergétique.  En mai 2015, le Bureau de l’Environnement de Hong Kong a lancé un « Plan d’Économies d’Énergie pour l’Environnement Bâti de Hong Kong 2015-2025 + » et annoncé l’objectif de 40 % de réduction de l'intensité énergétique d’ici 2025 par rapport à 2005.
 
  • Hong-Kong 01
  • Hong-Kong 02
  • Hong-Kong 03
  • Hong-Kong 04
  • Hong-Kong 05
  • Hong-Kong 06
  • Hong-Kong 07

 

En savoir plus :

> Sur le T Park
> Sur les process de l’usine Veolia : Incineration, Sludge Reception, Flue Gas Treatment, et Power Generation 
> Communiqué de presse : Hong Kong - Veolia. Paris, le 30 mai 2016 


 
[1] Transformation Park (en anglais) ou « parc de la transformation » (en français).
[2] Un oiseau qui vit sur les lacs à forte végétation.