Média
13 décembre 2010

Valoriser la biomasse

La biomasse inclut un grand nombre de matières provenant de l'exploitation forestière ou agricole, ainsi que de la fraction organique des flux de déchets industriels ou municipaux.

Développer des sources d'énergie renouvelables

La biomasse suscite un intérêt croissant. Après traitement, elle peut être transformée en combustible pour produire de la chaleur, du froid, de l'électricité (biométhanisation, cogénération).
Par ailleurs, le biogaz capté provenant de la décomposition des déchets fermentescibles peut être valorisé sous forme d'énergie,
ce qui permet également de limiter les émissions de GES.

Valoriser les déchets verts

Les déchets verts permettent d'ouvrir une voie à de nouvelles productions plus respectueuses de l'environnement, en développant des produits de substitution à moindre impact environnemental. La collecte des flux de biomasse issue de déchets, notamment le bois de récupération, est en constante augmentation : Veolia Propreté développe des filières de valorisation pour l'industrie du bois, la trituration, la papeterie.
Par ailleurs, la valorisation de la biomasse issue de déchets permet de fournir des biomolécules complexes aux industries chimiques, remplaçant ainsi les molécules d'origine minérale ou de synthèse par des molécules renouvelables. Les biomatériaux (composites, fibres, béton de chanvre, lin, etc.) peuvent être utilisés par les secteurs de l'automobile, de la construction,des emballages...

Préserver les sols : la valorisation agronomique

L'utilisation raisonnée de matières organiques issues des déchets permet de maintenir ou de renforcer la qualité des sols. Elle protège les ressources hydrauliques par la rétention des nitrates et des pesticides, et permet de lutter contre l'érosion et l'appauvrissement des sols. L'apport d'amendements issus des filières de compostage de Veolia Propreté (+ 24% de boues compostées en 2007), répondant à de hauts standards de qualité,contribue donc à enrichir la terre en matière organique.
Veolia Environnement développe plusieurs filières pour le traitement et la valorisation des boues produites par les stations d'épuration, au premier rang desquelles les valorisations agronomiques par épandage et compost.