Média
28 juin 2016

Veolia présente son offre pour l’industrie nucléaire au World Nuclear Exhibition

Spécialiste du démantèlement des sites sensibles, ainsi que du traitement et du stockage des déchets nucléaires de faible et très faible radioactivité, Veolia est présent au World Nuclear Exhibition de Paris-Le Bourget (28 au 30 juin). Le salon a été inauguré par Emmanuel Macron, ministre français de l'Economie, de l'industrie et du numérique, en compagnie de plusieurs grands dirigeants, dont le PDG de Veolia Antoine Frérot.

Organisé par l'association des Industriels français exportateurs du nucléaire, le salon World Nuclear Exhibition (WNE) rassemble 300 entreprises et organismes spécialistes du cycle nucléaire. Veolia y présente l’ensemble de ses expertises en matière de démantèlement des sites sensibles, ainsi que de traitement et de stockage de déchets de faible et très faible radioactivité :
 
Global expertise schema

Kurion, qui a rejoint Veolia en février dernier, propose des solutions pour l’assainissement et le démantèlement nucléaires ainsi que pour le traitement des déchets radioactifs. Ses activités s’articulent autour de trois pôles d’expertises : la séparation, la stabilisation et les technologies robotiques d’accès en milieu confiné. Seul opérateur international à intervenir après la catastrophe de Fukushima, Kurion a été classé en 2015 parmi les cent entreprises du monde les plus innovantes en matière de technologies “propres” (Global Cleantech 100). Stephen Sanders, le directeur du marketing et du développement[1] de Kurion, animera un atelier[2] au WNE, intitulé  « Les nouvelles technologies robotiques pour récupérer les déchets nucléaires dans des sites difficiles ».
 

Asteralis intègre l’ensemble des solutions et expertises applicables aux problématiques des sites sensibles. L’entreprise accompagne les phases de caractérisation de l’état initial d’un site jusqu’au contrôle de son état final, en passant par l’élaboration de plusieurs scenarii d’assainissement, de démantèlement et de gestion des déchets radioactifs. 

 
Antoine Frérot

« Veolia est en mesure de répondre aux besoins d’un marché en émergence et à forte valeur ajoutée. Il y a 40 ans, le Groupe créait le traitement des déchets toxiques en protégeant l’eau des fleuves et rivières, une première au monde. En choisissant de développer les activités d’assainissement, de démantèlement et de traitement des déchets faiblement irradiés, Veolia confirme son positionnement de pionnier en matière de traitement des pollutions les plus difficiles », explique le PDG de Veolia Antoine Frérot.


Un robot sur mesure pour le site de Fukushima

Après le séisme et le tsunami de 2011, un robot télécommandé conçu sur mesure par Kurion, a permis de pénétrer en toute sécurité dans l'enceinte de confinement primaire du réacteur endommagé de la centrale nucléaire de Daiichi. Ce robot est capable de se déplacer à travers l’environnement radioactif, de vérifier les fuites, d’opérer des colmatages puis de retirer le combustible.

 

En savoir plus :

> Veolia développe sa filière intégrée d’assainissement et de traitement des déchets nucléaires faiblement radioactifs  

> Water technologies et le traitement de l’eau 

> GRS Valtech et le traitement des sites et sols pollués, et des biogaz et lixiviats  

> World Nuclear Exhibition 
 
[1] Activité « Access »