Média

BMW France et ses partenaires EDF, Veolia Environnement et l'INRETS donnent le coup d'envoi de l'expérimentation de MINI électriques à Paris dés l'automne.

9 juillet 2010

Les informations recueillies auprès des utilisateurs après un an d'expérience, seront restituées aux autorités françaises dans le cadre d'un partenariat étroit établi entre BMW et les pouvoirs publics français.

Au total, 50 MINI E seront testées auprès de particuliers et d'entreprises. 50 candidats volontaires seront recrutés par l'intermédiaire d'un site internet www.MINI.fr dont le contenu a été présenté aujourd'hui à Paris. Ces 50 pionniers seront répartis en 2 groupes de 25 personnes qui testeront successivement la MINI E pendant 6 mois. 20 MINI E seront confiées aux entreprises partenaires du projet, EDF, Veolia Environnement, et l'INRETS à des fins d'expérimentations diverses: flottes, auto-partage interne, inter-modalité, recherche comportementale.

La MINIE E offre une autonomie pouvant aller jusqu'à 200 km selon les conditions d'utilisation, une vitesse de pointe de152 km/h, 204 ch (150 KW) en équivalent thermique ; cette MINI électrifiée dispose de 2 places (les places arrière et le coffre étant occupés par les batteries).
La recharge des batteries s'effectue en 10 heures avec un courant monophasé de 12 A, en moins de 4 heures en 32 A, voire en moins de 2,5 heures en 50 A. 475 € par mois pendant 6 mois, c'est ce que devront acquitter les « pionniers MINI E» particuliers pour participer à cette expérimentation. Ce « loyer assurance comprise » tient compte des contraintes liées à l'expérimentation (2 places, maintenance du véhicule, autonomie, suivi par l'INRETS).
Une participation minimale de 25€/mois aux frais pour le contrôle et l'installation électrique d'un coffret de charge au domicile des personnes sélectionnées sera demandée.

EDF accompagne le BMW Group sur ce premier projet, en lui apportant son expertise sur les systèmes de recharge. Son rôle est de faire contrôler les installations électriques (normes/sécurité) des candidats sélectionnés, de faire installer les bornes de recharge, et de participer au retour d'expérience du projet pour ce qui concerne en particulier la recharge et son infrastructure.

Veolia Environnement apporte son savoir-faire en termes de services et d'intermodalité. Les expérimentations menées à partir de la MINI E sur 3 de ses sites en Ile-de-France, auprès d'une centaine de collaborateurs, lui permettront de mieux cerner les attentes de la clientèle entreprises et d'améliorer encore ses systèmes de gestion de l'auto-partage développés par sa filiale Mobizen avec Alpha-City (Flottes, auto-partage interne, substitution aux taxis et aux véhicules thermiques en ville).

L'INRETS (Institut National de Recherche Sur les Transports et leur Sécurité), contribuera à la validation scientifique de l'expérimentation.
Par l'électrification de modèles thermiques, les expérimentations MINI E (2009-2011) et BMW ActiveE sur la base du coupé Série 1(2011-2012), sont pour le BMW Group les étapes d'acquisition de données indispensables qui permettront l'introduction sur le marché du premier véhicule conçu depuis la feuille blanche pour être 100 % électrique : Le Megacity Vehicle (MCV).
La comparaison avec les expérimentations MINI E en cours dans d'autres pays nécessite une expertise que l'INRETS et son partenaire CEESAR (Nanterre) apporte en relation avec les équipes de recherche du BMW Group.