Média

Cet été, chaque matin, Veolia Eau surveille la qualité sanitaire des eaux de baignade de 71 plages de France

11 juillet 2012
Imported image 24843

Carte des plages dont la qualité de l'eau est surveillée chaque matin.

Rien n'est plus incompréhensible pour les estivants qu'une plage fermée à la baignade alors que le temps est beau et que les conditions de sécurité sont réunies. Pour éviter ce désagrément, Veolia Eau a conçu un dispositif de surveillance de la qualité des eaux de baignade permettant de connaître en une heure la qualité de l'eau.

Les méthodes traditionnelles d'analyse demandent 48 heures pour fournir un résultat. En cas de problème de qualité, le Maire doit fermer la plage et attendre 2 jours pour la rouvrir. Sur une semaine de vacances, cela peut représenter 2 jours de baignade perdus pour les estivants.

Le dispositif, mis en oeuvre par Veolia Eau sur 71 plages cet été, allie des analyses de la qualité de l'eau dont les résultats sont connus en seulement une heure, l'analyse des prévisions météorologiques, la télésurveillance du réseau de collecte des eaux usées et pour les plages soumises à de forts courants, comme les plages de la Manche notamment, une analyse de courantologie.

Chaque matin, un technicien de Veolia Eau prélève un échantillon d'eau de mer et procède à son analyse. Le résultat connu dans l'heure est communiqué à la Mairie avant l'ouverture de la plage pour affichage aux postes de secours.

Si la qualité sanitaire de l'eau est bonne, la plage est ouverte. Si la qualité est altérée, la baignade est interdite temporairement et Veolia Eau procède à de nouvelles analyses toutes les 3 heures.

Parallèlement, un échantillon d'eau de mer est prélevé et analysé par l'Agence Régionale de Santé.

« Particulièrement fiables, les méthodes d'analyses que nous utilisons sont confrontées en permanence avec les analyses traditionnelles réalisées par les Agences Régionales de Santé. Le dispositif mis en place sur 71 plages de France cette année permet véritablement de garantir aux estivants la qualité sanitaire de l'eau dans laquelle ils se baignent. Il permet également une grande réactivité pour les Maires des communes littorales en cas de pollution temporaire de l'eau. Plus besoin d'attendre 48 heures pour rouvrir la baignade, nous réalisons des analyses toutes les 3 heures et dès que les résultats indiquent un retour à la normale, la plage est réouverte. »
Sabine Fauquez-Avon, Directeur Eau et Environnement de Veolia Eau