Média

Chiffres clés au 31 mars 2011

5 mai 2011
Imported document 9650
PDF - 54.36 KB

Chiffre d'affaires consolidé en croissance soutenue, à 8 159,4 M€, soit +3,4% à périmètre et change constants (+11,3% à change courant)

  • Forte croissance de la Propreté sous l'effet combiné d'une reprise des volumes et de la poursuite de la hausse des prix des matières premières recyclées
  • Légère décroissance dans l'Eau principalement due à la réduction de la contribution des grands contrats de construction
  • Progression dans l'Energie portée par la hausse des prix des énergies
  • Première consolidation de Veolia Transdev (effet croissance externe)

Capacité d'autofinancement opérationnelle en progression de 2,0% à change constant, à 996,8 M€ (+3,7% à change courant)

  • Baisse de l'Eau, compensée par les bonnes performances de la Propreté et de l'Energie
  • Programme d'économies de coûts en ligne avec l'objectif annuel de 250 M€, à 60M€ au cours du T1 2011

Résultat opérationnel récurrent en léger recul, à 636,1 M€ contre 643,2 M€ au T1 2010, soit -2,6% à change constant (-1,1% à change courant)

  • Dont 3 M€ de plus-values au T1 2011 à comparer à 37 M€ au T1 2010

Free cash flow élevé au T1 2011, à 539M€ contre 45 M€ au T1 2010

  • Maîtrise des investissements bruts, à 528 M€
  • 840 M€ de cessions déjà réalisées

Nouvelle réduction sensible de l'endettement financier net, à 14,5 Mds€ au 31 mars 2011, en baisse de plus de 700 M€ par rapport au 31 décembre 2010. Le dividende sera mis en paiement, sous réserve de l'autorisation de l'Assemblée Générale à partir du 17 juin 2011.

Objectifs 2011 confirmés

« La dynamique de croissance des derniers trimestres et l'avance acquise dans la génération de free cash flow permettent de confirmer pleinement l'ensemble des objectifs annoncés en début d'année. Les gains de contrats réalisés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie confortent la stratégie de croissance rentable de Veolia Environnement.»
Antoine Frérot, Président Directeur Général du groupe

Veolia Environnement

Le chiffre d'affaires du groupe au 31 mars 2011 intègre le nouvel ensemble Veolia Transdev en intégration proportionnelle à 50% à partir du 3 mars 2011. Les comptes 2010 retraités intègrent le reclassement en activités non poursuivies de l'intégralité de la division Transport, ainsi que des opérations néerlandaises dans la division Eau, des opérations en Norvège de la division Propreté et des activités allemandes dans la division Energie.

Chiffre d'affaires (M€)

 

Au 31 mars 2011

Au 31 mars 2010 retraité

Au 31 mars 2010 publié

Variation 2011/2010

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

8,159.4

7 329,7

8 794,2

11,3%

3,4%

6,2%

1,7%

Activité et développement commercial

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe, en progression de 3,4% à périmètre et change constants (et de 11,3% à change courant), s'établit à 8 159,4 millions d'euros contre 7 329,7 millions d'euros au 31 mars 2010 retraité.

L'effet périmètre du chiffre d'affaires au 31 mars 2011 inclut, à hauteur de 333,5 millions d'euros, la première consolidation de Veolia Transdev (+4,5%). Il reflète en outre les acquisitions ciblées réalisées en 2010 de 92,9 millions d'euros dans la Division Eau (essentiellement l'impact de l'acquisition de certains actifs du groupe United Utilities), -19,4 millions d'euros dans la Division Propreté et 45,2 millions d'euros dans la Division Energie (lié à l'acquisition de Dalkia Industry CZ et deux autres filiales Czech-Karbon et NWR Energetyka PL Spolka auprès du groupe NWR en 2010).
La part du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger atteint 4 820,3 millions d'euros, soit 59,1% du total contre 57,7% au 31 mars 2010.

L'effet de change de 127,9 millions d'euros reflète essentiellement l'appréciation par rapport à l'euro, du dollar australien pour 27,1 millions d'euros, de la livre sterling pour 21,7 millions d'euros, du Yen japonais pour 10,2 millions d'euros et des devises de l'Europe de l'Est (République Tchèque et Pologne) pour 18,2 millions d'euros

Au plan commercial, Veolia Environnement a bénéficié d'une dynamique de marché favorable et a gagné plusieurs contrats significatifs depuis le début de l'exercice :

  • l'attribution par Thames Water au Royaume-Uni au consortium Vennsys Limited, conduit par Veolia Eau, du contrat de gestion de l'ensemble de ses services de comptage d'eau, incluant l'installation, la lecture des compteurs ainsi que la mise en place d'un système de relève à distance par module radio communicant. Ce contrat est d'une durée de dix ans et le chiffre d'affaires cumulé estimé est de 240 millions de livres sterling.;
  • Veolia Eau s'est vu attribuer un contrat de 81 millions d'euros pour la conception, la construction et l'exploitation pour 5 ans d'une unité de dessalement d'eau de mer au Koweit sur la station d'Az Zour sud.
  • Aux Etats-Unis, Veolia Eau a également signé un contrat de conception et construction
    d'une usine de traitement des eaux usées de mines en Virginie Occidentale et d'une
    station de traitement d'eau produite pour un champ pétrolifère en Californie, ainsi que son
    exploitation pendant 12 ans. Ces deux contrats représentent un montant cumulé estimé
    de 150 millions de dollars.
  • Veolia Environmental Services a été désigné comme preferred bidder pour le contrat
    Private Finance Initiative (PFI) de traitement de 350.000 tonnes de déchets résiduels par
    an du comté de Hertfordshire pour 25 ans ;
  • le contrat de collecte, de recyclage et de nettoiement urbain d'Haringey à Londres a été attribué à Veolia Environmental Services pour une durée de quatorze ans. Il générera un chiffre d'affaires cumulé estimé à plus de 270 millions d'euros ;
  • l'obtention du contrat d'exploitation et de maintenance du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal pendant trente ans par Dalkia et qui générera un chiffre d'affaires cumulé estimé à 1,6 milliard de dollars canadiens (environ 1,2 milliard d'euros) ;
  • à Abu Dhabi, l'obtention par la division Energie, du contrat de conception, construction et exploitation de trois centrales de production de froid pendant 29 ans (chiffre d'affaires cumulé de 373 millions d'euros) ;
  • l'obtention du contrat d'exploitation du réseau de bus de Macao par Veolia Transport, via la joint-venture commune avec RATP Développement en Asie, pour une durée de 7 ans et qui générera un chiffre d'affaires cumulé estimé à 75 millions d'euros (part du
    groupe).

Résultats

La capacité d'autofinancement opérationnelle s'élève à 996,8 millions d'euros au 31 mars 2011 contre 961,4 millions d'euros au 31 mars 2010 retraité, soit une hausse de 3,7% à change courant et de 2,0% à change constant. Le taux de marge de capacité d'autofinancement opérationnelle s'établit à 12,2%.

La capacité d'autofinancement opérationnelle bénéficie de la croissance de l'activité, du différentiel positif des prix des matières premières recyclées dans la division Propreté, de l'impact positif du prix des énergies dans la division Energie, minorés par des conditions climatiques globalement moins favorables en 2011 qu'en 2010 ainsi que par le retrait des performances opérationnelles de la division Eau. Les effets du plan d'efficacité du Groupe contribuent aussi à l'amélioration de la capacité d'autofinancement opérationnelle à hauteur de 60 millions d'euros au 31 mars 2011.

Le résultat opérationnel récurrent consolidé, ressort à 636,1 millions d'euros contre 643,2 millions d'euros au 31 mars 2010 retraité soit une baisse de -1,1% en courant (-2,6% à change constant) en raison principalement du montant de plus-values moins important réalisées au T1 2011 vs le T1 2010. Au cours du T1 2011, les plus-values de cession ont essentiellement été enregistrées en activités non poursuivies.

Grâce à la maîtrise des investissements bruts, à 528 millions d'euros et aux cessions et partenariats intervenus au cours du premier trimestre 2011 (840 millions d'euros), le free cash flow(2) s'élève à 539 millions d'euros (contre 45 millions d'euros au 31 mars 2010).
Au global, l'endettement financier net(3) s'établit à 14,5 milliards d'euros contre 15,2 milliards d'euros au 31 décembre 2010.

Au total, le groupe confirme les objectifs retenus pour l'année 2011 et prévoit une année de croissance de ses résultats :

  • Croissance du résultat opérationnel récurrent de 4% à 8% hors effet de rapprochement Veolia
    Transport / Transdev.
  • Croissance du résultat net part du groupe.
  • Réduction des coûts d'au moins 250 millions d'euros.
  • Programme de cessions supérieur à 1,3 milliard d'euros.
  • Free cash flow positif après dividende.

Analyse par division

Eau

Chiffre d'affaires (M€)

 

Au 31 mars 2011

Au 31 mars 2010 retraité

Variation 2011/2010

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

3 021,7

2 917,9

3,6%

-1,4%

3,2%

1,8%

Le recul du chiffre d'affaires de la division Eau à périmètre et change constants s'explique essentiellement par le retrait des activités Technologies et Réseaux (activité de Travaux).

  • La croissance externe du chiffre d'affaires de la division Eau sur le premier trimestre 2011 s'explique principalement par l'acquisition des actifs du groupe United Utilities au Royaume-Uni et Europe Centrale réalisée en novembre 2010.
  • Pour les activités d'exploitation, le chiffre d'affaires est en progression de 5,0% en courant (stable à périmètre et change constants). En France, l'évolution de l'activité hors effet de périmètre ressort à -2,1% en lien avec une érosion contractuelle (essentiellement sur le renouvellement du contrat du SEDIF) ainsi qu'une baisse des volumes vendus par rapport à 2010. A l'international, le chiffre d'affaires est en progression de 9,8% (+1,1% à change et périmètre constants). En Europe, la croissance de 2,9% à change et périmètre constants tient compte de la contribution favorable des activités en Allemagne, notamment sur le contrat de Braunschweig ainsi que de bonnes performances en Europe Centrale. A change et périmètre constants, le chiffre d'affaires en Asie-Pacifique est légèrement en retrait à -1,2%, en dépit de la progression des activités en Chine, affectée par une baisse d'activité au Japon et en Corée.
    Aux Etats-Unis, le retrait à périmètre et change constants de -4,1% est lié au retard dans la mise en place d'aménagements sur une usine de production d'eau potable en Floride.
  • Les activités Technologies et Réseaux sont en retrait de -5,1% à périmètre et change constants (-1,0% en courant). L'activité est principalement affectée par la fin de certains grands contrats au Moyen-Orient dans l'activité « Design and Build » partiellement compensée par le début de travaux sur l'incinérateur de boues à Hong Kong.

Au 31 mars 2011, la capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel sont en retrait, en raison de l'évolution des activités Technologies et Réseaux et, dans les activités d'exploitation, avec les effets négatifs de l'érosion contractuelle en France ainsi que des charges de maintenance et d'entretien des actifs non récurrentes sur le premier trimestre 2011, notamment au Royaume-Uni. Le résultat opérationnel du premier trimestre 2010 avait de plus bénéficié d'un montant de plus-values important contrairement au premier trimestre 2011.

Propreté

Chiffre d'affaires (M€)

 

Au 31 mars 2011

Au 31 mars 2010 retraité

Variation 2011/2010

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

2 361,3

2 112,9

11,8%

10,2%

-0,9%

2,5%

La croissance organique du chiffre d'affaire de 10,2% reflète le différentiel positif des prix des matières premières recyclées de l'ordre de 90 millions d'euros (en France et Allemagne notamment) ainsi que l'amélioration du niveau d'activité pour les prestations de type services industriels, de traitement des déchets spéciaux et de collecte Entreprise, sous l'effet de la progression des volumes. Les volumes du premier trimestre 2010 avaient de plus été affectés par des conditions climatiques très défavorables.

  • En France, le chiffre d'affaires est en hausse de 12,1% à périmètre constant (en progression de 10,2% en courant), sous l'effet combiné des prix des matières premières recyclées (papier/carton et métaux) à un niveau élevé et de la progression des volumes dans certaines activités, notamment en traitement des déchets spéciaux, enfouissement et collecte Entreprise.
  • A l'international, la croissance s'élève à 9,1% à périmètre et change constants (et 12,6 % en courant). L'Allemagne profite d'un différentiel de prix positif sur les papiers et cartons et d'une progression des activités du segment commercial et industriel. Le chiffre d'affaires du Royaume-Uni est en progression de 13,1% à périmètre et change constants, en lien avec la progression des contrats intégrés ainsi que l'amélioration des volumes enfouis, et ce malgré une conjoncture économique toujours difficile sur les autres activités. En Amérique du Nord (+1,2% à périmètre et change constants), la croissance résulte de la progression des activités services industriels et déchets spéciaux, renforcée par des projets spéciaux. Elle est pénalisée par des difficultés ponctuelles liées à des problèmes techniques et par une baisse du taux d'utilisation des actifs dans le golfe du Mexique dans l'activité Marine Services. En Asie-Pacifique, la progression du chiffre d'affaires de +8,1% à périmètre et change constants bénéficie de la montée en puissance des activités en Chine, notamment dans le traitement des déchets spéciaux ainsi que la croissance des activités de services industriels en Australie.

La capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel sont en amélioration au premier trimestre 2011 par rapport au premier trimestre 2010. Cette évolution favorable résulte principalement de l'amélioration de l'activité, de la mise en oeuvre des plans d'adaptation ainsi que des effets prix matières premières recyclées favorables sur le premier trimestre, ceci malgré l'évolution défavorable du prix des carburants.

Energie

Chiffre d'affaires (M€)

 

Au 31 mars 2011

Au 31 mars 2010 retraité

Variation 2011/2010

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

2 442,9

2 298,9

6,3%

3,3%

2,0%

1,0%

Le chiffre d'affaires progresse de 3,3% à périmètre et change constants ; la variation s'explique principalement par l'effet favorable du prix des énergies (de l'ordre de 100 millions d'euros
comparé au 31 mars 2010) compensant largement l'effet climatique négatif.

  • En France, le chiffre d'affaires progresse de 3,2% à périmètre constant sous l'effet de la hausse du panier combustible moyen, dans un environnement climatique nettement moins favorable qu'au premier trimestre 2010.
  • A l'international, l'activité est quasiment stable (+0,9% à périmètre et change constants) ; la progression du prix de la chaleur et de l'électricité sur le premier trimestre 2011 par rapport au premier trimestre 2010 en Europe Centrale étant compensée par un effet climatique défavorable.
  • La croissance externe du chiffre d'affaires de la division Energie sur le premier trimestre 2011 s'explique principalement par la réorganisation des activités en République Tchèque.

La capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel ressortent en légère progression compte tenu de l'effet favorable du prix des énergies, notamment en France, malgré
les difficultés opérationnelles et conjoncturelles en Europe du Sud.

Veolia Transdev

Chiffre d'affaires (M€)

 

For the quarter ending March 31, 2011

Au 31 mars 2010 retraité

Au 31 mars 2010 publié

Variation 2011/2010

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

333,5

-

1 355,9

100%

-

100%

-

Le chiffre d'affaires du nouvel ensemble Veolia Transdev s'élève à 333,5 millions d'euros au 31 mars 2011 (c'est-à-dire sur la période 3 mars - 31 mars 2011), dont 97,5 millions d'euros pour les activités de Transdev seules sur le mois de mars 2011. La capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel du nouvel ensemble sont non significatifs.

Pour l'activité des filiales «Veolia Transport » sur le 1er trimestre 2011 comparativement au 1er trimestre 2010 :

  • Le chiffre d'affaires en France progresse de 0,9% à périmètre constant sous l'effet des succès commerciaux récents, notamment Bayonne et Antibes. Le chiffre d'affaires est également affecté par la baisse d'activité rencontrée sur les activités aéroportuaires et touristiques notamment du fait de la grève à la SNCM du 31 janvier 2011 au 17 mars 2011.
  • A l'international, le chiffre d'affaires enregistre une hausse de 10,0% (7,0% à périmètre et change constants) grâce à la montée en puissance des développements effectués en Amérique du Nord et en Allemagne.

La capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel sont en retrait par rapport au premier trimestre 2010, notamment du fait des conséquences des grèves à la SNCM et des difficultés opérationnelles sur le contrat de Rabat.

Avertissement important

Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n'a pas l'obligation ni ne prend l'engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.

Notes

(1) Les comptes de l'année 2010 ont été retraités, afin d'assurer la comparabilité des périodes :

  • du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » des activités Allemagne dans la division Services à l'Energie, des activités en Norvège de la division Propreté et des activités de l'Eau aux Pays-Bas;
  • du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » de l'intégralité de la division Transport (pour un montant sur les indicateurs clés du compte de résultat au 31 mars 2010 de: 1 355,9 millions d'euros en chiffre d'affaires, 58,9 millions d'euros en capacité d'autofinancement opérationnelle et 5,0 millions d'euros en résultat opérationnel récurrent)
  • du reclassement en activités poursuivies des activités Energies Renouvelables dans la division Services à l'Energie.

(2) Définition du Free cash flow : Le free cash flow correspond au cash généré (somme de la capacité d'autofinancement totale et du remboursement des actifs financiers opérationnels) net de la prise en compte de la partie cash des éléments suivants : (i) variation du BFR opérationnel, (ii) opérations sur capitaux propres (variations de capital, dividendes versés et reçus), (iii) investissements nets de cessions (y compris la variation des créances et autres actifs financiers), (iv) intérêts financiers nets versés et (v) impôts versés.

(3) Définition de l'Endettement financier net : Dette financière brute (dettes financières non courantes, courantes et trésorerie passive) nette de la trésorerie et équivalents trésorerie et hors réévaluation des dérivés de couverture de la dette.