Média

CHIFFRES CLES AU 31 MARS 2015 (DONNEES IFRS NON AUDITEES)

7 mai 2015
Antoine Frérot, Président Directeur Général du Groupe a déclaré : «Le premier trimestre s’inscrit pleinement dans la trajectoire de forte remontée des résultats que nous avons engagée dans le cadre du plan de transformation dont 2015 est la dernière année. Veolia enregistre une forte croissance de ses résultats sous les effets combinés de l’intégration des activités de Dalkia International et de la bonne exécution du programme de réduction de coûts. Au total, ce bon démarrage nous permet d’être très confiants dans l’atteinte de nos objectifs pour l’ensemble de l’exercice. Par ailleurs, au plan commercial, nous continuons de gagner des contrats significatifs auprès de la clientèle industrielle, tout en ciblant les contrats municipaux dans lesquels l’expertise de Veolia peut faire la différence. Ainsi, je suis particulièrement fier que Veolia ait été choisi par l’agglomération de Lille pour la gestion de son service d’eau potable pour les 8 prochaines années. Nous présenterons en détails notre nouveau programme stratégique dont le développement commercial visé pour les trois prochaines années lors d’un Investor Day le 17 novembre 2015.»   
 
  • Chiffre d’affaires de 6 305 M€ contre 5 811 M€ au T1 2014 retraité, en hausse de 8,5% en courant et 4,7% à change constant.
En données proforma[1], comparé à 6 147 M€ au T1 2014, le chiffre d’affaires ressort en progression de +2,6% en courant et en retrait de 1,4 % à change constant, marqué par la baisse du prix des énergies et des matières récyclées.
La variation favorable des changes a contribué à hauteur de 4 % à la progression du chiffre d’affaires du premier trimestre (243 M€). La baisse du prix des énergies et des matières recyclées a pesé pour 82 M€ (-1,3%). En données proforma :
  • En France, l’activité ressort en baisse de 3,4%, marquée par la dernière année de fortes renégociations dans l’Eau, la baisse des prix des matières recyclées et des contrats de collecte de déchets non renouvelés.
  • L’Europe hors France (-1,4 % en courant et -3,5 % à change constant) est marquée par la baisse en Allemagne (prix des énergies et poursuite de la restructuration du portefeuille commercial dans la Propreté) et une légère baisse au Royaume-Uni avec une hausse des volumes traités en décharges et incinérés mais une baisse des travaux de construction, un seul PFI restant à construire.  L’Europe Centrale et Orientale est stable avec un hiver comparable à celui de 2014 (degrés jours favorables en République Tchèque mais plus doux en Pologne et en Lituanie).
  • Le Reste du monde enregistre une bonne croissance (+13,3 % en courant et +1,3% à change constant) portée par de nouveaux contrats notamment en Asie et en Amérique Latine qui compensent l’effet défavorable de la baisse du prix des énergies aux Etats-Unis.
  •  Les activités mondiales sont également en croissance (+6% en courant et +2% à change constant) grâce au bon développement de Veolia Water Technologies avec notamment les contrats de Carmon Creek et Az Zour North.
  • Par activité, à change constant, l’Eau est stable, la Propreté est en légère baisse et stable également hors effet des matières recyclées, avec des volumes équivalents à ceux du T1 2014. L’Energie est en retrait modéré sous l’effet de la forte baisse des prix des énergies.
 
  • EBITDA en forte croissance de +10,9 % en courant, à 816 M€ contre 736 M€ au T1 2014 retraité proforma (+6,6% à change constant).
    • La variation favorable des changes a contribué à hauteur de 4,3 % à la hausse de l’EBITDA (32M€). La baisse du prix des énergies et des matières recyclées a eu un effet neutre.
    • A change constant, l’EBITDA a principalement crû sous l’effet de la poursuite des économies de coûts (effet  de 44 M€ au cours du trimestre) et d’un effet prix favorable.
    • Par segment : en France l’EBITDA est stable dans l’Eau grâce à des volumes stables et une indexation tarifaire de +1% qui compensent l’effet des renégociations (-25M€). Dans la Propreté, baisse de l’EBITDA sous l’effet de la baisse des volumes en décharges. Dans le reste de l’Europe, l’EBITDA est en hausse. Au Royaume-Uni, l’EBITDA a bénéficié de bons volumes mis en décharge. En Allemagne, stabilité grâce à la poursuite de la restructuration et croissance dans les pays d’Europe Centrale et Orientale. Forte croissance dans le Reste du Monde avec une bonne progression aux Etats-Unis sur le segment industriel dans la Propreté et l’Eau, en Amérique Latine avec le démarrage du contrat de Buenos Aires et la poursuite des bonnes performances en Chine. 
 
  • EBIT courant de 397 M€ contre 354 M€ au T1 2014 retraité proforma, en hausse de 12,0 % en courant et +8,8 % à change constant.
    • Croissance de l’EBIT Courant portée par la hausse de l’EBITDA et des dotations aux amortissements stables à 330 M€ (326 M€ au T1 2014)
 
  • Résultat net courant part du Groupe de 212 M€ contre 113 M€ au T1 2014 retraité, soit une hausse de 88%
    • Le résultat net courant part du Groupe intègre 67 M€ de plus-values de cession financières contre 6 M€ au T1 2014. Hors plus-values, la croissance ressort à +36%. Le résultat net courant part du Groupe enregistre également l’effet de l’application de la norme IFRIC 21 à hauteur de -43 M€ au T1 2015 contre -45 M€ au T1 2014 retraité.
 
  • Endettement Financier Net de 8 970 M€ au 31 mars 2015, contre 8 845 M€ au 31 mars 2014.
    • L’endettement financier net ressort en légère hausse du fait d’un effet change défavorable cumulé de près d’1 Md€ depuis le 31 mars 2014 (-574 M€ depuis le 31 décembre 2014).
    • S&P a annoncé cette semaine avoir relevé la perspective de Veolia de Négative à Stable et confirmé les ratings A-2 et BBB. 
 
  • Objectifs 2015 confirmés.  
    • Croissance du chiffre d’affaires
    • Nouvelle croissance de l’EBITDA et du résultat opérationnel courant
      • Poursuite des bonnes performances opérationnelles
      • Effet des économies de coûts. Poursuite de l’exécution du plan de 750 M€ d’économies
    • Poursuite de la maîtrise des capex
    • Couverture du dividende et du coupon de l’hybride par le  résultat net courant et payé par le Free Cash Flow hors cessions financières nettes
    • Maîtrise de l’endettement financier net
 
[1] Les Chiffres proforma sont hors Dalkia France et avec Dalkia International consolidée en intégration globale dès le 1er janvier 2014

Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec plus de 179 000 salariés*, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler.
En 2014, le groupe Veolia a servi 96 millions d’habitants en eau potable et 60 millions en assainissement, produit 52millions de mégawatheures et valorisé 31 millions de tonnes de déchets. Veolia Environnement (Paris Euronext : VIE) a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires consolidé de 24,4 milliards d’euros*www.veolia.com
(*) Chiffres 2014 pro-forma incluant Dalkia International (100%) et excluant Dalkia France.
 
 
Avertissement important
Veolia Environnement est une société cotée à Euronext Paris et le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les autres risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorités des Marchés Financiers. Veolia Environnement n’a pas l’obligation ni ne prend l’engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement (www.veolia.com) copie des documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorités des Marchés Financiers.
 
Ce communiqué de presse contient des indicateurs non strictement comptables (« non GAAP »). Ces indicateurs non GAAP pourraient être définis différemment des indicateurs similaires publiés par d’autres groupes, et ne doivent pas se substituer aux indicateurs préparés en conformité avec les normes IFRS.  



Contacts 

Relations Presse Groupe
Laurent Obadia
Sandrine Guendoul
Tél : + 33 (0)1 71 75 12 52
sandrine.guendoul@veolia.com

Relations Investisseurs & Analystes
Ronald Wasylec - Ariane de Lamaze 
Tél. : + 33 (0)1 71 75 12 23 / 06 00
Terri Anne Powers (États-Unis) 
Tél. : + 1 312 552 2890