Média

Chiffres clés consolidé au 30 septembre 2009

12 novembre 2009
  • Chiffre d'affaires consolidé : 25 356,7 millions d'euros soit -1,7% à change constant (-2,8% à change courant)
  • Capacité d'autofinancement opérationnelle dans la tendance du premier semestre : 2 817 millions d'euros soit -5,5% à change constant (-7,5% à change courant)
  • Cash Flow Libre positif de 517 millions d'euros après paiement du dividende
  • Endettement financier net : 15,9 milliards d'euros au 30 septembre 2009 contre 16,8 milliards d'euros au 30 juin 2009
  • Confirmation de l'objectif de cash flow libre positif en 2009
  • Intensification des efforts de réduction de coûts avec un objectif 2009 d'effets du plan d'efficacité 2010 porté de 180 millions d'euros à 220 millions d'euros
  • Signature d'un accord de partenariat entre Veolia Energie et CEZ, premier producteur d'électricité en République Tchèque : Cession de 15% de Veolia Energie République Tchèque pour un montant de 140 millions d'euros(*)

L'objectif 2009 de réduction de coûts du plan Efficacité 2010 est d'ores et déjà atteint au 30 septembre avec une économie générée de 180 millions d'euros. Un effort supplémentaire, qui porte le nouvel objectif 2009 à 220 millions d'euros, est en cours de réalisation.
Dans la Propreté, le plan d'adaptation à la conjoncture a permis sur le trimestre écoulé de revenir à un taux de marge de capacité d'autofinancement opérationnelle de 14,1% soit 60 points de base de plus que le taux observé sur la même période de 2008. La capacité d'autofinancement opérationnelle de la Propreté progresse de 10% au cours du troisième trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent.
Conformément aux engagements pris en mars 2009, la priorité reste la génération de trésorerie. Le groupe maintient un contrôle renforcé de ses investissements de maintenance et sa sélectivité en matière d'investissements de croissance. Les opérations de cession d'actifs non stratégiques se sont poursuivies. Elles permettent de confirmer l'objectif d'1 milliard d'euros fixé pour l'exercice 2009, dont 0,7 milliard d'euros comptabilisé au 30 septembre 2009, le solde étant d'ores et déjà engagé.

Sur les neuf premiers mois, l'ensemble de ces éléments permet de tripler, par rapport au 30 septembre 2008, la capacité d'autofinancement opérationnelle diminuée des investissements nets du groupe, à 1 559 millions d'euros, en ligne avec l'objectif de 2 milliards d'euros (1) annoncé pour l'exercice 2009 et de générer un cash flow libre après paiement du dividende de 517 millions d'euros.
L'endettement financier net du groupe est en baisse sensible, à 15,9 milliards d'euros contre 16,8 milliards d'euros au 30 juin 2009 et 16,5 milliards d'euros au 31 décembre 2008.
Au total, ces performances permettent de confirmer les objectifs fixés en début d'année.
Le groupe poursuit par ailleurs son développement stratégique et ses discussions avec la Caisse des Dépôts en vue de la réalisation du rapprochement de ses activités Transport avec Transdev conformément au projet et au calendrier annoncés début août.

De plus, Veolia Environnement a annoncé ce jour la signature d'un accord de partenariat entre Veolia Energie et CEZ, premier producteur d'électricité en République Tchèque en vue d'une coopération industrielle, pouvant conduire à des échanges d'actifs. Dans une première étape, CEZ acquiert 15% de Veolia Energie République Tchèque, pour un montant de 140 M€ (*).

Veolia Environnement(2)

Chiffre d'affaires (M€)

Au 30 septembre 2009

Au 30 septembre 2008

Variation 2009/2008

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change

25 356,7

26 074,4

 -2,8 %

 -2,6 %

 +0,9 %

 -1,1 %

Activité

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe, en baisse de -2,8% (-1,7% à change constant), s'établit à 25 356,7 millions d'euros contre 26 074,4 millions d'euros au 30 septembre 2008.
Au troisième trimestre, le niveau d'activité dans la division Propreté se stabilise par rapport au deuxième trimestre 2009. Dans l'activité Eau, le troisième trimestre 2009 est marqué par un recul de 12% de Veolia Eau Solutions et Technologies par rapport au troisième trimestre 2008. Ce dernier intégrait la contribution de grands contrats de construction à l'international, aujourd'hui achevés. Dans l'Energie, le ralentissement de l'activité provient de l'effet prix négatif et de la baisse de l'activité travaux, notamment en Europe du Sud.
La croissance externe s'établit à 0,9% (+223,0 millions d'euros) et provient de l'impact des acquisitions réalisées principalement en 2008, en dépit des cessions intervenues en 2009. L'effet de périmètre se compose de 62,1 millions d'euros dans la Division Eau, 72,2 millions d'euros dans la Division Propreté, 13,2 millions d'euros dans la Division Energie et 75,5 millions d'euros dans la Division Transport.
La part du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger atteint 15 317,8 millions d'euros, soit 60,4% du total contre 59,9% au 30 septembre 2008.
L'effet de change de -274,1 millions d'euros reflète pour une grande partie la dépréciation par rapport à l'euro, de la livre sterling pour -223,6 millions d'euros, des devises d'Europe Centrale (République Tchèque et Pologne) pour -142,5 millions d'euros et des devises d'Europe du Nord (Suède et Norvège) pour -103,8 millions d'euros partiellement compensée par l'appréciation du dollar américain (+236,0 millions d'euros).

Performances

La capacité d'autofinancement opérationnelle s'élève à 2 817,2 millions d'euros au 30 septembre 2009 contre 3 045,5 millions d'euros au 30 septembre 2008 soit une baisse de -7,5% à change courant et de -5,5% à change constant. Cette diminution provient principalement des moindres performances de la Propreté par rapport au 30 septembre 2008 dans l'ensemble des implantations géographiques du fait du contexte économique, générant notamment une baisse des volumes auprès des clients industriels. Les effets du plan Efficacité 2010 compensent la baisse relative des activités de travaux dans l'Eau et l'Energie ainsi que la légère baisse des volumes d'eau distribués en Europe.
Le résultat opérationnel consolidé s'établit à 1 514,2 millions d'euros contre 1 759,2 millions d'euros au 30 septembre 2008. Le résultat opérationnel récurrent consolidé, ressort à 1 414,8 millions d'euros contre 1 752,8 millions d'euros au 30 septembre 2008 soit une diminution de -19,3% (-16,4% à change constant). Cette évolution reflète la variation de la capacité d'autofinancement opérationnelle, la dépréciation d'actifs financiers opérationnels pour 35 millions d'euros en Italie dans le secteur Propreté et un impact négatif lié à la baisse des taux d'actualisation concernant les provisions pour remise en état de sites (comptabilisés au 30 juin).
Les plus-values réalisées au titre des cessions de VPNM et des actifs d'incinération aux Etats-Unis dans le domaine de la Propreté ne figurent pas dans le résultat opérationnel récurrent.
Dans la continuité du premier semestre, le troisième trimestre 2009 est marqué par la réduction des investissements financiers, la sélectivité des investissements industriels de croissance et la maîtrise des investissements de maintenance.
Au 30 septembre 2009, l'indicateur de capacité d'autofinancement opérationnelle diminuée des investissements nets (3) est multiplié par 3 et s'élève à 1 559 millions d'euros, contre 526 millions d'euros au 30 septembre 2008.
Le cash flow libre après paiement du dividende s'élève à 517 millions d'euros.
En conséquence, l'endettement financier net (4) s'établit à 15,9 milliards d'euros au 30 septembre 2009 contre 16,8 milliards d'euros au 30 juin 2009 et 16,5 milliards d'euros au 31 décembre 2008, sous l'effet d'un programme d'investissements bruts de 2,3 milliards d'euros, de l'amélioration de la variation du besoin en fonds de roulement et du programme de cessions comptabilisées au 30 septembre pour un montant de 0,7 milliard d'euros. La solidité financière du Groupe est caractérisée par une forte position de liquidité, l'absence de remboursement obligataire significatif avant 2012, et une maturité moyenne de la dette supérieure à 9 ans.
Les performances opérationnelles et financières du Groupe au 30 septembre 2009 sont cohérentes avec les objectifs retenus pour l'année 2009 : générer un cash flow libre (5) positif après versement du dividende et dégager une capacité d'autofinancement opérationnelle après déduction des investissements nets de l'ordre de 2 milliards d'euros (1).

Analyse par division

Eau

Chiffre d'affaires (M€)

Au 30 septembre 2009

Au 30 septembre 2008

Variation 2009/2008

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change 

9 285,0

9 127,1

+1,7 %

+0,9 %

+0,7 % 

+0,1 % 

  • En France, l'évolution de l'activité hors effets de périmètre est stable (-0,3%) en raison d'une légère baisse des volumes mis en production de -0,6% par rapport à 2008 et d'une diminution de l'activité travaux.
  • A l'international, hors Veolia Eau Solutions & Technologies, le chiffre d'affaires est en hausse de 1,4% (+0,6% à change et périmètre constants). Le ralentissement de la croissance reflète essentiellement la fin de la période de construction de plusieurs contrats de BOT (Build Operate & Transfer) et de DBO (Design Build & Operate). En Europe, la croissance de 1,0% à change et périmètre constants tient compte d'une activité soutenue en Allemagne compensant la fin des travaux de construction sur un contrat de BOT au Royaume-Uni et une légère baisse des volumes. L'activité en Asie-Pacifique est en progression de 8,8% (0,4% à change et périmètre constants). L'augmentation de 27,4% du chiffre d'affaires en Asie (13,3% à change et périmètre constants), liée essentiellement aux travaux et extensions de périmètres dans certaines agglomérations en Chine, relaient l'achèvement de la construction de l'usine de Gold Coast (dessalement en Australie).
  • Veolia Eau Solutions & Technologies réalise un chiffre d'affaires de 1 789,5 millions d'euros en hausse de 4,2% à périmètre et change constants. La progression de l'activité est affectée par la fin de certains grands contrats à l'international et par l'impact du ralentissement de l'activité économique notamment sur les marchés industriels.

Au 30 septembre 2009, la capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel progressent légèrement à change constant ; la variation est marquée par les effets positifs du plan Efficacité 2010, les hausses des tarifs dans certaines zones et par la baisse des coûts de développement en Asie ; a contrario la baisse des volumes principalement en Europe (y compris en France), la moindre contribution des activités travaux notamment chez Veolia Eau Solutions & Technologies ont un effet sur la capacité d'autofinancement opérationnelle.

Propreté

Chiffre d'affaires (M€)

Au 30 septembre 2009

Au 30 septembre 2008

Variation 2009/2008

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change 

6 776,0

7 605,3

-10,9 %

-10,4 %

+0,9 %

*1,4 %

La crise économique continue d'affecter les volumes de déchets solides et dangereux collectés et traités auprès des clients industriels mais aussi, dans une moindre mesure, des clients municipaux. Cette baisse en volume est toutefois marginalement atténuée par un effet prix positif dans certaines zones géographiques. Le chiffre d'affaires des activités de recyclage reste en fort recul, les prix des matières recyclées étant inférieurs sur les 9 premiers mois de l'année à ceux de 2008 même si une remontée des prix relative est perceptible sur les derniers mois. La baisse du Produit des Activités Ordinaires au troisième trimestre 2009 se stabilise par rapport à l'évolution constatée au cours du deuxième trimestre 2009.

  • En France, le chiffre d'affaires est en recul de -12,3% à périmètre constant du fait de la baisse des volumes liée au ralentissement économique et de la baisse des prix des matières recyclées.
  • A l'international, la croissance interne affiche un repli de -9,8%. La plupart des zones géographiques est touchée par le contexte économique. En Allemagne, la baisse du chiffre d'affaires de -18,1% (à périmètre et change constants) est liée à la baisse des volumes et des prix dans l'activité papier et à la baisse des volumes de déchets industriels, et au ralentissement de certaines activités comme le nettoyage industriel. Le chiffre d'affaires du Royaume-Uni (-4,2% à périmètre et change constants) est affecté par la baisse des déchets industriels et des volumes mis en décharge, la contribution positive des contrats intégrés ne permettant pas de compenser complètement cette variation. En Amérique du Nord (-10,5% à périmètre et change constants) la baisse des volumes traités affecte l'ensemble des activités. L'Asie-Pacifique (-11,4% à périmètre et change constants), subit notamment la baisse des services et des déchets industriels.

La capacité d'autofinancement opérationnelle s'élève à 320 millions d'euros au troisième trimestre 2009 par rapport au deuxième trimestre 2009 et progresse de 10%, grâce principalement aux mesures de réduction de coûts. Sur les 9 premiers mois, elle s'établit à 859,7 millions d'euros (-17,3% à change constant contre -22,4% au premier semestre). Le taux de marge opérationnelle s'améliore sensiblement au troisième trimestre à 14,1% contre 13,5% au troisième trimestre 2008.

Capacité d'autofinancement opérationnelle et taux de marge de Veolia Propreté

Imported image 591

Le résultat opérationnel à fin septembre est en diminution par rapport au 30 septembre 2008 en raison principalement du ralentissement économique mondial qui touche toutes les zones géographiques.

Energie

Chiffre d'affaires (M€)

Au 30 septembre 2009

Au 30 septembre 2008

Variation 2009/2008

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change 

4 841,0

4 962,0

-2,4 %

+0,3 %

+0,3 %

-2,4 %

  • La variation du chiffre d'affaires s'établit à -0,3% à périmètre et change constants ; le ralentissement des activités de travaux ou de services auprès des industriels n'a pu être que partiellement compensé par la progression du prix des énergies (+39,1 millions d'euros au 30 septembre contre 98,5 millions d'euros au 31 mars et 57,2 millions d'euros au 30 juin) et un climat légèrement plus favorable qu'en 2008 en France essentiellement (+38,6 millions d'euros). L'effet de change négatif de 120 millions d'euros provient essentiellement des monnaies d'Europe Centrale.
  • En France, le chiffre d'affaires baisse de -1,0% (à périmètre constant)en raison d'une stabilité du prix des énergies au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre et de la baisse des travaux notamment auprès des clients industriels malgré un environnement climatique légèrement plus favorable qu'en 2008.
  • A l'international, la croissance totale de l'activité s'élève à 0,3% à périmètre et change constants en raison de la hausse du prix des énergies notamment en Europe Centrale et dans les Pays Baltes. Les activités de travaux et des services aux industriels sont en baisse en Europe.

La légère baisse de la capacité d'autofinancement opérationnelle à taux de change constant et du résultat opérationnel est liée principalement à la baisse de l'activité et à une contribution moindre des cessions de quotas CO2 malgré l'effet positif du plan Efficacité 2010.

Transport

Chiffre d'affaires (M€)

Au 30 septembre 2009

Au 30 septembre 2008

Variation 2009/2008

Dont croissance interne

Dont croissance externe

Dont effet de change 

4 454,7

4 380,0

+1,7 %

+1,3 %

+1,7 %

-1,3 %

  • Le chiffre d'affaires voyageurs en France est en hausse de 1,8% à périmètre constant. Les effets d'actualisation des tarifs et les gains de nouveaux contrats (Epernay, Royan, La Rochelle...) font plus que compenser la perte du contrat de Bordeaux au mois de mai.
  • A l'international, le chiffre d'affaires enregistre une augmentation de 2,3% à périmètre et change constants et traduit le plein effet des développements effectués en Amérique du Nord, en Allemagne et une forte croissance de l'activité en Australie.

La capacité d'autofinancement opérationnelle et le résultat opérationnel enregistrent une nouvelle progression sous l'effet des efforts de productivité et de l'amélioration des opérations à plus faible rentabilité.

Avertissement important

Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n'a pas l'obligation ni ne prend l'engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.

Notes

(1) à change constant

(2) En application d'IFRS5, les comptes des neuf premiers mois de 2008 ont été ajustés, afin d'assurer la comparabilité des périodes du reclassement en activités non poursuivies des activités du fret dans la Division Transport et de l'activité d'incinération aux Etats-Unis dans la division Propreté.

(3) Capacité d'autofinancement opérationnelle - Investissements nets = Capacité d'autofinancement opérationnelle y compris capacité d'autofinancement des activités non poursuivies - (Investissements bruts - (cessions plus remboursements des actifs financiers opérationnels plus augmentation de capital souscrite par les minoritaires))

(4) Dette financière brute (dettes financières non courantes, courantes et trésorerie passive) nette de la trésorerie et équivalents trésorerie et hors réévaluation des dérivés de couverture de la dette.

(5) Le cash flow libre correspond au cash généré (somme de la capacité d'autofinancement totale et du remboursement des actifs financiers opérationnels) net de la prise en compte de la partie cash des éléments suivants : (i) variation du BFR opérationnel, (ii) opérations sur capitaux propres (variations de capital, dividendes versés et reçus), (iii) investissements nets de cessions (y compris la variation des créances et autres actifs financiers), (iv) intérêts financiers nets versés et (v) impôts versés.

(*) Sous réserve de l'obtention des autorisations en matière de concurrence.