Média

Résultats semestriels 2009

5 octobre 2009
Imported document 1948
PDF - 107.07 KB

Des résultats qui se comparent à un premier semestre 2008 au cours duquel le Groupe avait enregistré une très forte croissance

  • Chiffre d'affaires consolidé stable à 17 427 M€ (+0,2% à change constant et -0,8% à change courant).
  • Capacité d'autofinancement opérationnelle de 1 978 M€ (-4,9% à change constant et -7,1% à change courant). Croissance de 3,7% à change constant hors Propreté. Recul de la capacité d'autofinancement opérationnelle de la Propreté de -22,4% à change constant.
  • Résultat net part du Groupe : 220 M€, contre 501 M€ au S1 2008. Ce résultat inclut la dépréciation d'actifs dans la Propreté en Italie et la mise à valeur de marché des actifs à céder, pour un total de l'ordre de 100 M€. Il n'inclut pas les plus-values anticipées sur les cessions engagées au 30 juin 2009.

Des mesures de réduction des coûts et des investissements nets qui permettent de stabiliser la dette nette à 16,8 Mds€

  • Réduction des coûts de 146 M€ au premier semestre, dans le cadre du plan Efficacité du groupe et du plan d'adaptation de Veolia Propreté.
  • Investissements nets de 1 133 M€ soit -39% par rapport au S1 2008.
  • Plan de cessions conforme aux attentes : 268 M€ comptabilisés au 30 juin 2009. Cessions engagées non encore comptabilisées pour un montant de 545 M€ soit un multiple moyen de 11x l'Ebitda 2008.
  • Dette nette stabilisée par rapport au 31 mars 2009 à 16,8 Mds€.

Les objectifs 2009 seront tenus

  • 180 M€ d'économies récurrentes, auxquelles s'ajouteront 100 M€ au titre du plan d'adaptation de Veolia Propreté.
  • Cessions de 1 Md€ d'actifs.
  • Capacité d'autofinancement opérationnelle - Investissements nets = ~2Mds€ à change constant
  • Free cash flow (1) positif, après versement du dividende.

(1) Voir définition en Annexe.

« Au cours du premier semestre, nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Veolia Environnement résiste à la conjoncture et poursuit son développement. Le Groupe a ainsi engagé plusieurs actions fortes afin d'améliorer sa génération de cash flow, dont les premiers effets ont déjà été enregistrés. En parallèle, nous poursuivons le développement de notre Groupe, comme l'illustre le projet de rapprochement des activités de Veolia Transport avec Transdev. Au total, les actions menées et la forte mobilisation de l'ensemble des collaborateurs du Groupe nous permettent de confirmer nos engagements pour l'année 2009 et d'aborder l'avenir avec confiance »
Henri Proglio

Evolution de l'activité et développement (2)

 Chiffre d'affaires consolidé

Au 30 juin 2009 (en M€)

Au 30 juin 2008(en M€) 

Variation 2009/2008 

Dont croissance interne 

Dont croissance externe 

Dont effet de change 

17 426,9

 17 565,7

-0,8 % 

-1,0 % 

+1,2 % 

 -1,0 %

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 17 426,9 millions d'euros contre 17 565,7 millions d'euros au 30 juin 2008, en léger retrait de 0,8% par rapport au premier semestre 2008. La variation du prix des matières premières recyclées explique environ 1% de baisse du chiffre d'affaires. Trois activités sur quatre (près de 75% du chiffre d'affaires) ont démontré une bonne capacité de résistance.

La baisse d'activité dans le secteur Propreté (volumes et baisse des prix des matières premières recyclées) s'est confirmée au cours du second trimestre. La croissance des activités d'ingénierie-construction et de travaux dans les secteurs de l'Energie et de l'Eau a aussi ralenti en fin de période. En outre, le chiffre d'affaires de l'Energie est affecté par la baisse du prix des énergies au deuxième trimestre notamment en France.

A périmètre et change constants, la baisse du chiffre d'affaires est de 1%. L'activité en Europe (hors France) dans le domaine de l'Eau ainsi qu'un climat plus favorable et une hausse des prix de l'énergie chez Dalkia au cours des premiers mois du semestre ne compensent pas complètement la baisse de l'activité de la Propreté principalement liée à la conjoncture économique (variation de -10,3% à périmètre et change constants).

La croissance externe s'établit à 1,2% (219,3 millions d'euros). La part du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger atteint 10 460,6 millions d'euros, soit 60,0% du total contre 58,5% au 30 juin 2008 retraité.

L'effet de change lié à l'évolution des taux de change moyens des premiers semestres 2008 et 2009 de (180,1) millions d'euros reflète essentiellement la dépréciation par rapport à l'euro, de la livre sterling pour (172,7) millions d'euros, des devises de l'Europe Centrale (principalement République Tchèque et Pologne) pour (135,4) millions d'euros et des devises d'Europe du Nord (Norvège et Suède) pour (78,1) millions d'euros partiellement compensée par l'appréciation du dollar pour 210,6 millions d'euros.

(2)Les comptes du 1er semestre 2008 ont été ajustés, afin d'assurer la comparabilité des périodes :

  • de la cession de Clemessy et de Crystal dans la Division Energie intervenue en décembre 2008, selon la norme IFRS 5 et présentée au compte de résultat dans la ligne « Résultat net des activités non poursuivies » ;
  • du reclassement en activités non poursuivies des activités du Fret (Veolia Cargo) dans la Division Transport et de l'activité incinération aux Etats-Unis (« Waste to Energy ») dans la Division Propreté ; le bilan des actifs et passifs de ces deux unités génératrices de trésorerie a été reclassé sur les lignes actifs et passifs destinés à la vente.

Performances opérationnelles

La capacité d'autofinancement opérationnelle s'élève à 1 977,5 millions d'euros au 30 juin 2009 contre 2 127,8 millions d'euros au 30 juin 2008 en retrait de 7,1% à change courant et de 4,9% à change constant. Cette diminution provient des performances moindres de la Propreté, en dépit d'un effort d'adaptation des coûts, dans l'ensemble des implantations géographiques en raison du contexte économique et de la baisse des ventes. Pour le Groupe, ce recul est limité par :

  • la meilleure résistance des autres activités à la dégradation de la conjoncture,
  • la mise en place du plan Efficacité 2010 (impact de 101 millions d'euros au 30 juin 2009).

L'effet de change négatif total de (46,3) millions d'euros de la capacité d'autofinancement opérationnelle s'explique principalement par la dévaluation de la livre sterling pour (29,0) millions d'euros principalement dans les secteurs Eau et Propreté, la dévaluation des monnaies en Europe Centrale pour (31,5) millions d'euros notamment dans le secteur Energie compensées partiellement par l'appréciation du dollar américain pour 21,1 millions d'euros principalement dans la Propreté.

Le résultat opérationnel s'élève à 1 000,8 millions d'euros au 30 juin 2009 contre 1 292,2 millions d'euros au 30 juin 2008. Il tient compte de la variation de la capacité d'autofinancement opérationnelle, de la dépréciation d'actifs financiers opérationnels pour 35 millions d'euros en Italie dans le secteur Propreté ainsi que d'un impact négatif lié à la baisse des taux d'actualisation concernant les provisions pour remise en état de sites pour (32) millions d'euros par rapport au 30 juin 2008.
Le résultat opérationnel récurrent s'élève à 1 000,8 millions d'euros contre 1 287,2 millions d'euros au 30 juin 2008.

Résultat net

Le coût de l'endettement financier net s'élève à (378,8) millions d'euros contre (423,5) millions d'euros au 30 juin 2008.

La baisse du coût de l'endettement financier net résulte de la baisse des taux variables notamment sur l'euro et sur la livre sterling, partiellement compensée par l'augmentation de l'endettement financier moyen et l'effet de l'allongement de la maturité de la dette. Le taux de financement (défini comme le coût de l'endettement financier net hors variations de juste valeur des instruments non qualifiés de couverture rapporté à la moyenne de l'endettement financier net mensuel de la période) passe de 5,41% au premier semestre 2008 à 4,47% au premier semestre 2009.

Le Groupe supporte au 30 juin 2009 une charge nette d'impôt sur les résultats de -196,8 millions d'euros contre -221,7 millions d'euros au 30 juin 2008. L'évolution de la charge d'impôt au 30 juin 2009 s'explique principalement par la baisse des résultats (dans la Propreté). Le taux d'imposition apparent est de 33,2% au premier semestre 2009 contre 25,7% au premier semestre 2008. L'augmentation du taux d'impôt provient essentiellement de pertes ne générant pas d'économies fiscales (en Italie, en Allemagne et en Chine).

Le résultat net des activités non poursuivies passe de +0,4 million d'euros au 30 juin 2008 à -56,4 millions d'euros au 30 juin 2009. Le résultat net de ces activités au 30 juin 2009 est principalement lié à la mise à juste valeur des activités du Fret (Veolia Cargo) dans le secteur Transport. Il intègre aussi les résultats de l'activité incinération aux Etats-Unis dans le secteur Propreté.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 220,3 millions d'euros au 30 juin 2009 contre 500,5 millions d'euros au 30 juin 2008. Le résultat net récurrent part du Groupe est de 276,5 millions d'euros au 30 juin 2009 contre 497,9 millions d'euros au 30 juin 2008 retraité des activités non poursuivies.

Cash flows

La capacité d'autofinancement totale s'élève à 1 984,3 millions d'euros au 30 juin 2009 dont 1 977,5 millions d'euros de capacité d'autofinancement opérationnelle (contre 2 127,8 millions d'euros au 30 juin 2008 retraité).

Le Groupe a procédé à des cessions d'actifs industriels ou à de nouveaux partenariats pour renforcer sa capacité de développement sur certaines zones géographiques pour un montant de 268 millions d'euros.

Les ressources couvrent, outre les frais financiers et les impôts, le paiement du dividende au titre de l'exercice 2008, la totalité des investissements de maintenance (858 millions d'euros), les investissements de croissance et de développements courants (360 millions d'euros), les nouveaux actifs opérationnels (127 millions d'euros) nets des remboursements (263 millions d'euros) ainsi que la variation du besoin en fonds de roulement. Le Groupe a, par ailleurs, poursuivi son effort de développement et a procédé à la mise en oeuvre de nouveaux projets pour un montant d'investissements de 319 millions d'euros avec notamment des projets de BOT au Royaume-Uni dans la Propreté, et dans l'Eau en Asie. Après ces investissements, l'endettement financier net s'élève à 16 827 millions d'euros contre 16 528 millions d'euros au 31 décembre 2008. Les opérations de refinancement (émissions obligataires de plus de 2 milliards d'euros réalisées au 1er semestre 2009) permettent de maintenir une durée moyenne d'endettement de l'ordre de 9,5 ans et une liquidité nette des dettes à court terme en forte progression à 6 milliards d'euros contre 3,9 milliards d'euros au 31 décembre 2008.

Perspectives

Dans l'environnement économique actuel, Veolia Environnement s'est fixé comme priorité, pour 2009, de générer un free cash flow positif après paiement du dividende.

Pour atteindre cet objectif, le Groupe prévoit une enveloppe maximale d'investissements nets de 2 milliards d'euros en 2009 comprenant un plan de cession d'actifs, confirmé au 30 juin 2009, de 1 milliard d'euros pour l'ensemble de l'exercice 2009. A ce jour, le Groupe a engagé des discussions privilégiées en vue de céder certains actifs américains et français dans la Propreté, et l'activité Cargo dans le Transport. L'objectif est de finaliser ces cessions d'ici la fin de l'année 2009.

Par ailleurs, le Groupe est entré en discussions privilégiées avec la Caisse des Dépôts en vue d'un rapprochement de Veolia Transport avec la société Transdev. Ce projet de rapprochement reste soumis à la conclusion d'un accord définitif lui-même conditionné à l'accord des autorités réglementaires.

Les performances opérationnelles et financières du premier semestre et l'avancement du programme de cessions permettent de confirmer les objectifs retenus pour l'année 2009 : générer un free cash flow positif après versement du dividende au titre de l'exercice 2008 et dégager une capacité d'autofinancement opérationnelle après déduction des investissements nets de l'ordre de 2 milliards d'euros à taux de change constant.

Avertissement important

Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n'a pas l'obligation ni ne prend l'engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.