Média

Résultats semestriels 2011

4 août 2011
Imported document 10800
PDF - 143.22 KB
« Dans le cadre de l'amélioration de la performance du groupe, j'ai lancé il y a plusieurs mois une revue complète de nos activités. Cette revue est maintenant terminée. Nos choix sont arrêtés. De nombreuses évolutions ont déjà été engagées et réalisées et notre périmètre a déjà sensiblement évolué au cours des 18 derniers mois. Mais j'ai décidé d'accélérer le recentrage des activités du Groupe et d'amplifier la transformation de notre entreprise avec le plan « Convergence » pour accroître les synergies entre les activités et augmenter sensiblement les réductions de coûts. Cette deuxième phase permettra ainsi d'atteindre l'objectif que nous nous sommes fixés : faire de Veolia Environnement un groupe plus réactif face à son environnement, plus efficace, centré sur un nombre de pays sensiblement réduit, avec un nombre d'entités et d'activités plus limité avec un objectif clair : améliorer au plus vite notre profitabilité tout en sachant capter les puissants gisements de croissance qui caractérisent tous nos métiers. »
Antoine Frérot, Président Directeur Général du groupe

Activité : poursuite de la croissance organique, difficultés opérationnelles localisées, dépréciations d'actifs.

  • Chiffre d'affaires consolidé : 16 286,7 M€, soit +4,4% à périmètre et change constants (+15,5% à change courant).
  • Capacité d'autofinancement opérationnelle : 1 740,8 M€, soit +2,3% à change constant (+2,8% à change courant) freinée par les difficultés opérationnelles rencontrées aux Etats-Unis sur Marine Services, en Europe du Sud et dans une moindre mesure en Afrique du Nord, à hauteur de 97 M€. Hors VTD, la Cafop est en retrait de 3,5% par rapport au 30 juin 2010 publié.
  • Résultat opérationnel récurrent en retrait, à 937,8 M€ contre 1010,9 M€, soit -8,3% à change constant (-7,2% à change courant) sous l'effet de ces difficultés opérationnelles, pour -109M€. Hors VTD, le résultat opérationnel récurrent est en retrait de 10% par rapport au 30 juin 2010 publié.
  • Résultat opérationnel en recul à 252,2 M€ contre 1 100,7 M€ avec des dépréciations d'actifs non récurrentes pour 686 M€ (principalement Italie, Maroc et Etats-Unis).
  • L'ensemble des dépréciations non récurrentes enregistrées au 30 juin 2011 s'établit à 800,3M€ auxquelles s'ajoutent 38 M€ de dépréciations affectant le résultat opérationnel récurrent. Un résultat de cession non récurrent de 429,8 M€ a par ailleurs été constaté au titre du rapprochement Veolia Transdev.
  • Résultat net part du groupe : -67,2 M€. Résultat net part du groupe récurrent à 188,1 M€ contre 262,9 M€ au S1 2010.

Free cash flow positif de 155 M€ contre -133 M€ au S1 2010. Baisse de l'endettement financier net de 454 M€, à 14,8 Mds€ contre 15,2 Mds€ au 31 décembre 2010.

  • Maîtrise des investissements bruts*, à 1 199 M€ contre 1 333 M€ au S1 2010 
  • Bonne exécution du programme de cessions* au 30 juin 2011, avec 1 048 M€ dont 540 M€ liés au rapprochement Veolia Transdev

Objectifs 2011

  • Croissance organique de l'activité
  • Programme de cessions d'actifs d'au moins 1,3 Md€
  • Free cash flow positif après paiement du dividende
  • Une économie de coûts d'au moins 250 M€
  • Résultat opérationnel récurrent attendu en léger retrait à change constant par rapport au chiffre publié en 2010 hors Veolia Transdev

Accélération du recentrage des opérations du groupe

  • Désengagement significatif dans certaines géographies et dans certains métiers : Transport au Maroc, Propreté en Egypte, Marine Services aux Etats-Unis, et en Europe du Sud.
  • Concentration des activités du groupe sur moins de 40 pays contre 77 aujourd'hui dès 2013.

Lancement du plan Convergence

  • Renforcement des performances opérationnelles et de l'intégration du groupe
  • Rationalisation de l'organisation, des processus et des sièges
  • Réductions de coûts supplémentaires : au moins 150 M€ d'effet positif attendu sur le résultat opérationnel 2013 et 250 M€ à 300 M€ en 2015, en complément du Plan d'efficacité annuel d'au moins 250 M€.

Evolution au sein du comité exécutif

  • Denis Gasquet, Directeur Général Exécutif de Veolia Environnement et Directeur des Opérations, prend la responsabilité d'une équipe dédiée à l'organisation, à la réduction des coûts. Il quitte ses fonctions à la tête de la Propreté pour se consacrer pleinement à la mise en oeuvre de la transformation du groupe et à l'amélioration de la performance opérationnelle.
  • Un nouveau responsable de la Division Propreté : Jérôme Le Conte
  • Un nouveau responsable de la Division Services à l'Energie : Franck Lacroix
  • Un nouveau Directeur des Ressources Humaines : Jean-Marie Lambert

Dividende

Le Conseil d'Administration arrêtera sa proposition de dividende au titre de l'exercice 2011 à l'Assemblée Générale sur la base des comptes de l'année. Il a confirmé son engagement à maintenir un pay out élevé par rapport au résultat net récurrent.

Avertissement important

déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n'a pas l'obligation ni ne prend l'engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.

Notes

* Cf. définitions Annexe page 14
** Par rapport au 30 juin 2010 publié