Média

Veolia Eau reprend plusieurs activités de United Utilities en Europe

14 juin 2010

Veolia Eau prendrait le contrôle de Sofiyska Voda, société en charge des services de distribution et de traitement des eaux de la ville de Sofia, en Bulgarie, qui dessert 1,3 million d'habitants et dont Veolia Eau détiendrait 58%. Après les développements réussis par le groupe en Europe Centrale autour des grandes capitales comme Berlin, Prague ou Bucarest, ce mouvement s'inscrit dans la stratégie de croissance organique autour d'opérations de taille critique, dans une zone géographique prioritaire. Il repose sur les avantages compétitifs du groupe dans le cadre d'un important programme de travaux en vue d'améliorer la performance d'exploitation ainsi que sur une proximité forte de Veolia Eau avec le client.

En outre, Veolia Eau deviendrait l'actionnaire industriel de référence avec 26% de AS Tallinna Vesi, société qui assure les services de distribution et de traitement des eaux de Tallinn, en Estonie, pour une population de plus de 400 000 habitants et prendrait une participation de 33% dans Aqua SA, société qui exploite les services de distribution et de traitement des eaux de la ville de Bielsko Biala et ses environs dans le Sud de la Pologne, pour une population de plus de 300 000 habitants.

Ce nouveau développement en Europe Centrale, en particulier avec la ville de Sofia, sera porté par Veolia Voda, dans laquelle la BERD est partenaire depuis 2007 et dans laquelle la SFI (Société Financière Internationale) a annoncé le 2 juin dernier une prise de participation de 9,5% par augmentation de capital.

En parallèle, au Royaume-Uni, Veolia Eau reprend un portefeuille de contrats d'externalisation de la gestion d'unités de traitement des eaux auprès d'industriels et de conception-construction d'infrastructures de traitement des eaux. Combiné avec ses activités déjà existantes, il permet à Veolia Eau de devenir le premier acteur de l'Eau non régulé au Royaume-Uni, disposant d'une couverture nationale sur un marché attendu en forte croissance, avec des synergies immédiates. A ce portefeuille de contrats, s'ajoutent des participations minoritaires dans trois contrats de PFI en Ecosse (usines de traitement des eaux usées : Tay, Moray et Highland).

Le prix total d'acquisition s'établit à environ 199 millions d'euros en valeur d'entreprise et, compte tenu de l'entrée de la SFI au capital de Veolia Voda ainsi que des engagements pris auprès de la BERD, l'opération devrait avoir un impact total de l'ordre de 159 millions d'euros sur l'endettement financier net au titre de l'exercice 2010.

La transaction est soumise aux conditions suspensives usuelles, à la revue de certaines autorités administratives et notamment de concurrence ainsi qu'à l'approbation de la BERD sur l'Europe Continentale (sauf en Pologne). Dès que les opérations auront été finalisées, Veolia Eau procédera à la revue de certaines des participations minoritaires objets de la transaction.

Au total, ces opérations ciblées s'inscrivent pleinement dans la stratégie de rotation du portefeuille d'actifs de Veolia Environnement, sur des projets offrant un potentiel de croissance organique significatif, valorisant les avantages compétitifs du groupe et avec des temps de retour conformes aux objectifs.

Avertissement important

Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n'a pas l'obligation ni ne prend l'engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.