Récupérer les métaux, un nouvel enjeu mondial

La récente acquisition de Bartin Recycling Group permet à Veolia Propreté de porter sa capacité de collecte et de valorisation des métaux à 1 million de tonnes par an en France.

Raréfaction de la ressource naturelle, forte demande : aujourd'hui, la moitié de l'acier mondial est produite à partir de matériaux de récupération.
La collecte et la valorisation sont donc devenues des enjeux économiques majeurs.

La volonté de Veolia Propreté est de développer son activité de gestion des déchets vers le marché du recyclage. Pour Jérôme Le Conte, en effet, « nous serons de plus en plus des producteurs de matières premières secondaires et de moins en moins des éliminateurs de déchets, car ceux-ci vont perdre peu à peu leur caractéristique de déchets avec les progrès de la valorisation. »

D'enrichissantes similitudes

L'acquisition de quelques petites sociétés de recyclage et de valorisation de métaux du sud-ouest de la France avait précédé celle de Bartin Recycling Group, société attractive pour Veolia Propreté à plusieurs titres : sa taille de n°3 français ; sa présence auprès de grands industriels français producteurs de chutes neuves; son expérience du traitement et du tri des métaux ; enfin, ses valeurs éthiques conformes à celles de Veolia.

« Les personnels de Veolia Propreté, indique Jérôme Le Conte, vont découvrir que le travail de la ferraille, effectué par une entreprise bâtie par six générations d'une même famille, est un métier respectable avec de vraies avancées et des codes de comportements en tous points comparables aux nôtres. »

Parmi les outils apportés par Bartin Recycling Group figure une plate-forme de démantèlement d'avions. Si son activité est encore marginale, cet équipement situé à Châteauroux constitue, à coup sûr, un élément d'avenir puisqu'il s'agit d'une des trois grandes plates-formes du genre au monde, avec Evergreen aux États-Unis, et une autre à Toulouse. Jérôme Le Conte sait que cet équipement est promis à un bel avenir : « Lorsqu'on sait que Boeing et Airbus ont construit chacun 4 000 avions en 2007, et je ne parle que d'eux, je suis persuadé que cette plate-forme est un véritable atout pour l'avenir. »

La planète a ses limites, et pas seulement en termes d'énergies fossiles, il en va de même pour les métaux : l'idée selon laquelle on pourrait ouvrir indéfiniment de nouvelles mines est révolue. Le recyclage des métaux est donc devenu un enjeu majeur.

Synergies

La présence déjà effective de Bartin Recycling Group auprès de grands industriels français constitue un atout non négligeable pour Veolia Propreté. Un exemple de synergie qui permettra d'autres avancées, notamment dans l'identification des métaux lors des opérations de tri par les personnels de Veolia.

*chutes neuves de l'industrie, valorisation de matériaux de démolition, de véhicules hors d'usage ou de métaux non ferreux.