Santé

Nous combattons le choléra en Afrique

Infection intestinale aiguë due à l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés, le choléra reste une menace vitale dans les pays qui ne peuvent garantir l’accès à l’eau potable et des conditions d’assainissement suffisantes. Les menaces d’épidémie sévissent encore dans la plupart des pays en développement.



LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO FRAPPÉE AU CŒUR

Présent de façon endémique en Afrique, où l’accès restreint à l’eau potable favorise sa diffusion, le choléra touche particulièrement la République démocratique du Congo (RDC). Entre 2002 et 2008, 20 % des décès imputés au choléra dans le monde ont eu lieu en RDC. En partenariat avec le ministère de la Santé congolais, la Fondation Veolia a élaboré une stratégie de lutte contre le choléra, allant au-delà de l'aide médicale d'urgence via la réhabilitation des réseaux d’eau potable des zones vulnérables.
 
 

L’ACCÈS À L’EAU POTABLE EST FONDAMENTAL POUR LUTTER CONTRE LA MALADIE

Dans deux des huit foyers sources d'épidémie (Kalemie et Uvira), représentant 500 000 habitants, l'accès à l'eau potable est en cours de réhabilitation. La réfection des conduites d’eau, la construction de réservoirs, l’augmentation de la capacité de l’usine de traitement des eaux et la promotion des règles élémentaires d’hygiène contribuent à faire reculer l’épidémie. À Kalemie, selon l’Atlas 2010 de l’Unicef, les cas de choléra ont diminué de près de 50 % entre 2007 et 2010.

 

Le choléra  est un indicateur clef de l’insuffisance du développement social.

cholera