Média
20 mai 2017

Journée européenne de la mer : comment Veolia démantèle et recycle les navires et plateformes offshore en fin de vie

Célébrée le 20 mai pour la 10ème année consécutive, la Journée européenne de la mer a réuni à Poole, au Royaume-Uni, plus de 1 000 parties prenantes et professionnels de la mer venus de toute l'Europe pour échanger sur le thème de « l'avenir de nos mers ». Un thème cher à Veolia, qui contribue à protéger la mer de nombreuses pollutions, notamment en France et au Royaume-Uni, grâce au démantèlement et au recyclage de structures maritimes qui ne sont plus utilisées.

Journée Européenne de la Mer / European Maritime Day 2017


 

En mer du Nord, Veolia démantèle les plateformes pétrolières en fin de vie.

En partenariat avec Peterson, le Groupe propose une offre complète de décontamination, déconstruction, gestion des déchets et services environnementaux, associée aux opérations de logistique, en mer et à quai. Deux exemples :
  • Sur le site de Lutelandet au sud-ouest de la Norvège, Veolia démantèle et recycle les 14 000 tonnes de la plateforme YME, longue de 72 mètres et haute de 87 mètres. YME contient des métaux précieux, du fer, de l'acier et des équipements électriques, autant de matériaux auxquels Veolia donne une seconde vie.
  • En Angleterre sur le site de Great Yarmouth, le Groupe recycle 96% des matériaux issus de plateformes offshore en fin de vie. Depuis 10 ans, la co-entreprise de Veolia et Peterson a récupéré plus de 80 000 tonnes de matériaux avec un niveau de qualité « excellent » selon une évaluation environnementale.
 

Les services de démantèlement de Veolia

  • Mise hors service
  • Démantèlement et récupération d'éléments
  • Démolition
  • Enlèvement d'amiante
  • Manipulation et stockage de déchets dangereux et de NORM
  • Traitement terrestre et offshore des structures et installations
  • Gestion des matériaux et recyclage
  • Nettoyage industriel
 
 

En France, Veolia démantèle des navires à fort tonnage

Dans le port de Bordeaux, 90% des matériaux de « l’ex-Jeanne d’Arc », l’ancien navire-école de la Marine nationale de 9 000 tonnes, ont été démantelés et recyclés au profit de plusieurs filières : la ferraille en aciéries, les métaux non ferreux en fonderie, les matériels électroniques et fluides dans des centres de traitement spécialisés. 16 mois ont été nécessaires pour le désamiantage de la coque, six mois pour la découpe, la préparation, la valorisation des matériaux et l’élimination des déchets ultimes.
Arrivé à Bordeaux en juin 2016, l’ancien croiseur de la Marine nationale « l’ex-Colbert » est en cours de démantèlement et de recyclage.


En savoir plus