Paris 24.87€ (+0.69%)

Le premier baromètre de la transformation écologique

La première édition du baromètre de la transformation écologique a été réalisée par Veolia en partenariat avec le cabinet d’études et de conseil Elabe, auprès d’un échantillon couvrant plus de la moitié de la population mondiale.

Rapports du Giec, plans d’investissement, stratégies climatiques, Green New Deal, COP : le débat écologique est désormais entré dans le vif, l'opinion publique est consciente de la crise climatique en cours et la réalité du dérèglement ne fait plus débat

89 % des habitants du monde sont convaincus qu’un dérèglement climatique est en cours.

Le baromètre de la transformation écologique

Le baromètre touche 25 pays(1) dans les 5 continents couvrant un échantillon de  plus de la moitié de la population humaine. Les pays ont été choisis pour leur poids démographique et leurs pertinences : des pays en première ligne face aux effets du dérèglement climatique mais également des pays précurseurs dans les politiques écologiques.

L’ampleur de ce baromètre nous permet d'évaluer le niveau global et local d’acceptabilité des solutions écologiques existantes et de découvrir les freins et les leviers qui accompagnent la mise en place de ces solutions. Une étude riche d’enseignement qui nous aideront à faire avancer le débat et à mieux comprendre comment réaliser la transformation écologique.

Voici quelques-uns des tous premiers enseignements du baromètre

67% des habitants du monde sont convaincus que les coûts des conséquences du dérèglement climatique et des pollutions vont être plus importants que les investissements nécessaires à la transformation écologique.

L’inaction coûtera plus cher que l’action

60% des habitants du monde ont du mal à imaginer à quoi pourrait ressembler la vie quotidienne si nous réalisons la transformation écologique : 24% ne voient pas du tout, 36% ont quelques idées mais trouvent que cela reste très flou. Une des causes ?  56% pensent qu’on parle peu et pas assez des solutions à mettre en place.

Le manque d’un projet d’avenir commun 

60% sont convaincus que nous avons l’avenir entre nos mains.  Cette large majorité croit en l’action collective pour réduire et inventer : 55% pensent qu’il faut changer profondément nos manières de vivre : vivre plus sobrement ET mettre en place les technologies pour compenser et réduire les conséquences des pollutions et du dérèglement climatique.

la fin d’un monde, mais pas la fin du monde


Vous souhaitez en savoir plus sur l'étude et les résultats du baromètre de la transformation écologique, cliquez ici, pour télécharger le document.

Intéressé par l'intégralité du baromètre de la transformation écologique ?

Recevez votre lien de téléchargement gratuit en remplissant ce formulaire >

Téléchargez le baromètre de la transformation écologique

Je souhaite recevoir : *

choix version internationale et version France

(1 )Europe : France / Royaume-Uni / Espagne / Pologne / République Tchèque / Pays-Bas / Belgique / Finlande / Allemagne / Italie
Asie : Chine / Indonésie / Inde / Japon
Amérique : Etats-Unis / Brésil / Chili / Colombie / Mexique
Afrique : Maroc / Côte d’Ivoire / Nigéria
Moyen Orient : Emirats Arabes Unis / Arabie Saoudite
Océanie : Australie