Kendall, Etats-Unis. Préserver la biodiversité de la rivière Charles.

A Kendall, aux Etats-Unis, une station de cogénération gérée par Veolia, prélevait l’eau de la rivière Charles pour refroidir ses 3 turbines puis la rejetait avec une température de 10 à 20 degrés supérieure à celle pompée, altérant ainsi l’écosystème de cette rivière (contribution à la prolifération d’algues et à la mortalité des poissons). Pour faire évoluer cette situation, Veolia, le gouvernement et des organisations de protection de l’environnement, ont collaboré pour concevoir des solutions alternatives plus respectueuses de l’environnement.

Depuis septembre 2016, l’usine utilise un condenseur à air pour refroidir ses turbines et transforme l’excès de chaleur en énergie thermique. Celle-ci est acheminée au travers d’une canalisation nouvellement construite de 2 200 mètres pour chauffer et rafraîchir des bâtiments à Boston et à Cambridge, y compris l'hôpital général de Boston.

Les bénéfices obtenus :

pour la biodiversité :

  • protection des populations de poissons endémiques, dont le hareng
  • aide à la restauration des écosystèmes et habitats de la partie inférieure de la rivière
  • réduction du nombre de cyanobactéries présentes dans la rivière

mais aussi :

  • réduction de la consommation de combustibles fossiles des bâtiments alimentés par la chaleur de l’usine de Kendall
  • réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • amélioration de la qualité de l’air

La mise en place de cette solution innovante a été possible grâce à un partenariat public-privé entre la Charles River Watershed Association (CRWA), la Conservation Law Foundation (CLF), Southern Energy et Veolia.