Média
24 janvier 2015

A Davos, le PDG de Veolia Antoine Frérot défend l’économie circulaire et contribue aux débats sur le climat

« A nouvelles raretés, nouvelle économie » déclare Antoine Frérot au Forum économique mondial, ce 24 janvier, en restituant les travaux de la table ronde consacrée à « l’économie circulaire génératrice d’emplois » de la session sur l’économie circulaire organisée en lien avec le Projet Mainstream. Tout au long du Forum, Le PDG aura également contribué à divers panels de haut niveau, parmi lesquels le CEO climate leadership group.

logo WEF
 « L’homme moderne vit à crédit écologique », aime rappeler Antoine Frérot. C’est pourquoi développer « l’économie circulaire » est une priorité mais aussi une source d’emplois potentiels : grâce à cette économie d’un nouveau type, l’Europe pourrait réduire ses consommations de matières premières de 20 % et créer entre 1,4 et 2,8 millions d’emplois[1].
 
 
illustration WEF2015
Deux exemples : le recyclage des déchets ménagers et industriels nécessite entre 6 et 25 fois plus de main d’œuvre que leur mise en décharge ; aux Etats-Unis, l’industrie du recyclage a déjà créé un demi-million d’emplois. Et la production d’énergie d’une centrale à biomasse de 20 MW permet de créer 140 emplois de proximité dans la filière d’approvisionnement en bois.
 
Le gisement de « l’économie circulaire » est immense : redonner une valeur à ce qui n’en avait plus et s’affranchir de la logique linéaire « extraire-fabriquer-jeter » en créant un cycle sans fin des ressources. Ainsi, sur 4 milliards de tonnes de déchets produits chaque année dans le monde, seul 1 milliard est valorisé. A l’échelle de la planète, à peine 2 % des eaux usées sont réutilisées. 
 

Avec cette « autre » économie de la réutilisation et de la recréation - qui boucle les cycles de la matière, de l’eau ou de l’énergie - nous bâtissons une économie qui sert les hommes sans desservir l’environnement ; nous construisons une économie à plus faible impact sur la nature et à plus grand impact social.
 

Cette année encore à Davos, l’économie circulaire et la lutte contre le dérèglement climatique auront été au cœur des échanges.

 
Project Mainstream
Le projet Mainstream est une initiative mondiale réunissant un panel de dirigeants d’entreprises dont l’objectif est de renforcer ensemble les innovations du secteur privé pour développer l’économie circulaire. La Fondation Ellen McArthur, le World Economic Forum et McKinsey sont à l’origine de ce projet.
 
Voir l'actualité du projet Mainstream (en anglais)
http://www.ellenmacarthurfoundation.org/news/project-mainstream-launches-three-new-programmes

Lire la Tribune d'Antoine Frérot sur le blog du World Economic Forum (en anglais).
agenda.weforum.org/2015/01/the-dawn-of-a-new-industrial-revolution/
 
[1] Sources : European Union’s Resource Efficiency Platform