Média
3 juin 2015

Pour une économie bas carbone : Veolia au Forum de l’OCDE

Ce Forum, qui se déroule à Paris, a pour thème cette année « Investing in the Future: People, Planet, Prosperity [1] ». Veolia participe à trois sessions [2] et réaffirme son engagement et son soutien aux initiatives de l’Organisation de coopération et de développement économiques.

 
Veolia au Forum de l’OCDE Paris-Hongrie

En vue de la COP21, s’associant aux initiatives de l’OCDE, Veolia prend position pour un prix robuste et prévisible du carbone, car il favoriserait le développement à grande échelle d’une économie bas carbone. Permettant d’orienter les investissements vers l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, il encourage l’usage circulaire des ressources comme une alternative au recours aux énergies fossiles.
 
A travers sa mission « Ressourcer le monde », Veolia veut contribuer à un développement bas carbone et résilient. En déployant dès aujourd’hui des solutions d’atténuation et d’adaptation, l’humanité pourrait contenir la hausse de la température globale sous le seuil des 2°C pour éviter un dérèglement climatique de plus grande ampleur. C’est ainsi que nous pourrons garantir l’avenir des êtres humains, de la planète et de la croissance économique.
 
Rassemblant plus de 200 intervenants, les débats de ce Forum viendront enrichir la Réunion ministérielle des pays membres de l’OCDE. Ils seront organisés autour de quatre thématiques : l’investissement (et notamment celui des Objectifs de développement durable, qui seront débattus en septembre à l’ONU), la société, la durabilité et la prospérité.
 
 
Forum OCDE-Lebedef

Veolia intervient au cours de trois sessions du Forum OCDE[3] :

  • Session 1[4]: « Laboratoire d’idées : climat, carbone, COP21 et après » :
Alors que la communauté internationale prépare la COP21, comment surmonter le manque d'ambition et les cadres réglementaires mal alignés avec une politique climatique ambitieuse? Pour mobiliser les citoyens, les gouvernements et les entreprises et réorienter nos économies vers une plus faible teneur en carbone, les participants partagent leurs idées et suggestions de transformation en vue de la COP21.
 
  • Session 2[5]: « L'urgence c’est maintenant : la COP 21 et après » :
Au cours des 20 prochaines années, il faut investir dans les infrastructures pour réduire les trajectoires d'émissions actuelles et mobiliser les financements privés avec un cadre politique prévisible qui les sécurisent. Agir pour le climat requiert davantage de concertations et d'innovations, et des nouveaux mécanismes de financement ; autant d'éléments qui favoriseront une transition progressive vers une économie bas carbone.
 
  • Session 3[6]: « Mieux valoriser l'eau » :
Pour l’OCDE, une meilleure gouvernance de l’eau, associant toutes les parties prenantes, permettrait de mieux gérer les risques liés à l'eau, à l’aide de technologies et de financements innovants. C’est une problématique de première importance, dont l’urgence reste parfois sous-estimée. Elle sera au cœur des débats autour des Objectifs de développement durable. 


 

En savoir plus




[1] Investir dans l'avenir : l’Homme, la Planète, la prospérité
[2] « The urgency of now: COP21 and beyond”,  “Valuing water better” et « IdeaFactory – Climate, Carbon, COP21 and Beyond » 
[3] Voir les conférences
[4] 2 juin à 10h15 : IdeaFactory – Climate, Carbon, COP21 and Beyond , avec Dominique Gâtel, directeur des Relations i​nstitutionnelles Eau, direction des Affaires publiques, Veolia.
[5] 2 juin à 13h45 : The urgency of now: COP21 and beyond, avec Hélène Lebedeff, directrice adjointe du Développement durable, Veolia.
[6] 3 juin à 11h15 : Valuing water better, avec Pierre Victoria, directeur Développement durable, Veolia.