Média
29 mars 2016

Veolia contribue à la lutte contre les dérèglements climatiques au Moyen-Orient

Lors d’une rencontre à Dubaï avec des journalistes et des décideurs, Antoine Frérot et Patrice Fonlladosa - respectivement PDG et directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient de Veolia - ont présenté les solutions développées par le Groupe pour répondre aux enjeux climatiques particulièrement cruciaux dans cette région du monde.

thema press dubai


 
Antoine Frérot - portrait

« Le défi du climat est un défi pour tous ; c’est aussi le nôtre. C’est pourquoi Veolia est très largement impliqué depuis de nombreuses années dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, qu’il s’agisse de celles du Groupe, comme de celles de nos clients. C’est notre triple responsabilité :
 

  • En tant que leader mondial des services à l’environnement ;
  • En tant que partenaire de nombreuses villes car ce sont elles qui produisent plus de 80% des émissions mondiales de CO2 ;
  • En tant que concepteur, fournisseur et opérateur de solutions qui réduisent concrètement les gaz à effet de serre émis par les industries et les villes », rappelle Antoine Frérot
 
Le Moyen-Orient est particulièrement concerné par la rareté des ressources naturelles. Veolia  y développe de nombreuses solutions pour faire face à ce nouveau défi : l'efficacité énergétique des bâtiments et de nos installations en premier lieu mais également des solutions de gestion de l'eau et des déchets fondées sur les principes de l'économie circulaire. 
 

Dessaler l’eau de mer à partir d’énergies renouvelables à Masdar

L’usine pilote de dessalement d’eau de mer développée en partenariat avec Masdar aux Émirats Arabes Unis fait appel à de nouvelles technologies de dessalement visant à limiter au maximum la consommation d’énergie nécessaire au traitement de l’eau de mer. Cela permet d’ores et déjà d’aboutir à une récupération d’énergie de 98% tout au long du process. L’objectif à terme étant de pouvoir faire face à ces besoins via des énergies 100% renouvelables.
 

Réutiliser 100% des eaux usées de la ville d'Ajman en 2020

En 2020, 100% des eaux usées de la capitale de l’Emirat d'Ajman (235 000 habitants) seront traitées et réutilisées pour l’irrigation (soit 136 000 m3/j). La réutilisation d’1 m3 d’eau usée émet de 200 à 400 g de CO2, à comparer avec 3 000 à 7 000 g pour de l'eau produite grâce au dessalement. Aujourd’hui, ce sont près de la moitié de ces eaux traitées issues des eaux usées qui sont réutilisées pour l’irrigation, l’arrosage des parcs, jardins et lieux de loisirs, et comme eau de process pour une usine voisine. 

 

Promouvoir l’efficacité énergétique à Dubaï

 

Comme le rappelle Patrice Fonlladosa, « l’efficacité énergétique est l’un des plus grands défis pour limiter les émissions de gaz à effet de serre dans la région, sans nuire à son développement économique fort. Les efforts dans ce domaine ne devraient pas être considérés comme une contrainte mais comme une opportunité pour les entreprises pour être plus performantes et durables ».

 

C’est pourquoi Veolia a créé en 2014 au siège d’Enova [1] - JV rassemblant Veolia et Majid Al Futtaim - à Dubaï son premier Centre d’économies d’énergie qui collecte et traite en temps réel les données de plus de 5 000 clients. A la clé : 30% d’économie d’énergie garantis contractuellement pour l’efficacité énergétique des bâtiments.

Les engagements de Veolia pour le climat :
Veolia s’engage sur 3 actions primordiales pour juguler les émissions de gaz à effet de serre :
- le développement d’un  nouveau modèle d’usage des ressources, plus sobre, plus efficace et fondé sur le recours aux énergies renouvelables, selon les principes de l'économie circulaire.
- l'application d’un principe « pollueur-payeur », c’est-à-dire la fixation et l’application d’un prix robuste et prévisible du carbone, de 30 à 40 euros la tonne.
- la réduction des gaz à effet de serre à courte durée de vie et à fort pouvoir de réchauffement comme le méthane. 

Le Groupe s’engage concrètement :
- Cumuler 100 millions de tonnes équivalent CO2 réduites pour la période 2015-2020 ;
- Cumuler 50 millions de tonnes équivalent CO2 évitées pour la période 2015-2020 ;
- Capturer plus de 60% du méthane produit dans les centres de stockage de déchets du Groupe. 

 

En savoir plus sur :  

 L’engagement de Veolia en faveur du climat
 

[1] Crée en 2002, Enova propose ses services aux secteurs public, résidentiel, commercial, industriel et santé, avec 2000 collaborateurs répartis dans sept pays (Arabie Saoudite, Bahreïn, EAU, Egypte, Liban, Oman et Qatar).