Média
22 janvier 2016

WEF 2016 : Veolia et Swiss Re s’associent pour aider les villes du monde entier à accroître leur résilience face au changement climatique

Veolia et Swiss Re dévoilent à Davos un programme de résilience préfinancée des infrastructures, conçu avec l’initiative 100 Resilient Cities de la Fondation Rockefeller. L’objectif : aider les villes du monde entier à recouvrer plus rapidement leurs infrastructures vitales suite aux dommages causés par des catastrophes naturelles.

Antoine Frérot, Judith Rodin et Agostino Galvagni

De gauche à droite : Antoine Frérot, Judith Rodin et Agostino Galvagni


Judith Rodin, présidente de la Fondation Rockefeller, Agostino Galvani, PDG de Swiss Re et Antoine Frérot, PDG de Veolia, ont annoncé ensemble le lancement de ce programme novateur, conçu pour aider les villes du monde entier à recouvrer rapidement leurs infrastructures vitales en cas de catastrophes naturelles. Dans leur stratégie d’adaptation au changement climatique, les villes pourront ainsi accroître leur résilience, limiter l'interruption de la vie économique et commencer à réparer plus rapidement les dommages, sans attendre les évaluations d'assurance et les paiements.
 
Veolia, expert de la gestion de l'eau, de l’énergie et des déchets, et Swiss Re, société de réassurance experte dans la compréhension et la quantification de l'exposition au risque, vont évaluer ensemble les risques des villes, identifier leurs actifs les plus vulnérables et les plus précieux, pour construire des plans de résilience dans les scénarios climatiques actuels et futurs. Ainsi si une catastrophe survient, la capacité financière pour réparer ces actifs sera déjà en place, grâce à une évaluation préalable du coût de reconstruction. Avec cette pré-planification, la ville pourra rebondir plus rapidement et recouvrer ses infrastructures vitales.
 

Pour Judith Rodin, présidente de la Fondation Rockefeller : « grâce à ces deux expertises combinées, cette initiative aidera les villes à identifier leurs vulnérabilités et leurs atouts pour renforcer leur résilience. Investir dans le renforcement de la résilience permet de préserver la cohésion de nos collectivités, dans les bons et les mauvais moments ».

 

« Ce partenariat montre que le secteur privé comprend mieux ce dont nos villes ont besoin aujourd’hui pour construire une vraie capacité de résistance, a déclaré Michael Berkowitz, président de 100 Resilient Cities [1]. Swiss Re et Veolia seront les pionniers de cette formidable avancée ».

 

Le PDG de Veolia Antoine Frérot a ajouté : « Notre partenariat avec Swiss Re montre bien que la résilience dépasse la seule question de la prévention et de la réhabilitation en cas de catastrophe naturelle. Nous sommes fermement convaincus que la résilience renforce l’attrait des villes et leur offre un avantage concurrentiel ».

 
Veolia et Swiss Re travailleront au développement d’un pilote dans l’une des villes membres de 100 Resilient Cities, comme la Nouvelle Orléans aux Etats-Unis.

 

« Avec notre partenaire Veolia, nous sommes convaincus que si nous réussissons ce premier projet, le concept peut être développé et reproduit dans d'autres villes, et pour d'autres services. C’est une étape importante pour faire passer la notion de résilience des paroles aux actes ", a conclu Agostino Galvagni, PDG de Swiss Re Corporate Solutions.

 
Communiqué de presse : Paris, le 22 janvier 2016
PDF - 79.35 KB
Swiss Re et Veolia s’associent sous l’égide de la fondation Rockefeller pour accélérer la reprise à la suite de catastrophes et renforcer la résilience des villes face à un éventail de risques plus large

En savoir plus :

> Swiss Re
> La Fondation Rockefeller
> 100 resilient cities initié par la Fondation Rockefeller
> World Economic Forum 
> Lire la tribune de Michael Berkowitz : « Promouvoir la résilience en période de changement »






 
[1] 100 Resilient Cities  (100 villes résilientes, en français), initiée par la Fondation Rockefeller, permet le financement d'un poste de « directeur de la résilience » dans les grandes villes pour concevoir et mettre en œuvre des actions spécifiques en matière  de résilience. Elle compte actuellement 67 villes membres.