16 mai 2018

La Fondation Veolia et Médecins sans frontières ont installé une nouvelle unité de traitement de l’eau mobile Aquaforce 15 000 en Ouganda

Depuis mars dernier, la première Aquaforce 15 000 installée en Ouganda par la fondation Veolia alimente le camp de réfugiés de Kyangwali. Cette nouvelle unité mobile, qui permet de traiter l’eau dans des situations d’urgence, a été déployée en collaboration avec les équipes de Médecins sans frontières. Elle a contribué à circonscrire l’épidémie de choléra qui sévissait depuis le début de l’année dans cette région.

Ouganda Fondation Veolia
 

A la frontière de la République démocratique du Congo (RDC), le camp de réfugiés de Kyangwali en Ouganda a été créé sous l’égide de l’ONU. Début 2018, sa population est passée en quelques semaines de 40 000 à 70 000 personnes, entraînant une dégradation des conditions sanitaires et l’apparition d’une épidémie de choléra, avec 535 cas suspects et 22 décès signalés au 22 février. Médecins sans frontières (MSF), qui apporte une assistance médicale à ces populations réfugiées, a sollicité la fondation Veolia pour fournir une eau potable de qualité.
 

  • Ouganda Fondation Veolia 1
  • Ouganda Fondation Veolia 2
  • Ouganda Fondation Veolia 3
  • Ouganda Fondation Veolia 4

Marie Girandier, volontaire Veoliaforce, et Damien Machuel, chef de projet à la Fondation, ont installé une Aquaforce 15 000, la nouvelle unité mobile de traitement de l’eau conçue par la Fondation. Cette station permet d’alimenter 15 000 personnes avec 20 litres/jour, conformément aux recommandations de l’OMS. Avec 100 m3/jour distribués à l’aide de rampes et de camions citernes, l’efficacité de cette Aquaforce 15 000 a contribué à contenir l’épidémie de choléra et à réduire le nombre de cas recensés par MSF.

 

En savoir plus

Le site de la fondation Veolia
Lire le dossier de Planet sur “Veoliaforce, les logisticiens de l’urgence” 
Le site de Médecins sans frontières