PARIS 26.08€ (-0.27%)

Movin'On Summit : l’alliance Veolia, Groupe Renault et Solvay au service de l’économie circulaire des batteries de la mobilité durable

Le sommet international sur la mobilité - Movin'On - s’est déroulé du 1er au 4 juin à Montréal, Singapour et Paris. Organisé par Michelin, il vise à faire émerger des solutions de mobilité durable, sécuritaire, inclusive et à faible impact environnemental. Veolia a participé au débat du 4 juin sur le cycle de vie de la batterie, avec Groupe Renault et Solvay. Les trois industriels s’étant associés en mars dernier pour recycler en circuit fermé les métaux contenus dans les batteries des véhicules électriques.

La gestion du cycle de vie des batteries dynamisera la concurrence dans l'industrie

Cette table ronde a réuni Jean-François Nogrette, directeur de Veolia Technologies et Contracting, aux côtés de Jean-Philippe Hermine, directeur Stratégie et Environnement du Groupe Renault et de Martin de Saignes, vice-président exécutif solutions minières de Solvay, autour de la question : Comment la gestion du cycle de vie des batteries de véhicule électrique peut-elle renforcer les leviers concurrentiels de l’industrie ?

Chaque étape du cycle de vie de la batterie des véhicules électriques (EV) est une opportunité pour inventer de nouveaux modèles d’affaires avec des gains d'efficacité pour l'industrie. Le recyclage des batteries EV en fin de vie assurera un approvisionnement durable des métaux stratégiques. Et donner une seconde vie aux batteries EV contribuera à la transition énergétique.

Pour répondre à ce défi industriel, Veolia, Groupe Renault et Solvay se sont associés pour recycler en circuit fermé les métaux contenus dans les batteries des véhicules électriques. L’enjeu est de taille : d’ici 2030, le nombre de véhicules électriques en circulation dans le monde devrait passer à 100 millions contre 10 millions aujourd’hui. Et l’accès aux matières premières, issues de sources responsables, est un défi stratégique pour l’Europe. Cette collaboration sur la chaîne de valeur de la batterie électrique préserve les ressources, réduit les émissions de carbone et crée de la valeur. Renault apporte son savoir-faire dans la gestion du cycle de vie des batteries de véhicules électriques. Solvay, son expertise dans l’extraction et la purification chimiques des métaux des batteries, et Veolia, son expérience dans le démantèlement et le recyclage de batteries lithium-ion par hydrométallurgie. 

 

Recycler les métaux stratégiques en boucle fermée

« Alors que le marché croît de manière exponentielle, nous nous regroupons en consortium avec Renault et Solvay pour nous engager en matière de durabilité, de transition bas carbone et de préservation des ressources naturelles. L'objectif est de tirer parti des synergies entre nos trois expertises complémentaires et de répartir l'investissement en sécurisant les entrées et les sorties de matières premières, de produits finis et de sous-produits, pour augmenter nos chances de succès. Réunis sur toute la chaîne de valeur des véhicules électriques en Europe, nous développerons une position concurrentielle sur le marché des matériaux pour les batteries, en créant de la valeur au-delà de nos cœurs de métier », a expliqué Jean-François Nogrette.

 


En tant qu'entreprise de référence de la transformation écologique, Veolia a déjà une expérience de 10 ans dans le démantèlement et le pré-traitement mécanique des batteries et dans le recyclage par voie hydrométallurgique des métaux stratégiques sur ses sites de Dieuze et d’Amnéville, en France.. 

 

Une alliance d'« urban mining » à faible empreinte environnementale

Cette alliance Veolia, Groupe Renault, Solvay, repose sur des process à faible empreinte carbone, une efficacité de recyclage des matériaux, et la préservation des ressources naturelles, en produisant des matières premières secondaires d’une grande pureté.

 

« Cette alliance montre comment les entreprises, qui travaillent ensemble, peuvent construire des boucles d'économie circulaire et renouveler les modèles économiques. En effet, l'empreinte environnementale de cette solution d'« urban mining », qui consiste à réutiliser les matières premières stratégiques contenues dans les batteries en fin de vie, est très inférieure à celle de l'extraction de matières premières vierges », a conclu Jean-François Nogrette.

Movin'On premier écosystème de co-innovation au monde dédié à la mobilité durable 

Le sommet Movin'On rassemble plus de 300 acteurs publics, entreprises, villes, universitaires, organisations internationales, société civile. Sans but lucratif, Movin'On organise ce type d’événements pour faire avancer des projets tangibles.