Paris 28.06€ (+0.47%)

Estelle Brachlianoff : “Il faut agir dès à présent et faire rimer écologie avec désirabilité”

Estelle Brachlianoff, à Futurapolis Planète

Tel est le message lancé par Estelle Brachlianoff, lors de son intervention ce jeudi 24 novembre à Futurapolis Planète. Cet événement référent consacré à l'innovation dédiée aux enjeux de la société de demain avait pour thème, cette année, Économie et climat : le combat du siècle. Une nouvelle occasion pour la directrice générale de Veolia, de rappeler qu’il ne faut pas désespérer car les solutions existent.

L’écologie des solutions : des solutions concrètes

 On doit accélérer le mouvement. Les solutions existent, elles ont fait leurs preuves et sont prêtes à être déployées sur l’ensemble du territoire. A commencer par remplacer les énergies fossiles. 

Estelle Brachlianoff souligne qu’« aujourd’hui, 25% du gaz russe pourrait être remplacé par du biométhane, une énergie locale, renouvelable et abordable produite à partir des déchets des stations d’épuration et décharges ». Cette énergie aurait toute sa place dans le mix énergétique mais il y a un hic : le cadre réglementaire. « Aujourd’hui, il nous faut 5 ans pour ouvrir une usine de biogaz et une volonté forte pour convaincre tour à tour 3 ministères. Un guichet unique nous permettrait d’aller beaucoup plus vite ».

Accélérer sur l’ensemble des enjeux climatiques

 La moitié des départements français sont encore touchés par un arrêté préfectoral de restriction d’eau. En plein mois de novembre ! Nous devons généraliser la réutilisation des eaux usées

Il faut dire que la France accuse un certain retard au regard de ses voisins avec la réutilisation de moins de 0,1% de ses eaux usées contre 15% pour l’Espagne. « Les français savent-ils que l’on nettoie les
rues avec de l’eau potable ? Nous avons la technologie, l’expérience. Nous pouvons faire beaucoup mieux », conclut-elle.

Une écologie qui rassemble

 Il n’est pas question de s’éclairer à la bougie mais de reconsidérer notre vision du monde à travers une écologie non pas seulement restrictive, mais aussi et surtout attractive, à travers des solutions capables de nous assurer une réelle qualité de vie

Ce qui implique quelques efforts, bien sûr. Mais le monde est prêt. « Selon le baromètre de la transformation écologique réalisé avec Elabe dans 25 pays, ajoute-t-elle, 60% de la population mondiale est prête à agir à condition que les efforts soient
partagés, que l’action soit utile et réplicable»
.

Alors qu’attendons-nous ?

Pour en savoir plus

affiche futurapolis