PARIS 17.35€ (+1.28%)

Que fait Veolia pour aligner sa stratégie sur l’objectif de ne pas dépasser un réchauffement de 2°C à la fin du siècle, c'est-à-dire d’atteindre la neutralité carbone (zéro net émissions) vers 2050 ?

NOTRE REPONSE

Inscrite à l’agenda politique international depuis 2015 avec la signature de l’Accord de Paris, la neutralité carbone est désormais une ambition universelle. Elle vise à limiter le réchauffement climatique « nettement en dessous de 2°C » par rapport aux niveaux préindustriels.

Conscient de l'importance de cet enjeu, Veolia a pris l'engagement de contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique, dans le cadre de sa mission Ressourcer le monde.

Veolia articule sa démarche de neutralité carbone autour de trois axes complémentaires :

  1. Réduire et éviter les émissions de gaz à effet de serre
  2. Compenser les émissions qui n'ont pu être évitées
  3. Séquestrer le CO2 présent dans l'atmosphère

1. Veolia mènent des actions de réduction des émissions avec des réponses différenciées en fonction de son degré de responsabilité.
Concernant ses actifs propres : Les activités de Veolia utilisant du charbon représentaient 2,9 % de son chiffre d’affaires et 31 % des émissions directes des activités sous contrôle opérationnel du Groupe en 2017. En 2018, le conseil d’administration a mis Veolia sur la voie de sortie du charbon : Veolia s’engage à ne pas développer ou acquérir de nouvelles activités productrices de chaleur et d’électricité utilisant du charbon, sauf les activités visant précisément à substituer au charbon des énergies moins émettrices de gaz à effet de serre. Plutôt que s’en défausser par cession, le Groupe s’engage à entamer sans délai la conversion de ses activités existantes afin d’éliminer totalement à terme l’impact CO2 de l’usage du charbon en combinant divers leviers : l’amélioration du rendement énergétique par la mise en oeuvre de solutions d’efficacité de la production et des réseaux d’énergie, ainsi que la substitution du charbon, soit par des combustibles alternatifs (déchets, biomasse, gaz), soit par l’utilisation de chaleur fatale récupérée.
Pour les centres de stockage des déchets, qui émettent du méthane (gaz à effet de serre puissant) issus de la fermentation, Veolia s'engage à la mise en place d'un standard de captage et de torchage du méthane et de valorisation quand c’est possible, avec un objectif à 2020 d'un taux de captage supérieur à 60 %.

Concernant les activités et services pour lesquels le Groupe exerce le contrôle opérationnel mais où les décisions (choix du mix énergétique, investissements) sont partagées avec ses clients ou portées par eux. Veolia  développe des solutions permettant à ses clients d’éviter des émissions, en développant l’économie circulaire et l’utilisation d’énergie renouvelable pour leur production de chaleur. Afin d'assurer le déploiement efficace de ces solutions, Veolia a structuré son panel d’offres, parmi lesquelles 14 offres concernent directement la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans sa chaîne de valeur, Veolia tire partie de son positionnement dans l'économie circulaire pour nouer des partenariats qui  permettent de modifier les pratiques en amont comme en aval.

2. Compenser les émissions qui n'ont pu être évitées. Veolia est acteur de la compensation par des projets permettant d’émettre des crédits carbone (ex. : valorisation du biogaz des centres de stockage de déchet en Amérique latine). Le Groupe a également participé au développement du Label bas-carbone français au travers de I4CE, ouvrant des possibilités de compensation sur le territoire français ou par la mise en oeuvre de compensation volontaire. Par exemple, le contrat d’eau du Syndicat des Eaux d'Il de France, comptant 4,6 millions d’usagers en 2017, est neutre en carbone.  

3. Séquestrer le CO2. Veolia est notamment engagé dans le consortium retenu par le gouvernement norvégien pour le captage et stockage du CO2 de l’incinérateur d’Oslo.

Ainsi, limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C requiert un profond changement des modèles de croissance. Veolia met en oeuvre des diagnostics propres à chaque métier (gestion de l’eau, gestion des déchets, production de chaleur pour le chauffage urbain et les industriels) pour accompagner la démarche de ses clients dans une logique de neutralité carbon.

 

QUESTION DE