Sinopec, Chine

Le premier raffineur d’Asie confie à Veolia l’exploitation de la totalité du cycle de l’eau de son complexe pétrochimique de Yanshan. Une belle signature de l’expertise du Groupe dans le domaine du pétrole et du gaz, pour un contrat de 25 ans qui représente un chiffre d’affaires cumulé de 3,27 milliards d’euros.

Sinopec, Chine
 

Faire de Yanshan une référence en Chine

Yanshan Petrochemical, filiale à 100 % de Sinopec, est l’un des plus gros sites chinois de fabrication de produits dérivés du pétrole (caoutchouc et résine synthétiques, produits pétroliers raffinés de haute qualité, etc.). Le site, qui traite plus de 10 millions de tonnes de pétrole brut et produit 800 000 tonnes d’éthylène chaque année, est capable de produire 94 variétés de produits pétrochimiques. Ce qui nécessite des volumes d’eau conséquents. Veolia a notamment pour objectif d’optimiser la consommation d’eau et d’en accroître le taux de recyclage.
Veolia et Beijing Yanshan Petrochemical ont décidé d’étendre le périmètre de leur partenariat à la totalité de la gestion du cycle de l’eau sur le site, notamment l’eau de refroidissement, l’eau déminéralisée, les eaux industrielles, l’eau potable, l’eau réfrigérée, les eaux usées et la boucle incendie. La co-entreprise dédiée entre Yanshan Petrochemical et Veolia, emploie plus de 800 collaborateurs.
 
La Chine ayant adopté de nouvelles normes draconiennes sur les rejets d’eaux industrielles applicables à partir du 1er janvier 2016, Yanshan Petrochemical fait appel à l’expertise du Groupe pour atteindre le niveau de dépollution requis. Aussi, Veolia a pour mission de moderniser la station de traitement des eaux usées afin de la mettre en conformité avec les normes les plus strictes en la matière dans la région de Pékin. Le contrat prévoit également un programme complet d’optimisation énergétique couvrant la totalité des installations de production d’eau sur le site. Ceci permettra de diminuer la consommation d’énergie par mètre cube d’eau produit, contribuant ainsi aux efforts déployés par Beijing Yanshan Petrochemical pour réduire son empreinte carbone. Ce contrat conforte les grandes ambitions de Veolia dans le pays, où il espère doubler son chiffre d’affaires d’ici à 2018 par rapport à celui de 2015.
 
Séparateur

Le complexe de Yanshan

Le complexe de Yanshan
Séparateur

Les enjeux du partenariat

  • Réduction de la consommation d’eau douce ;
  • Diminution de l’empreinte hydrique de Beijing Yanshan Petrochemical ;
  • Mise aux normes les plus strictes de la station de traitement des eaux usées ;
  • Mise en œuvre d’un programme complet d’optimisation énergétique de l’ensemble des installations d’eau sur le site.
     

VEOLIA EN CHINE

Implanté en Chine depuis 2003, Veolia y emploie 14 200 collaborateurs (y compris les collaborateurs des co-entreprises). Le Groupe dessert environ 44 millions de Chinois en eau potable et s’est vu confier la réalisation de 9 centres de traitement des déchets toxiques. Veolia travaille avec Beijing Yanshan Petrochemical depuis 2006, date du premier partenariat portant sur la gestion d’installations de traitement et de récupération des eaux usées.