PARIS 17.35€ (+1.28%)

Le recyclage des batteries des voitures électriques, un enjeu écologique

Solution

Le marché des voitures électriques est en plein essor : en 2018, le parc mondial a dépassé les 5,1 millions de véhicules et il devrait atteindre les 130 millions d'ici 2030 selon le Global EV Outlook 2019. Cette tendance naît de la volonté de réduire les voitures diesel et essence au profit de l’électrique, plus écologique. Cependant, la composition des voitures électriques reste problématique, essentiellement à cause des batteries contenant des matériaux polluants. Leur recyclage devient alors un enjeu majeur auquel Veolia, à travers SARP Industries et sa filiale Euro Dieuze Industrie (EDI), spécialisée dans le traitement des piles et accumulateurs, offre une expertise fiable et adaptée.


La batterie d’une voiture électrique pèse en moyenne 300 kg mais peut atteindre le double pour certains modèles. Elle est composée notamment de plastique, de solvants, et d’électroniques, mais essentiellement de métaux, dont certains se raréfient, dans la partie active de la cellule : cuivre, cobalt, nickel, manganèse, aluminium, lithium… Tout autant d’éléments pouvant être dangereux pour l’environnement et la santé humaine. 

Depuis 2006, l’Europe, avec la Directive 2006/66/CE, impose le recyclage de 50 % du poids total des batteries. Euro Dieuze Industrie, qui traite plus de 6 000 tonnes de batteries et piles par an, en recycle jusqu’à 80 %. Le carbone extrait est recyclé dans la fabrication de pneus, de lubrifiants ou d’additifs, mais peut également être utilisé par l’industrie métallurgique pour désoxyder les métaux. Les métaux récupérés sont eux revendus en poudre pour la production d’alliage ou de sels chimiques.


Qui sont nos clients ? 

Les constructeurs automobiles


La solution Veolia

Euro Dieuze Industrie propose une solution de recyclage des batteries des voitures électriques divisée en 5 étapes permettant de récupérer le cuivre, le plastique et l'électronique, mais surtout les métaux rares : 

  1. Diagnostic, mise en sécurité et  déchargement total de la batterie
  2. Démantèlement de chaque élément avec un envoi aux filières adaptées pour recyclage 
  3. Découpage pour extraire les cellules actives
  4. Broyage pour rendre accessible les métaux 
  5. Hydrometallurgie pour extraire par voie chimique les métaux et ensuite pouvoir les valoriser

Veolia met au point des solutions pour traiter les batteries des véhicules électriques, en protégeant l’environnement et en valorisant les métaux rares en matières premières secondaires.

 

Les bénéfices pour nos clients

Optimisation des coûts 

Limiter l’extraction des ressources naturelles en utilisant de la matière première secondaire

Un interlocuteur unique avec une réelle expertise technique


Ils ont choisi cette solution 

France

Groupe Renault

Un partenariat pour le traitement et la valorisation de batteries usagées de véhicules électriques

Veolia et Renault ont signé un partenariat pour donner une seconde vie aux batteries des voitures électriques en garantissant une valorisation des métaux précieux dans de nouvelles filières industrielles.