Paris 25.87€ (+2.74%)

Journée mondiale de l’eau 2019 : Veolia se mobilise pour améliorer l’accès du plus grand nombre à une eau de qualité

La Journée mondiale de l’eau, organisée le 22 mars, a cette année pour thème « Ne laisser personne de côté ». Partout dans le monde, Veolia se mobilise pour une eau plus inclusive.

L’accès à l'eau et à l'assainissement, facteur de santé publique, est essentiel au développement. Un rapport des Nations unies publié en 2019 met en avant de nombreux facteurs d’exclusion en matière d'accès à l'eau : sexe, race, ethnie, religion, caste, nationalité, handicap, âge et état de santé, lieu de résidence, statut économique et social. D’autres facteurs, tels que la pollution de l’environnement, le changement climatique, la croissance démographique, les déplacements forcés et les flux migratoires, affectent l'accès à l’eau des populations défavorisées.

Veolia s’est fixé pour objectif de “fournir et maintenir des services essentiels à la santé et au développement humain”, dans le cadre de ses engagements pour un développement durable. Cet objectif traduit la volonté du Groupe de contribuer aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et à l’effort collectif en matière d’accès à des services durables. Depuis 2000 dans le monde, Veolia a permis à 9,6 millions de personnes d’avoir accès à l’eau potable et à 4,4 millions de personnes de bénéficier de services d’assainissement. Depuis la définition des ODD en 2015, ces chiffres sont respectivement de 3,9 millions et de 1,8 millions de personnes.

Partout dans le monde, Veolia développe des initiatives pour une eau plus inclusive.

. À 50 km de Dhaka (Bangladesh)Grameen Veolia Water, une coentreprise créée il y a 10 ans par Grameen Health Care et Veolia, alimente plus 8 500 habitants  des villages ruraux de Goalmari et Padoua en eau potable, grâce à un réseau de distribution de 17 km qui dessert 330 foyers, 3 écoles et 53 points d’approvisionnement. Cette eau potable est également vendue en bonbonnes de 20 litres à 300 entreprises de la région.

« Nous ne pouvions pas rester indifférents à la réalité des plus pauvres, nous devions trouver des solutions pour améliorer leur accès à l’eau. Les habitants de Monte Sinaí payaient de 1 à 2 dollars pour 250 litres. Grâce à ce système, ils ne paient plus que 0,75 $ pour la même quantité, une économie importante pour les familles. L’augmentation de la fréquence des tournées des camions-citernes leur facilite l'accès à l'eau. Et nous construisons aujourd’hui une nouvelle station de livraison d’eau qui permettra à d’autres transporteurs d’atteindre ce quartier, en réduisant leurs trajets et leurs coûts. Une solution gagnante pour tous ».
Frédéric Certain
Directeur général d’Interagua - Veolia

• À Guayaquil (Equateur), Veolia gère une une filière de distribution mobile de l'eau “Aguas del Sinaí”, qui fournit de l'eau potable aux 120 000 habitants du bidonville de Monte Sinaí, la municipalité ne desservant pas ces quartiers informels. Lancé en 2018, ce projet utilise un contrôle GPS qui garantit la couverture des besoins des habitants et la ponctualité de l’approvisionnement, avec un prix de l’eau réduit de 25%.

Autres initiatives de Veolia sur les 5 continents :

• Dans le bidonville de Lyulin à Sofia en Bulgarie, la plupart des maisons sont connectées de manière illégale aux réseaux d’eau et d’assainissement. La fondation Veolia soutient l'ONG Eau et vie pour trouver avec la collectivité locale une solution pour un service social de l’eau en mobilisant les habitants.

• Au Niger à Niamey, les fontainiers des bornes fontaines apportent de l’eau là où les infrastructures sont limitées.

• Grâce à une technologie unique mise au point par Veolia, des camions tout-terrain, conçus en Afrique du Sud, pompent et potabilisent l’eau pour ensuite l’acheminer jusqu’aux populations les plus isolées du Lesotho.

• En République démocratique du Congo, la fondation Veolia se mobilise pour développer les infrastructures d'eau potable à Uvira (400 000 habitants) et Kalémie (355 000 habitants) avec l’objectif d’endiguer la résurgence du choléra dans cette partie de l’Afrique des grands lacs.

• Suite au raccordement d’1,5 million de foyers dans le quartier de Nangloi (Delhi, Inde), Veolia accompagne les populations du bidonville dans la compréhension des enjeux de santé liés à l’eau et des changements que cela implique, avec une équipe dédiée (la Social Welfare Team) et des ONG partenaires.

• En Australie, Veolia a baissé le prix de l’eau pour un demi-million d’habitants couverts par Hunter Water (Nouvelle Galles du Sud) : à terme, 23 millions de AU$ seront économisés.

• En République Tchèque, 860 échelonnements de paiement ont été accordés en 2018 aux clients en difficulté financière.

• En Irlande, sur les sites de Vartry et de Ringsend, Veolia réduit les coûts en modernisant et digitalisant les infrastructures desservant 48% des habitants du pays.

• En France, dans l’Aude, lors des inondations de 2018, les opérateurs de Veolia se sont mobilisés jour et nuit pour réparer les dégâts occasionnés par les inondations et assurer la continuité de la desserte en eau et sa potabilité.

En 2018, Veolia a desservi 95 millions de personnes en eau potable dans le monde.

 

« Ne laisser personne de côté » en chiffres, selon l’OMS, UNICEF, HCR, UNESCO, ONU-Eau, Global Water Institute, ONU Habitat) :

• 2,1 milliards de personnes vivent sans eau potable à la maison.

• 700 enfants (< 5 ans) meurent chaque jour à cause d’une eau insalubre ou d’un assainissement médiocre.

• 80% des personnes qui utilisent des sources d’eau insalubres vivent dans des zones rurales.

• Les femmes sont responsables de la collecte de l’eau dans huit ménages sur dix.

• 68 millions de personnes en déplacement forcé ont un accès à l'eau problématique.

• 159 millions de personnes boivent des eaux de surface, dans les étangs et les ruisseaux.

• 4 milliards de personnes souffrent de pénurie d’eau pendant au moins un mois de l’année.

• 700 millions de personnes pourraient être déplacées à cause d’une grave pénurie d’eau d’ici 2030.