PARIS 17.35€ (+1.28%)

Veolia au LH Forum 2020 : ”le lien entre innovation et territoire est une nécessité et une opportunité”

Le LH Forum - Forum mondial des villes et territoires positifs - réunit chaque année, depuis 2012, 5 000 personnes prêtes à s’engager pour une transition positive des territoires. L’économie positive s'étend depuis l’écologie, la santé, l’éducation, jusqu'à la justice et la bonne gouvernance. Le 24 septembre, lors de la table ronde sur « L’innovation, nouvelle dynamique des territoires », Olivier Brousse, directeur de la stratégie et de l’innovation de Veolia, a expliqué comment le Groupe innove grâce à l'économie circulaire sur les territoires.

 

Le dérèglement climatique, les pollutions, l’effondrement de la biodiversité et la raréfaction des ressources naturelles sont désormais une réalité vécue par une part croissante des populations. La crise sanitaire de la COVID-19 a accéléré la prise de conscience de la fragilité du vivant et des catastrophes qui nous menacent. L’heure est à la recherche de solutions concrètes et à leur mise en œuvre à l'échelle des territoires, prenant en compte les impératifs sociaux et sociétaux.

 

Le lien entre l'innovation et les territoires est une nécessité et une opportunité

Olivier Brousse a réaffirmé que la transformation écologique est un motif d'espoir pour les générations futures et pour les territoires. Depuis sa création pour endiguer une épidémie de choléra à Lyon en 1853, Veolia a diffusé le modèle de l'école française de l'eau dans le monde entier : un savoir-faire essentiellement local, qui devient aujourd'hui celui de la transformation écologique. Pour Veolia, le lien entre innovation et territoire est une nécessité et une opportunité.

Portrait d'Olivier Brousse, ComEx Veolia
L’un des problèmes fondamentaux d'aujourd'hui est la rareté des ressources que nous utilisons pour vivre. L'une des réponses est l'économie circulaire, où les ressources ne sont plus à usage unique mais recyclées et réinjectées dans le cycle de l'économie. L'économie circulaire est donc à la fois une nécessité et une opportunité pour les territoires. Par exemple, l'énergie produite à partir des déchets agricoles ou forestiers se nourrit de ressources locales qui ne sont plus importées, et cela forme une boucle d'économie circulaire sur le territoire.
Olivier Brousse

Les mines du XXIème siècle créeront de nombreux emplois non délocalisables

Les centres d’enfouissement sont appelés à disparaître. Et pour recycler nos déchets et les transformer localement en matière première secondaire, sept à huit fois plus d’emplois qualifiés sont nécessaires par rapport à la mise en décharge.

 Il nous faut inventer de nouvelles techniques pour recycler des plastiques que nous ne savons pas encore traiter, comme celui des bouteilles de shampoing, ou encore pour élever des insectes à partir de nos déchets organiques et les transformer en protéines animales en nourrissant des élevages », poursuit-il. « Cela représente un vivier d’emplois pour les jeunes de demain, pour inventer ces nouveaux métiers. Et des emplois qualifiés, et non délocalisables !

 

L'économie circulaire des territoires appelle une régulation

Olivier Brousse a rappelé qu’avec la mise en place d’un principe “pollueur-payeur”, les pollueurs devront assumer le coût de leur pollution. Ce principe existe en France depuis 50 ans où chacun paye pour l'assainissement de ses eaux usées. En parallèle, pour convaincre les futures générations de rejoindre les métiers de la transformation écologique, de nouvelles formations doivent être proposées.  

Nous avons aussi besoin de la créativité et de la prise de risque des start-up pour inventer des applications qui n’existent pas encore, comme connaître l’empreinte carbone des produits avant de les acheter. En échange, Veolia les fait bénéficier de son réseau international en créant un écosystème de diffusion des innovations de la transformation écologique.

 

Les métiers de l'environnement sont un ascenseur social

Selon Olivier Brousse, le moteur du développement dans les entreprises de services à l’environnement comme Veolia repose sur ses collaborateurs. 

Veolia est particulièrement soucieux de développer les compétences de ses collaborateurs tout au long de leur parcours. Il doit attirer les talents de demain pour inventer et mettre en œuvre les solutions de la transformation écologique.

Le Groupe met aussi en place la mixité femme-homme dans tous les postes de responsabilité de son organisation afin de diffuser et essaimer cette politique volontariste sur tous ses sites et partout dans le monde.