Dans les yeux des Ressourceurs

Interview de Yannick Ratte et Kazuhiro Uchino - Japon

Un nouveau paradigme pour optimiser les infrastructures

Au Japon, Veolia et ses partenaires ont été sélectionnés par la ville d'Hamamatsu pour la gestion de ses eaux usées, selon une approche nouvelle et audacieuse. Rencontre avec Yannick Ratte (Vice-Président Exécutif, Municipal Water Veolia Japan) et Kazuhiro Uchino (Vice-Président), qui ont gagné ensemble la confiance des autorités locales avec une initiative de partenariat novatrice dans le pays.
Yannick Ratte
Yannick Ratte
Vice-président exécutif​
Depuis 16 ans chez Veolia - Japon
Le bonheur est fait de petites joies
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
Vice-président
Depuis 1 ans chez Veolia - Japon
Vouloir, c'est pouvoir

En quoi ce projet est-il innovant ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
C'est le premier projet de ce genre au Japon. Ce contrat est unique par sa durée : vingt ans. Il s'agit de la première concession à long terme jamais accordée ici à un opérateur privé étranger, tant pour l'exploitation que pour le renouvellement.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
Il est en rupture par rapport à la manière dont les choses ont toujours été faites dans ce pays. Il a donc le potentiel pour changer la donne. Nous sommes convaincus que les contrats de concession globaux et de long terme apportent la meilleure solution possible. Plus nous avons de marge de manœuvre, plus nous pouvons être créatifs dans les services que nous offrons.

Quel a été votre rôle dans sa réalisation ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
J'ai été impliqué dès le début dans le processus d'appel d'offres. L'équipe qui a travaillé à cette candidature était très diverse, composée de membres venus du Japon, de Hong Kong et de Paris, avec des compétences variées : techniques, juridiques, financières et de développement commercial. C'était donc un effort multiculturel, multilingue, multidisciplinaire et international.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
J'ai rejoint Veolia juste après que l'offre a été sélectionnée comme favorite dans l'appel d'offres. Yannick et l'équipe ont orchestré le travail préparatoire, puis j'ai pris la relève en tant que chef de projet, en dirigeant les négociations sur les questions restantes pour finaliser le contrat.

Que retenez-vous de ce travail d'équipe ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
Kazuhiro a rejoint l'équipe après la soumission de l'offre. J'ai été impressionné par sa capacité à acquérir très rapidement une compréhension globale de l'offre et des stratégies des différentes parties prenantes. C'est aussi un bon tacticien dans les négociations délicates. Et il est d'une patience à toute épreuve !  
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
Ce type de contrat est sans précédent au Japon. Sans l'expérience de Yannick, je pense qu'il n'aurait pas été possible de faire une proposition gagnante. J'ai apprécié ses conseils, ainsi que la liberté qu'il m'a donnée d'user de mon propre jugement.

Qu'est-ce qui vous a le plus motivé ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
Il s'agissait d'un contrat d'un nouveau genre. En tant qu'équipe, il nous fallait donc tout apprendre en nous assurant que chacun avait les compétences nécessaires pour remplir pleinement son rôle.
Voir l'équipe se développer était très motivant.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
C'est simple : la population et l'assiette fiscale du Japon diminuent. Modifier la façon dont nous traitons nos infrastructures est une nécessité.
Je pense que cette approche est vraiment ce dont le pays a besoin pour mieux s’y prendre que par le passé.

Quel a été le point culminant du projet ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
La présentation au client a été une expérience mémorable : nous y avions tellement travaillé et l’avions tant de fois répétée ! Mon souvenir le plus marquant date du jour J, lorsque j'ai compris que le client était vraiment convaincu.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
Je pense qu'il est encore à venir !

Quel impact positif le projet aura-t-il ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
Nous avons consacré du temps à inclure des éléments importants pour la collectivité, sur des points comme l'efficacité énergétique, la gouvernance et la transparence, en offrant des outils qui permettent à la ville d'accéder à ses informations en temps réel. Nous avons également discuté d'options futures (telles qu'un programme de conversion des boues en énergie), ce qui démontre notre volonté d’améliorer le service sur le long terme. Nous avons même rencontré des éleveurs d'anguilles locaux afin de discuter de la possibilité de réutiliser la chaleur de l'usine de traitement des eaux usées pour leur élevage.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
Il pourrait être un catalyseur pour ouvrir de nouvelles opportunités au Japon. C'est la première fois que le marché va clairement prendre conscience de la présence de Veolia, et observer comment nous pouvons apporter de la valeur. Tout le monde est vraiment attentif et curieux de voir ce projet mis en œuvre, car d'autres villes font face aux mêmes problématiques.  

Comment voyez-vous l'avenir ?

Yannick Ratte
Yannick Ratte
Au Japon les actes valent plus que les mots, il est donc essentiel de délivrer. Il s'agit du premier exemple concret d'un projet de ce type, dont les résultats seront tangibles pour la population. C’est quelque chose de très important.
Kazuhiro Uchino
Kazuhiro Uchino
J'espère que le succès du service nous permettra de multiplier ce type de contrat sur tout le marché japonais.

Nos histoires des Ressourceurs


Nos offres

sont actuellement disponibles sur...

Nous recrutons des profils variés dans des domaines différents :
IT ingénieurs, métiers de terrain...