PARIS 20.56€ (+0.73%)

BTP : allier hausse des besoins en construction et réduction de l’empreinte environnementale

Le secteur du BTP consomme une importante quantité d’eau et d’énergie tout en produisant de nombreux déchets. L’augmentation de la population attendue dans les prochaines années n’améliore pas ce constat, en créant de nouveaux besoins en construction et une hausse de la demande en énergie. Les professionnels du secteur sont donc amenés à évoluer pour limiter leur impact sur l’environnement.

De la fabrication à la composition des produits du BTP

Le béton, le matériau le plus utilisé dans le BTP, est responsable d’environ 52 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur selon Xpair, le portail d’information de la performance énergétique. Cela est dû principalement à la présence du ciment, un composant qui, lors de sa phase de conception, engendre de fortes émissions de CO2 (cuisson à 1450 °C de calcaire et d’argile) et consomme par ailleurs une importante quantité d’eau. Les cimentiers étudient alors de nouvelles solutions pour réduire leur empreinte environnementale tout en améliorant les qualités des matériaux. Cela passe notamment par une évolution des fours, de la composition des produits, des combustibles utilisés pour les alimenter ou bien encore par la réduction de la température de cuisson. Veolia travaille sur le potentiel des cendres volantes provenant de la combustion du charbon des centrales thermiques, pour les réutiliser dans la production de ciment. Cela présente de nombreux avantages : amélioration de la résistance et de la maniabilité du béton, meilleure hydraulicité du ciment, optimisation des coûts, réduction de la chaleur d’hydratation qui permet le passage à l’état solide de la pâte de ciment et de la demande en eau, etc.

 

Construction et vie des projets de BTP

En ce qui concerne les bâtiments, au-delà de choisir des matériaux écologiques, comme de nouvelles formes de béton, il est essentiel que les acteurs du BTP étudient leur performance énergétique liée principalement à la consommation thermique et électrique. Cela passe notamment par l’amélioration de l’isolation de l’enveloppe de la construction, la mise en oeuvre de systèmes de ventilation pour éliminer le CO2 ou bien encore l’installation d’éclairages avec un système de pilotage optimisé. Veolia a notamment mis en place plus de 20 centres de pilotage de l’efficacité énergétique, Hubgrade, dans le monde, où des analystes étudient les données d’un bâtiment et contrôlent ses installations en temps réel (réseau de chaleur et de climatisation, etc..). Le confort des usagers est ainsi amélioré et l’utilisation des ressources est adaptée aux besoins réels. Quant aux travaux publics, en prenant l’exemple des réseaux de canalisation, il est nécessaire de veiller à une installation de qualité et à leur entretien pour se prémunir contre les pertes en eau potable et éviter un remplacement prématuré du réseau. Chez Veolia, des instruments de mesures et des capteurs intelligents permettent de veiller au bon fonctionnement du réseau et à la bonne qualité de l’eau : consommation des usagers, débit, pression, niveau de vibration, caractéristiques de l'eau, apparition de fuites, corrosion des tuyaux, effets d’encrassement, présence de contaminants etc. Ces informations sont communiquées en temps réel à des centres Hubgrade où les analystes ont une visibilité globale du réseau et peuvent agir rapidement en cas d’anomalie.

 

Gestion des déchets du BTP

Enfin, avec l’augmentation des constructions qui entraîne également un grand nombre de réhabilitations et de démolitions, le secteur du BTP génère une importante quantité de déchets de chantiers. Les professionnels doivent alors veiller à confier leur gestion à des entreprises spécialisées, comme Veolia, pour recycler les matières valorisables (plastique, bois…), traiter les déchets dangereux (peintures, amiante…) et valoriser les matériaux inertes (béton…). Une bonne prise en charge des déchets du BTP permettra alors de contribuer à l’élimination des décharges “sauvages” et de réduire l’empreinte environnementale du secteur tout en s’engageant dans une dynamique d’économie circulaire. Dans ce cadre, Veolia garantit à tous ses clients un traitement conforme de l’ensemble des déchets de chantier, de leur évacuation à leur valorisation.

Grâce à une triple expertise dans les déchets, l’eau et l’énergie, Veolia accompagne les acteurs du BTP dans la gestion de leurs projets, de la conception de nouveaux matériaux à la collecte des déchets de chantier en passant par la mise en place de solutions pour optimiser la durée de vie et réduire l’empreinte environnementale des installations.

 

Lire aussi : 

Inventer demain
Entre les décharges sauvages alimentées par les chantiers et les émissions de gaz à effet de serre engendrées par la fabrication du ciment, le secteur du bâtiment apparaît comme le champion toutes catégories de la pollution.

 

Le savoir-faire de Veolia dans le secteur du BTP

Nous avons trouvé avec Veolia et Envie des intérêts communs à développer cette unité de tri [NDLR : Trivel, le premier centre de tri des déchets de chantier en Bretagne]. Nous produisons des déchets au travers de nos chantiers toujours plus nombreux et notre ancien process de tri et de valorisation devenait difficilement maintenable en l’état. Nous avions également le lieu pour accueillir cette unité. Ajouté à cela, le fait que favoriser l’insertion professionnelle nous tient à cœur, il ne manquait plus qu’à cette association l’expertise d’un groupe spécialisé dans la valorisation des déchets ! Nous sommes très fiers de faire partie de cette aventure et d’être partenaire de cette initiative unique en France.
Vincent Legendre
Président du groupe Legendre

Nos solutions dans le secteur du BTP