14 novembre 2017

COP23: Veolia mobilisé pour la résilience des villes

La 23ème Conférence des parties des Nations unies sur les changements climatiques - COP23 - se déroule à Bonn en Allemagne du 5 au 17 novembre. Elle est présidée par les îles Fidji, premier État insulaire en développement à occuper cette fonction. L’enjeu : gravir un échelon supplémentaire dans la lutte contre le réchauffement climatique et mettre le monde sur la voie d’un développement plus sûr et plus prospère. La conférence intervient dans un contexte d’événements climatiques extrêmes en Asie, dans les Amériques et les Caraïbes, qui génèrent de nouvelles urgences.
Plus que jamais, il est nécessaire d’intégrer et d’organiser les enjeux d’adaptation à l’échelle des territoires. C’est pourquoi Veolia a organisé aujourd’hui sur le pavillon France une conférence intitulée "La résilience des territoires : protéger et construire ensemble la ville de demain". Laurent Auguste, Directeur développement, innovation et marchés, a expliqué comment le Groupe aide les territoires à s’adapter au changement climatique.

COP 23

Dans les territoires exposés à des phénomènes climatiques extrêmes, des stratégies d’adaptation au changement climatique peuvent être mises en œuvre, impliquant l’ensemble des acteurs locaux. Au-delà de la prise en compte des risques liés au dérèglement climatique, la résilience offre l’opportunité de voir la ville autrement, et de construire la ville de demain avec de nouvelles coopérations, renforcées entre acteurs, à l’échelle des territoires.


Faire du risque une opportunité de croissance 

Dans le cadre de l’initiative 100 Resilient Cities de la Fondation Rockefeller, Veolia a créé, en partenariat avec le réassureur Swiss Re , une offre commune pour aider les villes à accroître leur résilience. Cette méthodologie innovante a été déployée à la Nouvelle Orléans  aux Etats-Unis. Durant 5 mois d'étude sur le terrain, Veolia a analysé plus de 200 actifs de la ville. Swiss Re a utilisé un modèle de simulation des risques pour établir une cartographie du territoire. Cette démarche a permis à la ville de mieux comprendre ses points de vulnérabilité et de mieux protéger ses infrastructures critiques.


Améliorer la résilience d’un territoire grâce à une meilleure gestion de ses ressources 

Renouveler les ressources dans un modèle d’économie circulaire permet aussi de réduire la dépendance des territoires. A Rostock en Allemagne, où Veolia recycle chaque année un milliard de bouteilles en plastique, ce sont 31 000 tonnes de fioul qui sont économisées et l’émission de 110 000 tonnes de CO2 qui est évitée. Le captage du CO2  permet de décarboner à grande échelle des process industriels : en Inde, à Tamil Nadu, grâce à un partenariat entre Veolia et Carbon Clean Solutions Limited, une centrale à charbon capte ses 60 000 tonnes d’émissions de CO2 et les convertit en carbonate de soude, destiné par exemple à la fabrication du verre au prix de 30$ la tonne de CO2, soit  50 % moins cher que le prix des technologies de captage existantes.


Renforcer le lien social et les connexions entre habitants

A travers les incubateurs d’entrepreneuriat social nommés « Pop Up », Veolia contribue à la dynamique sociale et économique des territoires. Le Groupe développe également  des plateformes digitales, telles que l'application Urban Pulse , qui permettent de mieux connecter les habitants à leur ville.
 

Laurent Auguste

« Une ville plus résiliente, plus inclusive et circulaire améliore son attractivité et la qualité de vie de ses citoyens. Cette nouvelle stratégie urbaine permet de ‘rendre la ville aux gens’ », a conclu Laurent Auguste.

 

 

La résilience urbaine en chiffres : 

Le nombre de catastrophes naturelles a été multiplié par deux depuis 1970. 
Les pertes économiques qui en découlent s’élèvent à 314 Mds $ /an selon le Global Assessment Report on Disaster risk. 
D’ici 2025, 4 600 milliards de dollars de PIB seraient menacés par les changements climatiques. 

Pour la Banque mondiale, chaque euro investi en prévention des risques permet d’économiser jusqu’à 7 euros après crise.


Cette conférence a réuni un panel de haut niveau :

Jean Jouzel, climatologue et ancien vice-président du GIEC
Laurent Michel, Directeur général de l’énergie et du climat, Ministère de la transition écologique et solidaire
Ronan Dantec, Président de l’association Climate Chance et sénateur de Loire-Atlantique
Jean-Charles Lardic, Directeur de la prospective de la ville de Marseille
 

En savoir plus : 

Voir le film sur La Nouvelle Orléans, une ville résiliente pour affronter les défis de demain
> La ville résiliente, pour des villes plus résistantes aux chocs et aux risques 
> La position de Veolia sur le climat 
> Blog de Veolia “Parlons ensemble du climat”  
La COP23